Planète-Séries

Informations et discussions sur les séries télévisées

Fermeture provisoire des inscriptions -> En savoir plus ...
Derniers sujets
» Trois mots pour deviner une série [J.Live] [J.2]
Aujourd'hui à 2:41 par Alexandra

» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2]
Aujourd'hui à 2:39 par Alexandra

» Le décor du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:13 par Neptunia

» Les fonctionnalités et le codage du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:04 par Neptunia

» Le jeu du changement [J.Vrac] [J.4]
Mer 30 Nov 2016 - 9:40 par Neptunia

» Fermeture provisoire des inscriptions
Lun 28 Nov 2016 - 21:22 par Neptunia

» Mirmo Zibang! [2002] [S. Anim]
Sam 26 Nov 2016 - 20:36 par Neptunia

» Les statistiques du forum
Sam 19 Nov 2016 - 9:09 par Neptunia

» De quel dessin animé est tirée cette image ? [J.Anim] [J.2]
Lun 14 Nov 2016 - 10:25 par Neptunia

» Le jeu de l'intrus [J.Anim] [J.8]
Dim 13 Nov 2016 - 21:55 par Neptunia

» Votez pour le plus beau kit pour Wicket
Dim 13 Nov 2016 - 18:57 par Dinah de Vador

» L'apprenti sorcier [2010] [film live]
Dim 13 Nov 2016 - 18:40 par Dinah de Vador

» He is a Beast [2012] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:37 par Dinah de Vador

» L♥DK ou L-DK [2009] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:35 par Dinah de Vador

» Comme des bêtes [2016] [F.Anim.]
Dim 13 Nov 2016 - 18:31 par Dinah de Vador

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journal intime d'une call girl [2007] [S.Live]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Message n° 1Sujet listé Journal intime d'une call girl [2007] [S.Live] le Dim 14 Aoû 2016 - 20:10





JOURNAL INTIME D'UNE CALL GIRL




J'aime Londres !
J'aime son insolence, son manque de solidarité, son impatience. J'aime le temps qu'il y fait. Mais plus que tout, j'aime l'anonymat qu'elle offre. La première chose que vous devez savoir sur moi, c'est que je suis une pute.
Dans un monde où les enfants portent des bikinis, et les grand-mères des cuissardes à talons aiguille, le moyen de reconnaître une prostituée, c'est de chercher la femme en tailleur de grand couturier. Repérez les ascenseurs, passez avec grâce devant la réception, donnez l'impression que vous savez où vous allez, marchez d'un pas rapide sans attirer l'attention, soyez fabuleuse mais sans intérêt. Je veux que vous sachiez aussi que tout ça n'est pas vraiment moi.




Présentation



Secret Diary of a Call Girl est une série télévisée britannique diffusée à partir du 27 septembre 2007 sur ITV2.
Diffusée en France par Téva et M6 sous le nom plus que discutable de Journal intime d'une call-girl. Quitte à franciser le nom, on le francise en entier et non juste la première moitié, non ? Du coup je poursuivrai mon sujet sous le nom original de la série. Les diffuseurs se sont même offert le luxe de la faute d'orthographe sur la partie non francisée du titre ! Un tiret du plus mauvais goût sur les coffrets DVD des trois premières saisons. Mesdames et messieurs les bouffeurs d'escargots et de grenouilles, si vous ne savez pas écrire votre propre langue, prenez modèle sur les québécois rompus à la technique de francisation des titres anglophones sans laisser de traces et sans faire de fautes !

Hannah Baxter est pour ses amis et sa famille, une secrétaire juridique amenée à travailler de nuit. Naturellement belle le jour, pour ses clients elle devient Belle et exerce le métier de prostituée de luxe : comprenez par là, que quand Belle fait le trottoir, c'est uniquement pour faire du shopping. Belle fournit donc des services, et les facture chers, très chers et payables d'avance. Nous allons donc suivre pendant 4 saisons (de 8 épisodes chacune) l'évolution de la carrière de Belle et voir comment Hannah arrive à gérer sa vie hors-normes auprès de sa famille, ses amis, son petit ami et ses clients.




Synopsis




Saison 1

La première saison nous plonge dans la double vie d'Hannah et de Belle. Voyage en immersion dans le monde de la prostitution de luxe. Occasion aussi de découvrir la famille d'Hannah. Belle travaille par le biais d'une agence dirigée par Stéphanie, qui au passage récupère 40% des recettes de ses "collaboratrices".

Saison 2

En début de saison Belle est approchée par des consœurs qui lui proposent de franchir un échelon de plus dans la hiérarchie du métier. Elle se retrouve donc courtisane, avec moins de clients, mais des clients plus réguliers, plus fortunés donc des prestations encore mieux rémunérées et des pourboires somptueux prenant le plus souvent la forme de biens matériels (vêtements, logement, voyages ...). Belle va cependant préférer reprendre son ancien rang, mais cette fois-ci en tant qu'indépendante. Finis les 40% de commission.

Saison 3

Sur le conseil d'un ami, Belle décide de se diversifier en écrivant un livre sur sa double-vie. Plongée dans le monde de l'édition, de la télévision et du cinéma.

Saison 4

Belle n'a jamais complètement coupé les ponts avec son agence, alors lorsque Stéphanie est jetée en prison, elle choisit Belle pour assurer la gestion intérimaire de l'agence, ce qui est loin d'enchanter notre héroïne qui va toutefois accepter par amitié et récolter un bonus hilarant. Stéphanie a une fille adolescente et il faut bien que quelqu'un prenne soin de cette pauvre petite en attendant le procès de Stéphanie. Dois je préciser que Poppy, cette fille, sur le point de devenir une femme, pense que sa mère est en voyage d'affaires et ignore tout du métier qu'elle exerce ? Belle devient donc le temps d'une saison Madame (ou maquerelle au cas où Madame vous choquerait)




Anecdotes



La première saison voit le passage en tant qu'artiste invité d'un certain Matt Smith, que Billie Piper retrouvera quelques années plus tard pour le cinquantième anniversaire de la série Doctor Who.

La seconde saison s'est avérée plus délicate à tourner, parce que Billie était enceinte de son premier enfant, et qu'il a donc fallu recourir à des doublures sur certaines scènes.

Après la naissance laborieuse de Winston James en octobre 2008, et un (court) délai de récupération de sa maman, Billie reprend le chemin des studios début 2009 pour tourner la troisième saison. Et au passage elle s'investira encore davantage dans la série puisqu'elle en devient également productrice déléguée sur les saisons 3 et 4.

Autre fait suffisamment rare pour que ça vaille le coup de le signaler, habituellement quand une série intéresse les étasuniens, ces derniers achètent les droits, relocalisent l'histoire (le plus souvent à New-York ou Los Angeles), utilisent des acteurs avec leur accent pourri d'outre-Atlantique et surtout n'omettent jamais de placer leur copyright sur un truc qu'ils ont juste acheté et copié sans apporter la moindre valeur ajoutée. Ce que dans le jargon télévisuel on appelle remake, et que dans le jargon neptunien j'appelle une connerie.
Cette fois, les étasuniens ont tellement apprécié l'original qu'ils l'ont diffusé tel quel avec ce charmant accent britannique si cher à mes oreilles et à mon cœur.




Une série inspirée d'une histoire vraie



En 2003 une étudiante en médecine se prostitue pour 300£ de l'heure pour le compte d'une agence londonienne d'escort-girls. Oui, les études coûtent cher ! Oui, certains métiers peuvent rapporter gros et certains jeux peuvent rapporter à la fois au grattage et au tirage.
Sous le pseudonyme de Belle de Jour (tout droit tiré du film français éponyme avec Catherine Deneuve), cette étudiante va également alimenter un blog qui sera retenu comme blog de l'année par le quotidien The Guardian. Elle écrira plusieurs livres sur son passé de prostituée de luxe et ce n'est que fin 2009 soit deux ans après le début de la série que nous connaitrons sa réelle identité. Il s'agit du Dr Brooke Magnanti, médecin chercheuse de renom exerçant aujourd'hui à l'université de Bristol.

Une occasion en or pour Billie Piper qui pourra rencontrer le personnage qu'elle interprète à l'écran. C'est aussi l'occasion d'une interview entre l'actrice et l'écrivain, entrecoupée de nombreux extraits de la série et diffusée sous le nom Billie and the Real Belle Bare All le 25 janvier 2010 sur ITV2, trois jours avant le début de diffusion de la saison 3. Cette interview est disponible au visionnage sur Youtube, hélas uniquement en VO. Je suis un peu restée sur ma faim parce qu'autant je comprenais les questions de Billie grâce à sa diction digne de l'actrice de théâtre qu'elle est aussi, autant j'ai eu quelque mal à comprendre certaines réponses de Brooke Magnanti.




Mon avis sur la série



J'ai bien sûr gardé le meilleur et le plus croustillant pour la fin. C'est comme si j'entendais déjà vos remarques. Je ne me suis jamais cachée être très pudique sur ce genre de sujet (j'utilise pudique par euphémisme, je pense que coincée serait limite plus proche de la réalité) j'avais affirmé haut et fort que je n'avais regardé que le premier épisode et que je ne m'abaisserai pas à regarder la suite. Mais voilà, d'une part il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, d'autre part, là non plus ce n'est un secret pour personne, Billie Piper est mon actrice préférée. J'avais donc un mystère à résoudre : comment une actrice d'une telle classe pouvait elle donc s'abaisser à tourner ce genre de séries ?

La réponse est simple :
Secret Diary of a Call Girl n'est pas une série érotique mais est plutôt à mi-chemin entre le documentaire et la série comique. Certes il y a des passages à forte charge sensuelle dans chaque épisode, mais le côté érotique de ces scènes est largement édulcoré par la présence simultanée d'un ou de plusieurs des facteurs suivants.

  • Le comique quasiment omniprésent dans la série
  • Billie n'interprète pas une prostituée de rue, mais une travailleuse d'un plus haut standing, avec les fringues qui vont avec. J'imagine que l'actrice a dû littéralement prendre son pied au cours des séances d'habillage tant les tenues sont le plus souvent somptueuses (et variées)
  • Le côté décalé voire cet aspect kitsch qui est si souvent présent dans les séries britanniques.
  • Billie Piper (et seulement elle) brise en permanence le quatrième mur.
  • Et tout un tas de choses auxquelles je ne pense pas forcément à l'instant précis.


En tout cas je peux vous assurer que le contenu sexuel de cette série n'est rien comparé à celui qu'on peut trouver par exemple dans Le Trône de fer.

J'ai donc eu le bonheur de retrouver Billie Piper dans l'interprétation de grande classe tout en étant teintée de retenue d'une prostituée, elle aussi de grande classe mais avec si peu de retenue.
Et une fois encore Billie passe d'un rôle à l'autre, ou plutôt ici d'une vie à l'autre -de Belle à Hannah- comme si elle n'avait fait que cela toute sa vie. Ce n'est pas une femme, c'est un caméléon, et d'ailleurs certain Docteur serait bien inspiré de faire appel à ses talents pour réparer certain circuit d'une boîte bleue.

Pour la série en elle-même, ce qui me plait le plus est sa variété. Chaque saison explore une facette nouvelle de l'univers de la prostitution de luxe, ce qui évite de tomber dans le racoleur, le ringard, ou même dans la routine. En revanche toute la série explore comment concilier un métier aussi peu ordinaire avec une vie privée comme celles des personnes exerçant un métier plus "respectable".

Ce n'est absolument pas une série triste, mais le dernier épisode m'a tout de même fait verser quelques larmes, et pas parce que la série était finie, mais je ne vous en dirai pas plus.

La série a bien évidemment été critiquée par des féministes criant au scandale de la femme marchandise, esclave de l'homme. Une série qui donnerait une fausse image de la réalité de la prostitution. Pour ma part je répondrais à ces têtes bien-pensantes que Secret Diary of a Call Girl n'est pas une série sur la prostitution mais sur une certaine forme de prostitution. De même qu'on ne peut pas comparer le fast-food avec le restaurant gastronomique, il ne faut pas comparer la pute de caniveau avec la prostituée de luxe. Belle se prostitue par choix parce qu'elle aime ça, parce qu'elle le veut bien et se fait payer cher parce qu'elle le vaut bien.

Et ces critiques s'exprimeraient sans doute différemment si elles avaient fait l'effort de regarder plus que le premier épisode (qui à mon avis, donne une fausse image de la série)

Et si ça ne suffit pas, que ces critiques aillent donc s'occuper de leurs fesses au lieu de baver sur celles des autres !




Si je n'avais qu'un conseil à vous donner, ça serait de regarder au minimum les deux premiers épisodes, je pense que l'épisode d'ouverture n'a pas une composition représentative du reste de la série. Plus de contenu sensuel que pour le reste, peut-être pour tenter de capter une catégorie précise de public.

Installez vous confortablement devant le téléviseur et laissez agir la magie des acteurs, des "costumes", du maquillage à la fois valorisant mais discret. A regarder de préférence à plusieurs pour partager l'humour de la série. Mais pas grave si vous êtes seul(e), Billie y mettra un terme en vous adressant la parole. Comme je vous l'ai précisé plus haut, cette série brise le quatrième mur.

Pour information, le coffret britannique de la série est interdit aux moins de 18 ans mais le contenu provoquant cette interdiction outre-manche est beaucoup plus soft que celui qu'on peut trouver dans des séries classées en France comme "Déconseillé aux moins de 10 ans".

Mon seul bémol sera l'absence de version française sur la dernière saison et du coup l'utilisation des sous-titres est impérative puisque même pour quelqu'un comprenant sans peine l'anglais, se posera le problème du jargon technique qui ne s'apprend pas au lycée si vous voyez où je veux en venir.

J'attends avec impatience vos avis et commentaires sur cette série.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Message n° 2Sujet listé Re: Journal intime d'une call girl [2007] [S.Live] le Jeu 18 Aoû 2016 - 11:43

Jamais vu
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 3Sujet listé Re: Journal intime d'une call girl [2007] [S.Live] le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:03

@Dinah de Vador a écrit:Jamais vu

J'imagine qu'il fallait se coucher tard (voire tôt le matin comme moi) pour voir la série.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Message n° 4Sujet listé Re: Journal intime d'une call girl [2007] [S.Live] le Mer 14 Sep 2016 - 20:38

Kaya


Sirène des Canaries
J'ai vu que très peu d'épisode de cette série ! Merci d'avoir fait ce sujet smiley02


Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum