Planète-Séries

Informations et discussions sur les séries télévisées

Fermeture provisoire des inscriptions -> En savoir plus ...
Derniers sujets
» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2]
Mer 30 Nov 2016 - 19:13 par Alexandra

» Le décor du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:13 par Neptunia

» Les fonctionnalités et le codage du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:04 par Neptunia

» Le jeu du changement [J.Vrac] [J.4]
Mer 30 Nov 2016 - 9:40 par Neptunia

» Trois mots pour deviner une série [J.Live] [J.2]
Mar 29 Nov 2016 - 19:02 par Alexandra

» Fermeture provisoire des inscriptions
Lun 28 Nov 2016 - 21:22 par Neptunia

» Mirmo Zibang! [2002] [S. Anim]
Sam 26 Nov 2016 - 20:36 par Neptunia

» Les statistiques du forum
Sam 19 Nov 2016 - 9:09 par Neptunia

» De quel dessin animé est tirée cette image ? [J.Anim] [J.2]
Lun 14 Nov 2016 - 10:25 par Neptunia

» Le jeu de l'intrus [J.Anim] [J.8]
Dim 13 Nov 2016 - 21:55 par Neptunia

» Votez pour le plus beau kit pour Wicket
Dim 13 Nov 2016 - 18:57 par Dinah de Vador

» L'apprenti sorcier [2010] [film live]
Dim 13 Nov 2016 - 18:40 par Dinah de Vador

» He is a Beast [2012] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:37 par Dinah de Vador

» L♥DK ou L-DK [2009] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:35 par Dinah de Vador

» Comme des bêtes [2016] [F.Anim.]
Dim 13 Nov 2016 - 18:31 par Dinah de Vador

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Slow Step [1991] [OAV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Message n° 1Sujet non listé Slow Step [1991] [OAV] le Dim 9 Mar 2014 - 17:23

Voici une autre merveilleuse présentation de ma fille Narcisse d’une des œuvres de Mitsuru Adachi dont Narcisse est une grande fan :




Narcisse vous présente :








Genre : Shôjo (Sport, Romance)
Episodes : 5 OAV
Année : 1991
Pays : Japon
Auteur du manga : Mitsuru Adachi
Réalisateur : Kunihiko Yuyama
Musique : Hiroya Watanabe
Character Designer : Tokuhiro Matsubara
Scénario : Toshimichi Saeki
Studio : OB Planning, Shogakukan Inc, Tôhô, Youmex




Résumé de l’histoire :

L’histoire se déroule à Tokyo : Minatsu Nakazato, une jeune fille âgée de seize ans, est inscrite au lycée Asaoka dans lequel elle pratique le softball.
De chez elle, un matin, elle est témoin d’un délit de fuite. Le soir même, en rentrant chez elle, Minatsu reconnait la voiture des malfaiteurs. Elle court dans le premier café pour prévenir la police des routes. Par malchance, les malfaiteurs se trouvent dans ce café et entendent sa conversation.
Ils suivent Minatsu, la menacent dans l’ascenseur de son propre immeuble. Son voisin Naoto Kadomatsu, un jeune boxeur talentueux à la recherche de la femme de sa vie qui répète inlassablement la même déclaration d’amour et qu’elle a déjà eu l’occasion de croiser, la sauve.
Naoto est tombé amoureux de Minatsu, sans s’en rendre compte, dès le début de leur rencontre (son sentiment était simplement refoulé). Puis, il tombe complètement amoureux d’elle un jour où elle le soigne et prend soin de lui. Cette attention restera à jamais gravée dans son esprit.

Un dimanche, Minatsu veut sortir pour aller au cinéma mais elle voit la présence de la voiture des malfaiteurs. Par peur, Minatsu a donc l’idée de se déguiser pour ne pas être reconnue. Elle met une perruque, des lunettes et une tenue vestimentaire différente de son style habituel.
Naoto la croise, ressent Minatsu et se retourne sur elle. Un autre jour Minatsu ressort déguisée, Naoto la recroise, lui fait une déclaration d’amour, mais Minatsu connaissant la cause de cette déclaration fait fi de sa proposition. Naoto repoussé, ressent quelque chose. Il se met alors à rechercher cette jeune fille.

Un jour, pour motiver Shû Akiba et porter ainsi son équipe à la victoire, le capitaine du club de boxe du lycée supplie Minatsu de signer un contrat : elle embrassera Shû (son ami d’enfance qui est amoureux d’elle) s’il bat Naoto.
Minatsu accepte de signer se disant qu’il n’y a aucun risque qu’elle puisse embrasser Shû puisqu’il n’a aucune chance de battre Naoto.
Mais Minatsu s’aperçoit que Shû se déchaine à la boxe grâce à ce contrat, et commence à avoir peur qu’il réussisse. Alors pour motiver Naoto, Minatsu lui dit qu’elle connait la fille qu’il recherche, qu’elle lui a parlé et que s’il gagne son match contre Shû, il la reverra.
Naoto gagne son match, Minatsu se retrouve donc obligée de se rendre à un rendez-vous avec lui. Elle se déguise. Lors du rendez-vous, elle invente à Naoto qu’elle s’appelle Maria Sûdo.
Minatsu se retrouve prise dans un engrenage : elle ne veut pas faire de la peine à Naoto qui est si passionné, alors elle se sent obligée d’accepter de le revoir en tant que « Maria Sûdo ».
Naoto est bien décidé à l’épouser.
C’est bien à la base pour ne pas embrasser Shû que Minatsu s’est retrouvée dans cette situation malhonnête et indélicate.
Et ce serait une grave erreur de conclure que Naoto est tombé amoureux de Minatsu sous son identité de Maria Sûdo. Naoto est tombé amoureux de Minatsu bien avant de rencontrer Maria. Il tombe ensuite amoureux de Maria uniquement parce qu’il ressent Minatsu en elle (et bien que côtoyant Maria, c’est Minatsu qui occupe les pensées de Naoto).
Le dessin animé tout comme le manga apportent de nombreuses preuves quant à l’amour de Naoto pour Minatsu (je les expose au cours de ma réflexion).

Minatsu va finir par être démasquée…
Shû et Naoto deviennent alors rivaux en sport et en amour.
Toutefois, cette rivalité n’est que de la poudre aux yeux, ce n’est pas l’élément le plus important de ce dessin animé.
Le véritable rival de Shû et de Naoto c’est Kango Yamazakura, l’entraineur de softball de Minatsu.
C’est un jeune homme, célibataire, qui a tout abandonné pour se consacrer à élever la petite Chika qu’il a adoptée, et qui est la fille de sa défunte sœur.
Il est tombé amoureux de Minatsu et compte bien l’épouser dès qu’elle sera diplômée.
Minatsu, de son côté, a toujours été intéressée et captivée par Yamazakura, elle n’a jamais été amoureuse de Shû et de Naoto.
Les sentiments de Minatsu pour Yamazakura s’éclaircissent et se renforcent tout au long de l’histoire. Yamazakura et Minatsu finissent par se marier.

Pour plus de visibilité, toutes les références au manga seront indiquées en couleur bleue.




Présentation des personnages



Minatsu Nakazato


Minatsu Nakazato est une jolie jeune fille réservée, posée, tranquille. Elle est âgée de seize ans au début de l’histoire. Elle est fille unique et vit avec ses parents qui l’ont très bien élevée. Elle est en classe de seconde au lycée Asaoka dans lequel elle est inscrite au club de softball.
Dans le manga, on apprend qu’elle est en deuxième année du club de softball et qu’elle mesure 1m59.

De chez elle, un matin, Minatsu est témoin du haut du 8ème étage de son immeuble (appartement 801) d’un délit de fuite : des malfaiteurs ont renversé une vieille femme puis pris la fuite.
Ce même jour, elle rencontre dans l’ascenseur un garçon (un voisin prénommé Naoto) qui dit : « Je t’aime. Depuis que je t’ai vue, je n’arrête pas de penser à toi. » Minatsu ne lui répond pas et se dit que c’est un drôle de type.
Le soir même, en rentrant chez elle, Minatsu revoit le garçon de l’ascenseur répéter sa déclaration à une fille.
Puis, Minatsu reconnait la voiture du délit. Elle appelle la police des routes dans un café pour les prévenir, sans remarquer que les malfaiteurs en question sont juste derrière elle. Ils repartent en voiture mais suivent Minatsu. En rentrant chez elle, Minatsu les retrouve dans l’ascenseur de son immeuble. L’ascenseur s’ouvre et Naoto est là mais ne monte pas. Minatsu lui fait un signe avec son mouchoir et lui dit : « Salut » dans l’espoir de trouver du secours auprès de lui.
Les malfaiteurs emmènent Minatsu sur le toit de l’immeuble, et la menacent de ne rien révéler. Elle fait tomber son mouchoir à motifs de cœurs du haut du toit.
Par miracle, Naoto le reçoit et monte pour le rendre à son propriétaire. Il sauve Minatsu des malfaiteurs et s’en va.

C’est Shû, l’ami d’enfance de Minatsu, qui lui montre un jour Naoto Kadomatsu en lui disant que c’est le célèbre boxeur de Jôsei. Minatsu reconnait donc son voisin, et découvre par là même son identité.


L’entraineur de Minatsu : Kango Yamazakura est amoureux d’elle. Un jour où il lui propose de la raccompagner (il le fait souvent et elle refuse puisqu’elle est en vélo), elle voit une petite fille surgir, l’appeler « Papa » et monter dans la voiture. Minatsu est interloquée. Elle le croit marié, et cela ne l’enchante pas. Minatsu n’a jamais été indifférente à son entraineur, elle a toujours été intéressée et captivée par lui…

Le père de Minatsu rencontre Naoto souffrant, dans le couloir de leur immeuble, l’ayant pris en pitié, il l’amène à sa fille pour qu’elle le soigne. Minatsu, sérieuse, obéit à son père, soigne Naoto et prend bien soin de lui (la scène est décrite dans la présentation de Naoto). Minatsu est une jeune fille de bonne valeur et de bonnes mœurs, qui refuse de rester seule chez elle avec un garçon en bonne santé : une fois Naoto guéri, elle le met à la porte.

Minatsu rencontre de nouveau Naoto en train de faire une déclaration d’amour à une jeune fille. Ne comprenant pas son attitude, elle lui en demande les raisons dans les transports. Naoto veut tomber amoureux, il veut savoir ce que l’on ressent, car il lui reste très peu de temps.
Minatsu pense qu’il va peut-être mourir, que le temps dont il parle est celui qu’il lui reste à consacrer à la boxe.
Dans le manga, Naoto précise à Minatsu, dans les transports, qu’il est en parfaite santé.

Un dimanche, Minatsu veut aller au cinéma mais elle revoit la voiture des malfaiteurs qui ont renversé une vieille dame, sous sa fenêtre. Par peur, elle a l’idée de sortir déguisée pour ne pas être reconnue. Elle met une tenue vestimentaire différente de son style habituel, une perruque (empruntée à sa mère) et des lunettes. Voici le résultat :


Son plan fonctionne : les malfaiteurs ne la reconnaissent pas.

Un autre jour, Minatsu ressort déguisée et croise Naoto qui a l’air mal (il a souvent l’air malade quand Minatsu le rencontre alors qu’il n’en est rien), elle croit de nouveau qu’il a des graves problèmes de santé (alors qu’en réalité, il se sent mal car il vient de voir une scène d’un film d’horreur à la télé). Il lui fait une déclaration d’amour, Minatsu fait fi de sa proposition.


Minatsu est très forte au softball. Elle occupe le poste de lanceuse. Minatsu lance des balles très rapides et très puissantes. Elle est même très forte à la batte. Son père, catcheur, lui a transmis de bons réflexes moteurs, et Minatsu est très bien nourrie ce qui a renforcé ses forme et force physiques.
Personne ne le savait, mais Minatsu a toujours été l’as de Yamazakura. Il l’annonce un jour en plein entrainement. Minatsu est étonnée et heureuse de l’apprendre.

Minatsu commence à aimer la sensation de devenir quelqu’un d’autre depuis qu’elle se déguise.

Un jour, pour motiver Shû Akiba et porter ainsi son équipe à la victoire, le capitaine du club de boxe du lycée supplie Minatsu de signer un contrat : elle embrassera Shû s’il bat Naoto.
À cause de ces supplications, Minatsu accepte, elle se dit qu’il n’y a aucun risque qu’elle puisse embrasser Shû puisqu’il n’a aucune chance de battre Naoto.
Minatsu s’aperçoit que Shû se déchaine à la boxe grâce à ce contrat, et commence à avoir peur qu’il réussisse. Alors pour motiver Naoto, Minatsu lui dit qu’elle connait la fille qu’il recherche, qu’elle lui a parlé et que s’il gagne son match contre Shû, il la reverra.
Shû perd son match mais Minatsu, ayant eu une soudaine fierté pour son ami d’enfance de s’être bien battu, l’embrasse sur la joue pour le féliciter de son courage qu’il n’avait jamais eu et l’incite ainsi à continuer dans cette voie.
Shû l’invite au cinéma voir un film d’horreur. Minatsu et Shû aiment énormément les films d’horreur, c’est leur point commun.
Minatsu se retrouve donc obligée de se rendre dimanche à deux rendez-vous : l’un avec Shû et l’autre, déguisée, avec Naoto (puisque celui-ci a gagné son match).

Minatsu trouve une carte postale, dans sa boite aux lettres, destinée à Naoto. Elle la lui remet et comprend pourquoi il lui disait qu’il lui reste peu de temps : dès qu’il sera diplômé, il ira rejoindre sa famille aux Etats-Unis, il veut donc rapidement trouver la femme de sa vie au Japon.

Minatsu se déguise (tenue vestimentaire différente, perruque et lunettes) et rejoint Naoto dans un café. Il lui demande de sortir avec lui. Pour qu’il renonce à elle, Minatsu lui dit qu’elle n’a pas de père, qu’il est mort, que sa mère est malade, qu’elle a un petit frère et une petite sœur, qu’elle s’occupe de son foyer et qu’elle n’a, par conséquent, pas de temps pour l’amour. Elle veut qu’il renonce à elle.
Naoto se montre insistant, il est prêt à prendre en charge toute sa famille et veut l’épouser.
Il lui demande son nom. Minatsu, prise au dépourvue, invente que son nom est Sudô (c’est le nom qu’elle voit inscrit sur le costume d’une serveuse) et que son prénom est Maria (c’est le nom d’une boutique qu’elle voit par la fenêtre du café).
Naoto lui offre une place de cinéma, ils s’y rendent. Ils se retrouvent à aller voir le même film que Minatsu doit regarder avec Shû. C’est un film d’horreur : « Le cauchemar de la 13ème rue. »

Naoto et « Maria » rencontrent Shû au cinéma, celui-ci ne reconnait pas Minatsu déguisée. Au cinéma, « Maria » s’absente et va aux toilettes pour se changer, elle rejoint Shû.
Vers la fin du film, elle retourne aux toilettes pour se déguiser et rejoindre Naoto.
Elle lui fait croire qu’elle était à coté de lui pendant tout le film (celui-ci s’était évanoui en plein film puisqu’il ne supporte pas les émotions fortes).

Minatsu doit partir en camp d’entrainement avec son club de softball, aux sources chaudes Kamisagi.
Naoto doit aussi s’y rendre avec son club de boxe, et il demande à « Maria Sûdo » de le rejoindre là-bas. Il la supplie de l’accompagner car il veut vraiment lui dire quelque chose là-bas.
Prise de court, Minatsu ne répond pas. Naoto part en lui disant qu’il l’attendra là-bas.
À Kamisagi, Naoto remercie Minatsu de lui avoir présenté Maria, il lui en est reconnaissant.
Les filles envient Minatsu de connaitre Naoto.
Minatsu ne veut pas faire de la peine à Naoto qui est si passionné, alors elle se sent obligée d’accepter de le revoir en tant que « Maria Sûdo ».
Minatsu se déguise donc pour rejoindre Naoto qui lui répète encore qu’il veut l’emmener en Amérique, l’épouser et prendre en charge toute sa famille. Il la serre dans ses bras, Minatsu est gênée, elle devient toute rouge. Elle est très embarrassée et commence à se rendre compte que ce mensonge va beaucoup trop loin, elle a mauvaise conscience.

Au retour du camp d’entrainement, Minatsu a de nouveau deux rendez-vous sous ses deux identités. Minatsu a rendez-vous avec Shû, et « Maria » avec Naoto au même endroit : au parc d’attraction. La pauvre doit refaire à deux reprises les montagnes russes.
Sa perruque a failli s’envoler pendant qu’elle faisait les montagnes russes avec Naoto, heureusement pour elle ce dernier s’est évanoui (ne supportant pas les sensations fortes) hi hi...
Là-bas, « Maria » rencontre son entraineur et sa fille Chika. Elle rattrape au vol le ballon de Chika.
Dans le manga, c’est Minatsu qui achète ce ballon à Chika (suite au chantage ci-dessous exposé).
Chika démasque la double identité de Minatsu en la voyant se changer dans les toilettes du parc d’attraction, et lui fait du chantage : elle ne révèlera rien à Shû et Naoto à condition qu’elle lui achète une glace et des beignets. Le chantage va plus loin : Minatsu doit venir préparer le diner ce soir chez elle. Chika sait que son père est amoureux de Minatsu et lui donne un bon coup de main.
Minatsu rejoint son entraineur au parc d’attraction, il est heureux d’apprendre qu’elle va venir ce soir chez lui.
Minatsu se retrouve donc ce soir là chez son entraineur : elle fait le diner, puis la vaisselle.
Minatsu est attendrie de voir son entraineur s’occuper avec amour de sa petite Chika. Elle le voit sous un autre aspect, ce qui lui fait grand plaisir. D’autant plus qu’il se confie à elle ce soir-là. En effet, Yamazakura la rassure (après que Minatsu ait trouvé le portrait d’une femme) : il n’est pas marié et ne l’a jamais été, Chika est la fille de sa sœur ainée décédée. Minatsu est rassurée puis touchée de l’entendre parler avec émotion de sa sœur.
Yamazakura dit aussi à Minatsu que sa fille n’est pas timide mais elle s’attache rarement, qu’elle doit beaucoup plaire à Chika. [Minatsu s’entend en effet très bien avec la petite, et elle sera une vraie mère pour elle.]
Yamazakura veut la raccompagner, il lui dit qu’il y a des voyous dehors. Minatsu, pour le taquiner, lui répond que c’est plus dangereux d’être avec lui hi hi…Mais elle se laisse évidemment raccompagner par lui.
Elle a beaucoup apprécié voir Yamazakura sous un autre jour, elle le découvre sérieux, posé et touchant.


Minatsu est en panique : Naoto lui demande de venir demain avec Maria au café à 13h (il a des soupçons et commence à deviner que Minatsu et « Maria » ne forment qu’une personne).
Elle fait des cauchemars, elle a peur que Naoto ne la violente en découvrant la vérité.
Le lendemain, il pleut, son match de softball prévu pour 13h est annulé. Minatsu rencontre Naoto et lui dit qu’elle va passer sa journée à regarder la télé.
« Maria » se rend au rendez-vous. Elle panique de plus belle lorsque Naoto se lève pour appeler Minatsu chez elle. Il veut vérifier si elle n’a pas menti.
Par chance, Naoto tombe sur la mère de Minatsu qui était justement en train d’imiter la voix de sa fille pour amuser Shû.
Naoto croit donc que Minatsu est bien chez elle. « Maria » est fortement soulagée.
Naoto demande à « Maria » son numéro de téléphone. Elle lui dit qu’elle n’en a pas, qu’avec l’argent pour le téléphone, elle nourrirait sa mère. Décidément Minatsu sait très bien mentir hi hi…
Naoto lui refait une déclaration passionnée. Minatsu s’en veut, elle se dit que si elle continue elle va le faire souffrir. Elle veut tout arrêter.

Un jour, Minatsu rencontre Chika dans la rue qui lui demande pardon.
Minatsu comprend qu’il se passe quelque chose, que Chika a probablement divulgué sa double identité.
Minatsu brûle les lunettes, la perruque, elle s’en veut, elle dit que tout est de sa faute.
Naoto l’entend, il lui dit qu’elle n’est pas l’unique fautive, que lui aussi a été fautif de ne pas l’avoir reconnue. [Comme expliqué dans la présentation de Naoto, c’est Chika qui a tout révélé à Naoto].
Minatsu lui dit qu’elle ne voulait pas le blesser. Elle s’excuse, et lui demande de la frapper s’il le veut. Naoto lui rétorque s’il le peut. Minatsu a peur mais répond : « Vas-y, si ça peut te soulager »
Naoto lui demande de fermer les yeux. Minatsu s’exécute, elle pense qu’il va lui assener un coup. Elle ne sait pas que Naoto s’approche d’elle pour l’embrasser. Il n’aura pas l’occasion de le faire car Shû l’interrompt en balançant avec force ses gants de boxe à la figure de Naoto.
Shû et Naoto s’apprêtent à se battre pour elle. Minatsu s’interpose, et les supplie de s’arrêter.

Minatsu est étonnée qu’Ayako vienne lui rendre visite un soir. Elles partent s’entrainer ensemble. La visite d’Ayako n’a rien d’innocent. Elle est déterminée à éloigner Minatsu de Yamazakura. Pour ce faire, elle compte la rapprocher de Naoto ou de Shû, peu importe lequel du moment que Minatsu ne soit plus une menace pour elle.
C’est ainsi qu’elle dit à Minatsu que deux garçons se battent pour elle sur le ring, et qu’elle devrait assister au match car elle pourrait le regretter.
Elle tente de contraindre Minatsu à choisir absolument l’un des deux. Celle-ci dit qu’elle ne sait pas lequel des deux elle aime vraiment. Minatsu se pose des questions, elle ne ressent pas de sentiment amoureux pour ces deux garçons, seulement de l’amitié.
Ayako insiste et lui dit que si elle fuit elle ne saura jamais lequel elle préfère, qu’elle doit s’en assurer de ses yeux.
Le jour du match, Minatsu se sent obligée d’y assister à cause d’Ayako.
Minatsu n’est pas très enthousiaste et ne sait pas du tout lequel des deux encourager, tout simplement parce qu’elle n’est amoureuse d’aucun des deux.
Minatsu s’en va pendant le match. Ayako la poursuit, elle se montre insistante : elle lui dit de s’en assurer de ses yeux sinon elle le regrettera si elle fuit. Minatsu lui répond qu’elle ne peut pas les regarder. Ayako l’incite à revenir. Minatsu y retourne.
Dans le manga, Minatsu s’endort carrément pendant toute la durée du combat, ce qui en dit en long sur l’absence totale de sentiment amoureux à l’égard de ces deux garçons.

Minatsu est en colère d’avoir fait l’objet d’un pari (Shû et Naoto ont scellé un contrat : si Shû perd par K.O, il renonce à Minatsu, et si le match se finit sur décision des juges, c’est Naoto qui renonce à elle). Minatsu ne retourne pas au lycée.
Yamazakura lui rend visite chez elle (la scène est décrite dans la présentation de leur couple tout en bas), et grâce à lui, elle pardonne aux deux garçons (Minatsu écoute et obéit toujours à Yamazakura).

Pour ne pas pénaliser l’un d’entre eux et montrer une préférence à l’un plus qu’à l’autre, Minatsu se sent obligée de voir Shû et Naoto en même temps tous les dimanches ; rendez-vous durant lesquels elle s’ennuie mortellement. Shû lui dit qu’il l’aime depuis la maternelle, quant à Naoto il répète encore une fois et inlassablement son projet d’avenir : une fois diplômé, il rejoindra ses parents en Amérique, il lui reste seulement quelques mois, et il veut l’emmener en Amérique.
Dans le manga, Minatsu leur dit qu’elle les apprécie beaucoup tous les deux autant l’un que l’autre. Elle leur fait comprendre qu’elle ne sera jamais amoureuse d’eux.
Minatsu déteste les garçons compliqués, coureurs, et insouciants, elle préfère les garçons naturels, spontanés directs et stables.

Lors de la fête du nouvel an, Minatsu fait bien comprendre à Shû et Naoto que ce sera toujours moitié-moitié avec eux. Elle ne peut pas faire de choix entre les deux puisqu’elle n’est pas amoureuse d’eux, son cœur ne bat que pour Yamazakura avec lequel elle va se marier.





Shû Akiba


Shû Akiba, âgé de seize ans, est l’ami d’enfance et le voisin de classe de Minatsu.
Il se rend souvent chez elle, et les parents de Minatsu le connaissent évidemment très bien.
Shû est un fainéant, un pervers, et il est toujours là quand il ne faut pas.
Il est inscrit au club de boxe du lycée Asaoka. Son point fort est qu’il esquive à la perfection tous les coups. Shû est le roi de l’esquive.
Yamazakura dit que Shû est un bon joueur, il peut battre tous ses adversaires à l’exception de Naoto.
Dans le manga, on apprend que Shû est en deuxième année du club de boxe, et qu’il mesure 1m72 pour 62 kilos. Il est très bon élève (il est classé troisième du lycée), doué en sport, son père est PDG d’une grande entreprise (Shû lui succèdera quand son père sera à la retraite), et il vit dans une villa ensoleillée de 400 m2.
Shû est un lâche, ce qui énerve énormément Minatsu qui déteste cela chez les hommes.
Un jour, Shû se blesse à la main droite, ce qui lui permet de ne pas participer à son match de boxe. Il en est très satisfait, lui qui a très peur d’affronter Naoto Kadomatsu.
Minatsu lui reproche de fuir et le gifle.

Shû apprend que Minatsu et Naoto ont discuté ensemble. Il est jaloux et demande à Minatsu si elle sort avec Naoto. Minatsu lui demande ce qu’il ferait si c’est le cas, il répond que cela l’ennuierait.

Shû se déchaine aux entrainements de boxe car il veut que Minatsu l’embrasse. Il a réussi à ce qu’elle signe un contrat : elle l’embrassera s’il bat Naoto.
Shû encaisse tous les coups sans être K.O, et il réussit à donner un seul coup à Naoto.
Personne n’avait jamais pu donner un seul coup à Naoto.
Même si Shû a perdu, Minatsu l’embrasse mais sur la joue pour le récompenser de s’être bien battu, et pour le féliciter de son courage qu’il n’avait jamais eu.


Shû est très vicieux, malsain et calculateur (dans le mauvais sens du terme) : il a bien remarqué que Yamazakura est amoureux de Minatsu et il craint qu’ils ne finissent ensemble. Il fait tout pour éviter une union entre ces deux êtres :
- Il sait qu’Ayako est amoureuse de Yamazakura et compte bien les rapprocher, mais ce sera peine perdue.
- En entendant que Yamazakura compte emmener Minatsu et l’équipe de softball en camp d’entrainement aux sources chaudes, Shû incruste le club de boxe. Yamazakura ne peut s’y opposer étant donné qu’il entraine aussi le club de boxe.
Ses perfidies ne peuvent pas lutter contre la destinée de leur amour : Minatsu et Yamazakura sont faits l’un pour l’autre…

Dans le manga, Shû était très jaloux d’apprendre que Minatsu a diné chez Yamazakura, et qu’il se chargeait de la raccompagner en voiture.

Shû dit souvent que Yamazakura est un pervers (dans le manga, il va plus loin, il dit même que c’est un obsédé). Sauf que pour ne pas se faire repérer, Shû inverse les situations, il cache bien son jeu. Yamazakura n’est pas du tout un pervers, au contraire, c’est Shû le pervers : il n’a pas l’innocence de certains jeunes de son âge (comme Minatsu et Naoto), il a l’esprit très mal placé, c’est un voyeur : il tentait de regarder les filles se baigner dans les sources chaudes, il connait tous les endroits malsains et sait ce qu’y font les gens qui les fréquentent, la gent féminine ne l’indiffère pas et il se laisse facilement distraire par elle. Si Minatsu avait été en couple avec lui, elle aurait eu beaucoup de soucis à se faire…


Shû est très en colère d’apprendre que Maria et Minatsu ne sont qu’une seule et même personne, il se déchaine à la boxe pour battre Naoto.
Shû veut affronter l’entraineur Yamazakura sur le ring. Il lui fait un affront en osant lui dire : « Ne rêvez pas et montrez que vous êtes un homme » Yamazakura, sans casque, l’envoie au tapis d’un seul coup de poing.
Shû est plus motivé que jamais pour battre Naoto, il dit à Minatsu que c’est pour elle qu’il veut le battre.
Au tournoi de boxe inter lycées, Shû est déchainé et gagne tous ses matchs dans le but d’affronter Naoto. La rivalité est à son comble.
L’affrontement entre Shû et Naoto va bientôt avoir lieu. Shû a l’idée de conclure le contrat suivant avec Naoto : le perdant devra oublier Minatsu.
Shû, toujours aussi calculateur, pose une condition : étant donné que Naoto est un grand champion, si Naoto le met K.O, c’est Shû qui abandonne Minatsu.
Mais si le match finit sur décision des juges, c’est Naoto qui abandonne Minatsu.
Yamazakura dit à Shû que pour espérer gagner, il doit combattre au corps à corps, car Naoto est meilleur que lui techniquement. Yamazakura lui dit de ne pas avoir peur du K.O.
Shû refuse naturellement de perdre par K.O, ce qui impliquerait d’abandonner Minatsu.
Pendant le match, Yamazakura donne de bons conseils à Shû.
Shû est sur le point d’être K.O mais se relève car il ne veut pas renoncer à Minatsu.
Shû tient jusqu’au dernier round. Naoto lui fout un puissant coup qui fait tomber le dentier de Shû. Naoto est sur le point d’en finir mais glisse sur le dentier de Shû.
Shû en profite pour lui foutre un coup. Au 3ème round à 2 minutes 46, Shû gagne donc par K.O.
Personne n’en revient. Shû gagne par chance. Toutefois, le contrat qu’il a conclu avec Naoto est nul car il n’envisageait pas l’hypothèse où Naoto perdrait par K.O.
Shû et Naoto n’avaient jamais pensé que Shû puisse gagner par K.O.
Shû continue à espérer que Minatsu finisse avec lui.

Minatsu lui fait définitivement comprendre, à la fête du nouvel an, qu’elle ne sera jamais amoureuse de lui, et qu’il reste un ami d’enfance pour elle.
À la fin, Shû, fidèle à lui-même, se pavane en décapotable rouge devant des filles pour les séduire.
Il assistera au mariage de Yamazakura et Minatsu.





Naoto Kadomatsu


Naoto Kadomatsu est un beau jeune homme âgé de 17 ans et il est en deuxième année du lycée Jôsei au début du dessin animé.
Il fait partie du club de boxe de Jôsei, discipline dans laquelle il est très performant. Il a l’étoffe d’un futur champion (Yamazakura dit même qu’il peut devenir champion du monde). Il est dans la catégorie poids plume. Il a pleins de groupies et toutes les filles sont amoureuses de lui (sauf Minatsu, Ayako et Chika ah ah ah !).
Naoto a été champion au collège trois ans de suite, et il est champion des lycées depuis deux ans.
Dans le manga, on apprend qu’il est en troisième année de son club de boxe, et qu’il mesure 1m73 pour 62,5 kilos.
Le manga précise qu’il est né le 3 septembre 1970, il est en 1ère D, il est doué en histoire et en sciences, il court le 100 mètres en 12 secondes 6, et il aime la musique hawaïenne.

C’est un jeune homme au regard affirmé, il est responsable mais influençable, solitaire, peu bavard, entreprenant. Il est aussi romantique, voire poétique à certains moments.
Malgré son apparence dure et sévère, Naoto ne supporte pas les sensations fortes : il a peur des montagnes russes et des films d’horreur.

Naoto vit dans le même immeuble que Minatsu, il habite au sixième étage (appartement 601), et elle au huitième.
Ce garçon n’est jamais tombé amoureux et veut savoir ce que l’on ressent quand on l’est, il part donc en quête du grand amour, il recherche une future épouse. Naoto ne batifole pas, il veut une femme pour la vie. Il s’entraine à dire cette déclaration : « Je t’aime. Depuis que je t’ai vue, je n’arrête pas de penser à toi. » Naoto prononce comme un automate cette déclaration à plusieurs filles qu’il rencontre dans la rue. À chaque fois, elles acceptent sa proposition, mais Naoto ne ressentant rien s’en va.
Au début du dessin animé, il prononce un matin cette déclaration dans l’ascenseur en présence de Minatsu qui ne lui répond pas. Son attitude a beaucoup plu à Naoto, même s’il ne le montre pas, et continue son chemin, quelque chose a jailli au fond de son cœur…
Le soir même, il sort faire son jogging (Naoto s’entraine assidument), un mouchoir tombe du haut du toit de son immeuble. Il reconnait le mouchoir de la jeune fille qu’il vient juste de voir une nouvelle fois dans l’ascenseur (Minatsu, entourée des malfaiteurs) et monte le lui remettre.
Il la rejoint donc sur le toit, lui rend son mouchoir, part, les bandits sautent sur Minatsu et demandent à Naoto de dégager. Ce dernier a horreur qu’on lui parle de la sorte, et les boxe.
Dans le manga, c’est le père de Minatsu qui fait fuir les malfaiteurs. Ces derniers partent ensuite en courant et bousculent violemment un petit garçon. Naoto prend sa défense et les boxe.
Quelques jours plus tard, les malfaiteurs reviennent accompagnés de leur chef pour que ce dernier règle son compte à Naoto. Cependant, leur chef prend panique en reconnaissant Naoto : il l’a mis K.O plusieurs fois, les malfaiteurs s’enfuient.


Un matin, en bas de l’immeuble, le père de Minatsu bouscule Naoto sans le faire exprès.
Dans le manga, Naoto se rend au 8ème étage à la recherche de l’appartement de Minatsu car il est malade et a besoin de médicaments. C’est là qu’il rencontre le père de Minatsu qui le cogne sans le faire exprès avec la porte d’entrée.
Naoto veut lui faire payer, le père de Minatsu lui dit de frapper autant qu’il veut, mais Naoto s’effondre en lui foutant un coup de poing sans puissance puisqu’il est malade.
Le père de Minatsu l’emmène chez lui et demande à sa fille de s’occuper de lui.
Naoto dort dans le lit des parents de Minatsu.
Le téléphone sonne, il répond, c’est Shû. En entendant la voix d’un garçon, ce dernier croit s’être trompé de numéro.
En voyant ensuite Minatsu, Naoto la reconnait.
Le soir, sa fièvre est tombée, Minatsu s’est bien occupée de lui, elle l’a soigné, lui a fait à manger, puis le met dehors car il est guéri : elle trouve qu’il n’est pas raisonnable de rester seule avec un garçon en pleine forme.
Naoto est tombé complètement amoureux de Minatsu après ces instants passés auprès d’elle, il se sent bien avec elle et veut encore rester mais celle-ci lui claque la porte au nez. C’est la première fois qu’une personne prend soin et s’occupe autant de lui et en plus, avec de bons principes moraux, son doux sentiment se manifeste mais ne sachant pas ce que cela veut dire, Naoto le refoule. L’attention que lui a portée Minatsu restera à jamais gravée dans son esprit.
Dehors, Naoto rencontre et remercie le père de Minatsu pour tout, et il lui fout un coup dans le ventre. Le coup est puissant car le père de Minatsu a eu mal, alors que c’est un catcheur.

Minatsu demande à Naoto, dans les transports, pourquoi il répète toujours la même chose aux filles car il ment.
Naoto affirme qu’il est sérieux, mais qu’il ne comprend pas bien le fait de tomber amoureux.
Il se confie à Minatsu : il parle toujours à ces filles en pensant que c’est la bonne, mais ses sentiments s’envolent aussitôt, ce qui signifie que ce n’est pas sérieux.
Il lui demande si elle est déjà tombée amoureuse, il veut savoir ce que l’on ressent, car il lui reste très peu de temps.

Naoto recherche rapidement une fille au Japon pour en faire son épouse car dès qu’il sera diplômé, il ira rejoindre ses parents et sa sœur Reiko en Californie (puisque son père a été muté là-bas). Naoto est resté au Japon pour finir sa scolarité en cours. Il vit donc seul.
Dans le manga, Naoto dit explicitement qu’il aimerait se marier avec une japonaise.
Il veut épouser une femme de la même origine que lui, possédant des mœurs identiques aux siennes, une bonne moralité, et sa même façon de vivre. Il sait qu’il ne trouvera pas d’épouse pareille en Amérique.


Naoto croise une jeune fille avec une perruque et des lunettes (c’est Minatsu déguisée) et ressentant Minatsu, il se retourne sur elle.
Lorsqu’il la recroise, il lui fait sa fameuse déclaration d’amour, elle le repousse ironiquement, mais lui, pour la première fois de sa vie veut bien d’une demoiselle, et il faut souligner que c’est la toute première fois qu’une jeune fille le repousse. Naoto ressent quelque chose. En fait, cela lui plait qu’une jeune fille lui dise non, lui qui déteste les filles faciles. Je répète que c’est Minatsu qu’il aime en cette jeune fille déguisée.
Désormais, il cherche partout cette fille aux lunettes et aux cheveux longs mais ne la trouve pas.
En courant, Naoto rencontre Minatsu, il voit en elle l’image de la fille aux lunettes et aux cheveux longs, ce qui est un signe qui nous montre qu’au fond de lui, il est amoureux de Minatsu. C’est bel et bien Minatsu qu’il aime en cette jeune inconnue.

Minatsu dit à Naoto qu’elle connait la fille qu’il recherche, et qu’il la reverra après son match s’il bat Shû (Minatsu voulait motiver Naoto pour son match contre Shû car elle ne voulait pas embrasser ce dernier, c’est la seule raison pour laquelle elle décide de se rendre à un rendez-vous avec Naoto sous cette fausse identité).
Lors du rendez-vous, Minatsu (déguisée) lui invente qu’elle s’appelle Maria Sudô, qu’elle est pauvre, que son père est mort, qu’elle doit s’occuper de sa mère malade et de son frère et sa sœur.
Naoto lui dit qu’il s’occupera de tout : d’elle, de sa mère et de son frère et sa sœur. Il compte prendre la famille de « Maria Sudô » en charge. Naoto a le sens des responsabilités.
Il lui dit qu’il sera champion du monde de boxe avant ses 20 ans. Il lui fait véritablement une demande en mariage.
Il lui offre une place de cinéma, ils s’y rendent. Ils se retrouvent à aller voir un film d’horreur : « le cauchemar de la 13ème rue ».
Le problème de Naoto c’est qu’il déteste les films d’horreur, il préfère les films romantiques (comme le précise le manga). Au cinéma, Naoto s’évanouit, il ne supporte pas les films d’horreur, ce qui contraste vraiment avec son apparence de dur.

Par une fin d’après-midi, Naoto rencontre « Maria Sûdo ». Il doit partir en camp d’entrainement et lui demande de venir avec lui. Il ne lui laisse même pas le temps de répondre qu’il lui dit qu’il l’attendra là-bas.
« Maria Sûdo » est bien présente là-bas (puisque Minatsu devait aussi se rendre avec son club dans ce camp d’entrainement).
Naoto se répète : après le lycée, il devra aller en Amérique, il lui demande de venir avec lui, il veut l’épouser, il lui rappelle qu’il s’occupera de sa mère, de son frère et sa sœur. Il répète qu’il veut les emmener et les prendre en charge, qu’en Amérique il deviendra professionnel et champion.
Il la serre dans ses bras, il est vraiment très sincère.

Naoto retrouve « Maria » au parc d’attraction. Il s’évanouit, puisqu’il ne supporte pas les sensations fortes.
Il lui demande de venir le voir boxer lors des éliminatoires, il lui attrape la main et lui répète encore qu’il passera pro en Amérique et qu’il s’occupera de sa famille.
Dans le manga, il la demande en mariage. Il est abattu par son refus.


Naoto commence enfin à avoir des soupçons : il regarde les photos de « Maria » et Minatsu, les met côte à côte. Il est interpellé par leur ressemblance. Il dessine des lunettes sur le visage de Minatsu, et lui dessine la coupe de cheveux de « Maria ».
Il a une idée en regardant la télé (une série de super héros), il entend : « Vous n’êtes jamais là quand Ultra Rider se bat » C’est exactement le cas avec Minatsu : elle n’est jamais là en présence de « Maria » Naoto se rend enfin compte qu’il n’a jamais vu une seule fois Minatsu et « Maria » ensemble.
Naoto va voir Minatsu, et lui demande de venir demain avec Maria au café à 13h.
Le lendemain, Minatsu ne se rend pas au café, elle a dit à Naoto qu’elle resterait chez elle toute la journée à regarder la télé (puisqu’il pleut).
Au café, Naoto est avec « Maria » et appelle Minatsu chez elle pour vérifier si elle n’a pas menti. Il croit parler à Minatsu au téléphone (alors qu’en réalité, il s’agit de la mère de Minatsu qui imite la voix de sa fille pour amuser Shû).
Naoto croit donc que Minatsu est bien chez elle, a fortiori, il croit s’être trompé en ayant soupçonné que Maria et Minatsu ne formaient qu’une.
Il refait à « Maria » une déclaration passionnée, il lui dit qu’elle peut lui demander ce qu’elle veut, qu’il ferait n’importe quoi pour elle.


Naoto vient à la rencontre de Chika et voyant qu’elle n’a pas l’air bien, l’invite à manger des galettes avec lui.
Chika lui répète tout au sujet de la double identité de Minatsu, pour que ce soit plus juste (car elle l’a révélé par mégarde à Shû).
Naoto console Chika : elle ne doit pas s’en vouloir, la seule fautive est Minatsu.
Le pauvre Naoto a pris un coup au moral de s’être fait duper de la sorte mais en même temps, il est heureux que son amour pour Minatsu soit mis au grand jour car au fond c’est elle qu’il aime depuis le début.
Naoto rejoint Minatsu. Il lui dit qu’elle n’est pas l’unique fautive, car lui aussi l’est de ne pas l’avoir reconnue. Minatsu lui demande de la frapper s’il le veut. Naoto lui demande de fermer les yeux.
Il s’approche d’elle pour lui donner un baiser et la garder ainsi pour lui à jamais. Shû intervient à temps, il balance avec force ses gants de boxe dans la tête de Naoto empêchant ainsi cette étreinte, et une inévitable union entre Naoto et Minatsu.
Naoto dit à Shû qu’il aimait vraiment Maria, ses sentiments n’ont pas changés.
Shû lui dit que la fille devant lui est Minatsu. Naoto lui répond que c’est aussi Maria sans lunettes et sans perruque.
Naoto fait une déclaration d’amour : il aime tout en Minatsu. Maria n’était qu’une apparence (comme Naoto le dit si bien dans le manga), le fond était Minatsu.
C’est donc bien Minatsu qu’il ressentait en Maria. Il a toujours été amoureux de Minatsu, et il aimait donc évidemment Maria puisqu’il s’agissait de Minatsu.
Shû veut se battre contre Naoto, il lui dit qu’il ne lui laissera pas Minatsu. Naoto ne veut pas la lui laisser non plus.
Ils sont sur le point de se battre mais c’est Minatsu qui les en empêche.
Naoto gagne tous ses matchs au tournoi de boxe inter lycées pour affronter Shû. Il devient son rival en sport et en amour.

Naoto convient d’un contrat avec Shû : si le match finit sur décision des juges, Naoto abandonne Minatsu.
Le jour de son match contre Shû, Naoto est sur le point de gagner mais il a la malchance de glisser sur le dentier de Shû. Ce dernier le met K.O.
Mais Naoto rejoint Shû dans les vestiaires pour lui dire que leur contrat est nul car il n’envisageait pas l’hypothèse où Naoto perdrait par K.O. Aucun des deux garçons ne renonce donc à Minatsu.


Dans le manga, la petite sœur de Naoto, Reiko, revient des Etats-Unis car elle veut rencontrer « Maria Sûdo » (Naoto lui avait envoyé une photo de « Maria »).
Naoto est bien embarrassé car il a promis à Reiko de lui présenter « Maria », il demande donc à Minatsu de se redéguiser.
« Maria » affronte Reiko au base-ball. « Maria » a mis les lunettes de sa mère (car elle ne retrouvait pas celles du déguisement), elle voyait donc double et a perdu contre Reiko. Celle-ci n’aime pas « Maria » car elle ne répond pas à ses questions, et de plus, Reiko croit qu’elle n’est pas douée en sport hi hi...
Puis, Reiko préfère Minatsu à « Maria » pour son frère parce que Minatsu est douée en sport et elle partage exactement son avis au sujet de « Maria » (Minatsu savait déjà mot pour mot ce que Reiko pensait de « Maria » hi hi...).



Naoto se fait parfois poète. Un dimanche, en regardant un poisson dans un aquarium, il dit à Minatsu que ses sentiments à lui sont comme ce poisson des profondeurs : en haut il y a la lumière, mais il ne peut pas l’atteindre car s’il l’atteint il sent qu’il étouffera.
Et la lumière du soleil c’est Minatsu.

C’est la fête du nouvel an : le départ de Naoto pour les Etats-Unis est imminent. Minatsu lui dit qu’il lui manquera mais elle ne sait pas à quel point.
Elle lui demande ce qu’il fera de son appartement, s’il va le vendre. Naoto lui demande de le rejoindre, il attend une réponse et dit que ses sentiments ne changeront jamais.
Minatsu le laisse pour rejoindre celui qu’elle aime : Yamazakura.
Minatsu fait ensuite comprendre à Naoto qu’il n’y aura jamais rien d’autre entre eux que de l’amitié.
À la fin, Naoto devient champion de boxe, et il assiste au mariage de Yamazakura et Minatsu.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 2Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 9 Mar 2014 - 17:24

Kango Yamazakura


Kango Yamazakura est l’entraineur de l’équipe de softball au lycée Asaoka. Il est âgé de 25 ans au début de l’histoire.
Il aime le thé vert torréfié mais préfère largement la bière.
Il est amoureux de Minatsu et il a la ferme intention de l’épouser. Il la suit souvent en voiture (qui est un vrai tacot hi hi) pour lui proposer de la raccompagner.
Un jour, en colère, il lui reproche d’avoir posé pour un magazine obscène et lui crie dessus, il lui dit ensuite :
« Si tu as besoin d’argent, demande-moi conseil ».
Dans le manga, il ajoute que même s’il n’est pas riche, il aurait au besoin braqué une banque.
Mais ce sont des garçons qui ont collé la photo de la tête de Minatsu sur la tête de la femme du magazine. Minatsu est célèbre auprès des garçons.
Yamazakura recolle la tête de Minatsu sur le magazine et rougit, Minatsu lui demande le magazine pour le jeter.

Comme personne ne le connait vraiment, on lui fait à tort porter la réputation de pervers.
En réalité, il ne faut pas se fier à son apparence désinvolte et négligée, Yamazakura est un homme très intelligent, responsable, très fort, sérieux (même s’il ne le montre pas), posé et c’est un grand boxeur. Il a été vice champion universitaire mi-moyen il y a trois ans.
Depuis qu’il a arrêté d’exercer la boxe, il fume énormément. Il allait avoir une brillante carrière mais il a tout arrêté à la mort de sa sœur ainée pour élever sa nièce Chika qu’il a adoptée. Il confiera à Minatsu que sa sœur a eu un accident il y a deux ans.
Mais dans le manga, il est indiqué que juste après que sa sœur se soit mariée, son mari a été tué dans un accident de voiture. Depuis la mort de son mari, la sœur de Yamazakura s’est laissée dépérir.
Yamazakura a été marqué par les épreuves de la vie. Il est devenu négligé depuis la mort de sa sœur, il s’est laissé aller, préférant s’occuper plus de la petite Chika que de lui même.
Il promet à sa défunte sœur de fonder une belle famille et de bien élever Chika.
Sa fille lui dit qu’il a besoin d’une épouse. Il lui répond d’avoir patience, « elle sera diplômée dans trois ans. Ensuite je t’amènerai une maman. » Il parle évidemment de Minatsu.
Dans le manga, un peu avant cette scène ci-dessus, Yamazakura dit à Shû, au sujet de Minatsu : « Dans trois ans, on ne sera plus élève et professeur mais homme et femme…Je suis le plus heureux des hommes. Nakazato fera une bonne fiancée. » hi hi…


Le proviseur le convoque pour qu’il accepte d’être l’entraineur de l’équipe de boxe. Yamazakura refuse, il veut continuer à entrainer l’équipe de softball.
Le proviseur lui demande de consacrer une heure par jour au club de base-ball sinon il devra quitter le club de softball. Yamazakura accepte.


Yamazakura ne sait pas bien gérer l’argent qu’il gagne, il laisse Chika organiser à sa guise les dépenses, ce qui rend les fins de mois difficiles ; d’ailleurs, il ne mange pas le midi.
Ayako, sachant sa façon de vivre, lui apporte un jour un bon plat à midi.
Yamazakura, étonné par son geste, la remercie. Elle lui dit qu’elle lui en refera un autre demain. Yamazakura lui répond qu’il ne peut pas accepter. Mais au vue de son insistance, il lui propose qu’elle lui fasse à manger seulement une fois par mois, tous les 25 du mois (dans le manga, c’est tous les 24).
Yamazakura propose ensuite à Minatsu de lui faire la cuisine, il lui dit : « Tu devrais cuisiner pour celui que tu aimes. »
Il lui dit que les filles aiment préparer à manger pour l’homme qu’elles aiment. Minatsu pensive se dit que c’est la vérité et que ne pas vouloir préparer à manger pour un homme signifie qu’on ne l’aime pas. Elle fait comprendre ainsi à Yamazakura les sentiments d’Ayako, et c’est grâce à elle que Yamazakura saisit qu’Ayako est amoureuse de lui car il s’était étonné de son geste.

L’équipe de softball de Minatsu doit affronter l’équipe de Sagisaka, la meilleure de toutes.
Yamazakura demande aux filles de ne pas perdre avec plus de cinq points d’écart, car il a parié avec l’entraineur de Sagisaka : Yamazakura devra lui payer tous ses déjeuners pendant un mois s’il perd avec plus de cinq points d’écart.
Il dit à Minatsu : « Je compte sur toi » avec un sourire et pose sa main sur son épaule.
L’équipe gagne grâce à Minatsu et Ayako. Le pauvre Yamazakura, à cause de Shû, a été contraint d’accepter le contrat suivant : sortir avec Ayako une fois par mois pendant un an en échange de sa participation au match.
Si elle n’avait pas joué, l’équipe aurait perdu et Yamazakura aurait perdu son pari. Il n’a pas les moyens de payer les déjeuners de l’entraineur de Sagisaka, d’autant plus qu’il doit nourrir sa fille Chika.

Yamazakura décide d’emmener l’équipe de softball en camp d’entrainement, aux sources chaudes à Kamisagi.
Les filles se demandent pourquoi il choisit de les emmener aux sources chaudes avec des bains en plein air hi hi…
Yamazakura est très déçu que le club de boxe se soit incrusté (à cause du perfide Shû). Les clubs de boxe et de softball partent donc dans le même car.
Il pense avoir laissé Chika à la maison, mais celle-ci s’est cachée dans le car. Arrivée là-bas, elle le rejoint en plein entrainement de softball en criant « Papa ». Les joueuses se demandent s’il est marié, elles sont étonnées. Elles commencent à être mauvaise langue et dire qu’il a une fille illégitime.

Yamazakura, pour se venger de la présence du club de boxe, ordonne que les membres fassent 100 abdos et 100 pompes avant diner, quant au club de softball : au bain ! hi hi

Au retour du camp d’entrainement, Yamazakura emmène sa fille au parc d’attraction. Là-bas, il rencontre Shû qui lui dit qu’il a rendez-vous avec Minatsu. Yamazakura jaloux, s’énerve, lui crie de plutôt étudier, qu’il n’a pas le temps de s’amuser.
Yamazakura est ensuite tout joyeux car sa Minatsu vient à lui. Ce soir là, elle lui fait un diner chez lui. Tout heureux de l’avoir auprès de lui, Yamazakura la regarde cuisiner puis faire la vaisselle.
Minatsu trouve le portrait d’une femme. Yamazakura lui dit que c’est la mère de Chika.
Minatsu lui demande si sa femme est décédée. Il lui répond : « Pas du tout idiote. C’est ma grande sœur » Il lui raconte qu’elle a eu un accident il y a deux ans. En repensant à sa sœur avec émotion et admiration, il dit à Minatsu qu’il a toujours été fier d’elle, que ses amis en étaient jaloux, et qu’ils l’enviaient d’avoir une sœur pareille.
Minatsu est touchée par son histoire.
Il met sa fille au lit. Yamazakura remarque que sa fille s’est attachée à Minatsu, et en fait part à celle-ci.
Yamazakura raccompagne Minatsu chez elle.
Dans le manga on peut voir que, le lendemain, en plein entrainement de softball, le père de Minatsu vient à la rencontre de Yamazakura pour lui dire qu’on la prévenu (c’est Ayako) que c’est un pervers célibataire qui convoite sa fille. Yamazakura dit que c’est un tissu de mensonges, le père de Minatsu est sur le point de le frapper mais Yamazakura est plus rapide et lui fout un puissant coup de poing.
Le père de Minatsu saigne, il apprécie Yamazakura à cet instant précis (le père de Minatsu aime les hommes virils). Yamazakura lui dit qu’il est désolé, qu’il a agi par réflexe. Le père de Minatsu lui dit de ne pas s’en faire pour lui, et qu’en tout cas, il n’a pas l’air d’un pervers célibataire.
Le soir même, le père de Minatsu invite Yamazakura chez lui. Ils s’entendent très bien, et le père de Minatsu le veut comme mari pour sa fille.



Le contrat entre Yamazakura et Ayako est terminé : celle-ci l’a déchiré après avoir enfin compris que Yamazakura ne l’aimera jamais (Yamazakura l’a repoussée, la scène est décrite dans la présentation d’Ayako).
Ce soir-là, sa fille lui dit que s’il veut se marier, il doit choisir Ayako, qu’elle fait un peu délinquante mais elle est très riche. Chika ajoute : « Avec elle on aura une nouvelle vie, je pourrai cuisiner de bonnes choses même en fin de mois. »
Son père s’énerve et lui crie dessus. Chika, honteuse de son attitude, s’excuse.


Le proviseur veut confier l’équipe de softball au nouveau professeur Somei, et l’équipe de boxe à Yamazakura.
Yamazakura refuse catégoriquement. Il dit que les membres du club n’accepteront pas.
Les filles du club de softball doivent voter pour choisir leur entraineur. Voici les résultats des votes : 13 voix pour Yamazakura contre 14 voix pour Somei.
Amoureuse de Yamazakura et déçue qu’il ne soit plus son entraineur, Minatsu vient à lui pour le remotiver.
Touché par les paroles et la réaction de Minatsu, Yamazakura décide de reprendre sa passion : la boxe afin de débuter une nouvelle carrière, et subvenir aux besoins de sa famille future. Il arrête donc de fumer et commence son entrainement.

Sa fille se fait un jour renverser par une voiture. Yamazakura a du mal à arriver à l’hôpital car son tacot n’avance pas. Il doit faire la suite du chemin en courant. Il est soulagé d’apprendre que sa fille s’est seulement foulé la cheville.
Il a eu la plus grande peur de sa vie. Quand il a appris que Chika avait eu cet accident, il a cru mourir. Yamazakura s’en veut, il dit que c’est arrivé par sa faute car il l’a fait travailler dur.
À partir de cet instant, il ne l’a plus jamais quittée.

À la montagne, lors des fêtes du nouvel an, Minatsu va rejoindre Yamazakura dans la neige pour lui faire comprendre que c’est lui qu’elle a choisi (la scène est décrite dans la présentation de leur couple plus bas).
Yamazakura et Minatsu vont se marier.





Chika Tanaka


Chika Tanaka est la nièce de l’entraineur Yamazakura mais elle est devenue sa fille adoptive depuis la mort de sa mère il y a deux ans. Yamazakura est le seul père que Chika ait connu puisque son père biologique est mort alors que sa mère était enceinte d’elle.
Chika aime Kango Yamazakura comme son père et l’appelle « Papa ».
C’est une petite fille énergique, maligne, très débrouillarde, espiègle et dégourdie.
Malgré son très jeune âge, c’est Chika qui s’occupe de toutes les tâches ménagères, elle cuisine, fait les courses, tient la maison, ce qui n’est pas évident pour elle. On pourrait croire qu’elle est livrée à elle-même.

Un jour, son père lui demande de rester seule 4, 5 jours car il doit aller en camp d’entrainement, bien qu’il aimerait l’emmener.
Mais Chika se cache dans le car derrière une peluche. Pendant un entrainement de softball, elle rejoint son papa et manifeste sa présence en criant « Papa ».
Dans le manga, Chika arrive sur le terrain, elle allait recevoir une balle en pleine figure, c’est Minatsu qui la sauve. Chika crie ensuite, avec un grand sourire, « Papaaa ! » Yamazakura remercie Minatsu de l’avoir sauvée.


Au parc d’attraction, « Maria » lui rattrape son ballon. Chika est très intelligente et le visage de cette « Maria » lui est familier.
Chika démasque la double identité de Minatsu en la voyant se changer dans les toilettes du parc d’attraction. Comme Chika sait que son père est amoureux de Minatsu, elle lui fait du chantage : Chika la rejoint sur le banc, lui dit qu’elle en a assez de cuisiner tous les jours, lui propose de cuisiner un peu, elle lui dit en montrant le sac de Minatsu : « Ta perruque, tes lunettes et tes vêtements sont là. » Elle ajoute : « Il vaut mieux m’avoir de ton coté. »
Chika en profite pour avoir une glace et des beignets, et pour que Minatsu vienne ce soir-là faire le diner pour son père.
Chika a passé une très bonne soirée en compagnie de Minatsu. Chika a tellement joué et rit qu’elle s’en est endormie. Comme le dit son père, Chika est une petite qui n’est pas timide mais elle s’attache rarement, et elle s’est attachée à Minatsu.
Chika rêve de Minatsu. Elle dit « Transformation ! Lunettes…perruque… se changer… » Son père et Minatsu l’entendent hi hi…

Un jour, Chika rencontre Shû. Il l’a aidée à ramasser les courses qu’elle a fait tomber. Il les porte jusqu’à chez elle.
Chika fait la cuisine. Elle est déçue d’apprendre que son père ne mangera pas à la maison, qu’il mange avec un copain. Elle demande alors à Shû de manger avec elle, et commence à composer le numéro de Minatsu pour qu’elle les rejoigne.
Elle dit en toute innocence à Shû que Minatsu et Maria sont la même personne. Elle se rend compte qu’elle a fait une gaffe.

Chika rencontre Minatsu dans la rue, Chika lui demande pardon et part en courant.
Chika se sent mal. Naoto vient à elle et l’invite à manger des galettes.
Il lui donne la plus grosse part et se réserve une toute petite.
Chika lui coupe un morceau de galette et le lui met dans son assiette.
Elle lui répète tout au sujet de la double identité de Minatsu, pour que ce soit plus juste.
Naoto lui dit que ce n’est pas de sa faute mais celle de Minatsu qui a menti et qui cachait que Minatsu et Maria étaient la même personne.

En revenant un jour des courses, Chika se fait renverser par une voiture (la pauvre petite avait pourtant bien traversé au bonhomme vert pour les piétons). Elle n’a rien de grave, elle s’est foulé la cheville. Son père a eu la peur de sa vie, il ne la quitte plus.
Minatsu va bien s’occuper de la petite Chika pendant toute sa convalescence.
Minatsu et Chika sont très attachées l’une à l’autre, et Minatsu va devenir la nouvelle maman de Chika. Celle-ci est très heureuse que son père épouse Minatsu.




M. et Mme Nakazato


M. et Mme Nakazato sont les parents de Minatsu.
Tamio et sa femme sont des parents gentils, ouverts d’esprit, ce sont de bons vivants. Ils sont attentionnés envers leur fille, ils ont une confiance totale en elle, et l’ont très bien élevée.

Tamio Nakazato est un homme à la corpulence impressionnante, c’est un catcheur professionnel. Avant d’être catcheur, il était boxeur.
On apprend dans le manga qu’il est âgé de 45 ans, et qu’il mesure 1m95 pour 160 kilos.
Il veut que sa fille choisisse un homme grand et fort (il le dit explicitement dans le manga).
Naoto lui plait bien car il est fort, sérieux, déterminé.
Dans le manga, Tamio invite même Naoto à venir diner chez eux.
Mais le père de Minatsu oublie bien vite Naoto : depuis qu’il a rencontré Yamazakura et que celui-ci lui a foutu un coup de poing, Tamio l’a voulu pour sa fille puisqu’il aime les hommes bien forts. Il ne veut pas de lavette pour sa fille et il a bien raison !
Lorsque Yamazakura était chez lui, le père de Minatsu lui a dit de rester tant qu’il le veut. Il s’amuse avec lui.
Tamio dit à sa fille que Yamazakura est viril et qu’il lui plait.

La mère de Minatsu est une femme rigolote, elle a du talent pour imiter à la perfection la voix de sa fille, ce qui fait bien rire Shû.
Elle joue au volley-ball dans le club des mamans.
Dans le manga, on apprend que la mère de Minatsu aime la musique douce.

Les parents de Minatsu ont neuf ans de différence, exactement la même différence d’âge qu’il y a entre Yamazakura et Minatsu (le dessin animé indique que ces derniers ont huit ans de différence mais c’est une erreur : le manga indique bien qu’ils ont neuf ans de différence).
Ils sont très heureux que Yamazakura soit le futur époux de leur fille.





Ayako Sawamura


Ayako Sawamura est inscrite au lycée Asaoka. Le manga précise qu’elle est en seconde C.
C’est une fille riche, à l’aspect de délinquante. Elle s’entoure d’une bande de filles à l’air louche, elle sort la nuit, traine dans des endroits mal famés, fume et boit de l’alcool. Cette mauvaise hygiène de vie lui donne un teint grisâtre et l’allure négligée et dépravée.

Un jour, son amie se fait blesser par une petite gamelle jetée du haut du toit. La gamelle appartient à Minatsu.
Ayako gifle injustement Minatsu en pensant qu’elle est la responsable de la blessure de son amie. Elle réalise à l’instant d’après que le responsable est Shû, qui avait volé la gamelle de Minatsu pour en manger le contenu. Il se fait donc gifler par Ayako (Minatsu a dû intervenir pour le tenir, car Shû esquive parfaitement les coups).
Ensuite, Minatsu blesse, sans le faire exprès, Ayako en renvoyant une balle à l’extérieur du terrain. Ayako saigne mais lui pardonne car elle l’a giflée injustement tout à l’heure.

Ayako est amoureuse de l’entraineur Yamazakura et veut l’épouser. Elle le suit et le surveille jour et nuit. Elle est capable de rester des heures en bas de l’immeuble de Yamazakura, à fixer sa fenêtre et l’épier.
Un jour, Ayako lui apporte un très bon plat, car elle sait qu’il ne mange pas à sa faim en fin de mois.
Elle vient souvent assister au loin aux entrainements de softball.

L’entraineur Yamazakura, qui est très intelligent, a remarqué qu’Ayako ferait une bonne receveuse car elle n’a pas peur des balles (en voyant la scène où elle a reçu en pleine figure la balle de Minatsu sans bouger ni rien dire). Seule Ayako est capable de recevoir les lancers puissants de Minatsu.
Yamazakura sait que le seul moyen pour qu’Ayako intègre son équipe est de lui proposer le défi suivant : si elle veut sortir avec lui, elle doit frapper une balle de son as.
Ayako accepte. L’as de Yamazakura c’est Minatsu. Yamazakura se met à la place de la receveuse Tanaka qui n’arrive pas à attraper la balle, car il ne veut pas qu’Ayako gagne et que le talent de Minatsu soit pénalisé à cause de Tanaka.
Il encourage Minatsu et lui dit de ne pas se retenir, de lancer à fond.
Elle fait un strike, puis un deuxième, Yamazakura rattrape ses balles.
Yamazakura dit à Ayako que si elle rate trois balles, elle entre au club, qu’elle n’a pas bronché quand la balle de Minatsu l’a heurtée, qu’elle a sa place dans l’équipe. Mais Ayako préfère sortir avec lui et se concentre pour renvoyer la balle de Minatsu.
Minatsu refait un strike, elle ne veut pas que Yamazakura sorte avec Ayako.
Ayako Sawamura intègre donc l’équipe, elle occupe le poste de receveur.

Ayako est jalouse de voir que Yamazakura est amoureux de Minatsu. Elle assiste à tous ses regards, ses marques d’affection, à tous les instants où il s’inquiète pour Minatsu.
Bien qu’ayant connaissance des sentiments amoureux de Yamazakura pour Minatsu, cela n’empêche pas Ayako d’être déterminée à le conquérir.

Ayako s’absente lors du match contre Sagisaka à cause de sa jalousie.
Elle rencontre Shû qui lui dit que l’entraineur l’aime bien, elle rétorque qu’il ne s’intéresse qu’à Minatsu.
Shû, perfide, a une idée : il va voir Yamazakura et lui dit qu’il est le manager d’Ayako et lui demande de signer un contrat : sortir avec Ayako une fois par mois pendant un an pour qu’elle joue lors de ce match.
Ayako joue, et bien, pour sortir avec Yamazakura.

Ayako suit tant Yamazakura, qu’elle est courant qu’il a adopté sa nièce.
Lorsque quelques filles jasaient dans les bains, en disant que Yamazakura a une fille illégitime, Ayako s’est mise en colère et a pris sa défense, leur disant fermement que cela ne les concerne pas.
Dans le manga, à Kamisagi, Minatsu questionne Ayako au sujet de Yamazakura, car elle remarque qu’Ayako n’est pas étonnée que l’entraineur ait une fille.
Minatsu est rassurée quand Ayako lui dit que Yamazakura est célibataire, et que cette petite est tout ce qui lui reste de sa sœur, elle lui raconte l’histoire de Yamazakura.


Un soir, Ayako s’achète des cigarettes au distributeur et elle voit Yamazakura raccompagner Minatsu en voiture. La jalousie d’Ayako s’intensifie.
Dans le manga, elle appelle de suite le père de Minatsu, en se faisant passer pour une amie de Minatsu, pour lui dire que l’entraineur est un pervers, qu’il a raccompagné sa fille la nuit en voiture, et qu’elle s’inquiète pour elle. Son plan échoue : le père de Minatsu va apprécier Yamazakura.
Le lendemain, à l’entrainement de softball, elle envoie une balle dans le ventre de Minatsu. Celle-ci ne se laisse pas faire et lui lance une balle puissante qui la cogne à la tête.

Ayako, qui a eu vent de la rivalité entre Shû et Naoto pour conquérir Minatsu, compte en profiter pour tenter d’éloigner Minatsu de Yamazakura.
Ayako incite fortement Minatsu à assister au match opposant Shû et Naoto. Elle tente de la contraindre à choisir absolument l’un des deux garçons, mais manque de bol pour elle, Minatsu n’en aime aucun des deux. De toute manière, même si Minatsu en aimait un des deux, Yamazakura n’aurait jamais voulu d’Ayako.
Ayako ne lâche pas de vue Yamazakura, elle épiait en bas de l’immeuble où vit Minatsu, lorsque Yamazakura était chez celle-ci.

Conformément au contrat qui le lie à Ayako, Yamazakura a rendez-vous avec elle.
Yamazakura est choqué qu’Ayako boive de la bière. Elle le fait marcher toute la journée pour se préparer au véritable rendez-vous qu’elle avait programmé : elle l’emmène au parc la nuit, près de la fontaine ; c’est un endroit malsain où des couples se retrouvent en secret.
Yamazakura est gêné, il veut rentrer chez lui. Mais Ayako lui dit qu’il connait ses sentiments à son égard, elle lui dit qu’elle veut qu’il la prenne dans ses bras. Elle lui saute dessus pour se serrer contre lui. Elle lui dit qu’elle l’aime désespérément.
Yamazakura, déstabilisé et étonné de sa réaction, la repousse et mécontent, lui ordonne d’arrêter. Il lui reproche son attitude effrontée, honteuse et inconvenante : « À quoi ça rime de faire ça ? » dit-il. Elle lui répond « Vous aimez Minatsu non ? »
Yamazakura la repousse fermement, sans être brusque.
Comprenant une bonne fois pour toutes que Yamazakura ne l’aimera jamais, et qu’elle n’a aucune chance avec lui, Ayako abandonne enfin, déchire le contrat, lui dit adieu, et se retire en courant.

Lors de l’affrontement contre l’équipe de Shirano, Ayako demande à Minatsu de lancer à fond. Minatsu fait deux strikes mais Ayako ne rattrape pas la troisième balle.
Elle continue ensuite de jouer mal et fait exprès de perdre (elle fait donc perdre son équipe) car Yamazakura n’a pas voulu d’elle.
Ayako démissionne. Elle s’entretient avec Minatsu, lui dit que ses balles sont très rapides et tellement fortes que sa main est meurtrie (Ayako lui montre même sa main meurtrie).
Ayako rassure Minatsu en lui disant que le soir où elle l’a rencontrée avec Yamazakura, il ne s’était rien passé entre eux.

Ayako ne retourne pas au lycée. Yamazakura, qui a remarqué qu’elle ferait la femme parfaite pour Somei, va la voir et lui dit qu’elle gâche son talent.
Elle lui obéit et revient dans l’équipe de softball où elle rencontre l’entraineur Somei.
C’est avec Somei qu’Ayako finit, et ils assisteront au mariage de Yamazakura et Minatsu.





Yoshio Somei


Yoshio Somei est un nouveau professeur du lycée Asaoka.
Somei est le fils unique d’une riche famille, il est célibataire, il a fait ses études en Amérique, il est bon en sport et excellent en softball.
Il est très apprécié par les filles du lycée. Dès son arrivée dans sa belle voiture rouge, il est repéré par les lycéennes.
Le proviseur veut lui confier l’équipe de softball, Yamazakura s’y oppose (il ne veut pas être éloigné de sa Minatsu).
Le club de softball doit choisir entre Yamazakura et Somei.
Somei brise une vitre en relançant une balle de Minatsu, il brise une seconde vitre en relançant la suivante. Somei est élu nouvel entraineur mais de justesse (14 voix en sa faveur, Yamazakura en avait 13).

Somei supplie Yamazakura de le prendre comme disciple, car il a peur des filles, il se confie à Yamazakura : quand une fille, autre que sa mère, s’approche de lui, il a des palpitations puis de l’eczéma sur le corps et enfin de la fièvre.
Yamazakura fait un test : il pousse une femme sur Somei, celui-ci s’évanouit net.
Somei n’a pas eu de jeunesse. Il raconte son traumatisme à Yamazakura : au jardin d’enfant, sa mère le chouchoutait. Puis il a intégré une école primaire de surdoués, il n’avait que des professeurs particuliers.
Plus tard, sa mère l’a un jour molesté en le trouvant en train de feuilleter un magazine de femmes dénudées.
Somei n’a fait qu’étudier et jouer au softball.
À cause de la façon dont sa mère l’a élevé, il souffre du complexe d’Œdipe.

Grâce à Yamazakura, Somei a l’occasion de rencontrer Ayako qui revient dans l’équipe de softball.
En rentrant un jour en voiture, Somei tombe sur Ayako. Elle rentre dans sa voiture et lui demande de l’emmener chez elle.
Ayako est autoritaire, c’est vraiment ça qu’il lui faut à ce mollasson !
Elle le gifle car il lui touche par mégarde un sein, alors qu’elle voulait le remplacer au volant.
Somei la supplie de le refrapper car il n’a plus ses fâcheux symptômes quand elle le touche.
Somei est tombé amoureux d’elle, il la regarde pendant l’entrainement et retouche sa joue hi hi…
Lors de la fête du nouvel an, Somei apporte une fleur rouge à Ayako : elle la prend, il sourit.
Somei invite Ayako à danser, elle accepte. Ils finissent ensemble.
Somei ne pourra jamais avoir d’autorité, donc il lui faut une femme dominatrice et c’est pour cela qu’il est tombé amoureux d’Ayako qui a été, dès sa première rencontre, plus qu’autoritaire avec lui. Ils sont faits l’un pour l’autre, leur couple forme un juste équilibre.





Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 3Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 9 Mar 2014 - 17:24



L’avis de Narcisse :

Je suis fan de toutes les œuvres de Mitsuru Adachi, je ne pouvais qu’aimer Slow Step.
Slow Step est un super dessin animé où tout le long plane un mystère, et fleurissent des sentiments voilés.
Le téléspectateur doit rester attentif du début à la fin, car s’il loupe un détail il ne comprendra pas l’histoire, au pire il la déformera. Il faut être très concentré car un petit rien est très important, comme dans toutes les œuvres d’Adachi.

[Par ailleurs, dans le manga Slow Step, il y a un clin d’œil au manga Touch : lorsque tout le monde s’inquiète qu’Ayako soit en retard pour le match, une joueuse se demande si elle a eu un accident. Puis il est écrit : « C’est vrai l’auteur a déjà fait ça une fois » en référence au retard de Kazuya/Kim à son match, il est mort renversé par un camion.
Ensuite, il est écrit : « Oui mais il (c'est-à-dire Mitsuru Adachi) est connu pour ne pas réutiliser ses scénarios. » hi hi…]

Eh oui, Slow Step est une histoire totalement différente des autres œuvres d’Adachi.

Minatsu est un personnage que j’aime. C’est une fille simple, agréable, tranquille, mignonne, elle me fait rire avec son habituelle expression : « ça craint ! »
Ses parents l’ont vraiment très bien élevée et je comprends pourquoi Yamazakura est tombé amoureux d’elle.
Sinon, il y a un petit clin d’œil à Slow Step : sur le sac de Minatsu, il y est inscrit : « Slow Step »

Deux personnages que je n’aime pas : Shû et Ayako.
Quant à Somei, je le laisse de côté. Les mollassons de son genre, ce n’est pas mon truc. Il a vraiment une tête à claques, et ces idiotes d’élèves qui le draguaient n’ont vraiment pas de goût, elles n’ont regardé que sa situation financière. En tout cas, Ayako et lui forment un couple équilibré, ils sont vraiment faits l’un pour l’autre, Ayako représente tout ce qu’il fallait pour lui qui a besoin d’être dirigé par une femme.

Shû, je ne l’aime pas, c’est un lâche, il a l’esprit très mal placé, il n’est pas innocent. Il me fait fortement penser à Tarô Kunimi du dessin animé H2, il en possède toutes les caractéristiques.
C’est un pervers, il n’est pas stable du tout, c’est un voyeur, il n’a pas l’air d’être fidèle en amour.
Pour preuve, à la fin alors qu’il est en train de parler d’un sujet très sérieux à Minatsu : il lui redéclare son amour, une fille l’appelle et Shû lui répond d’un air niais et distrait, Shû regarde les autres filles. Minatsu n’est pas dupe, cette réaction de Shû ne l’a pas étonnée puisqu’elle le connait très bien. D’ailleurs, elle n’a jamais voulu de lui pour mari et elle a bien raison.
Shû n’est pas un garçon stable, c’est un coureur, et comme je l’ai déjà dit, si Minatsu avait été en couple avec lui, elle aurait eu beaucoup de soucis à se faire…
J’ai seulement apprécié l’attitude de Shû, à un moment dans le manga, lorsqu’il a énergiquement pris la défense de Yamazakura en criant qu’il ne fallait pas se fier à son apparence ; Shû respecte Yamazakura.

Ayako m’énervait à tourner autour de l’entraineur Yamazakura. Elle le suit partout où il va, elle est capable d’attendre durant des heures en bas de son immeuble. Franchement c’est d’un ridicule !
Et le comble, c’est quand elle l’a emmené la nuit dans un endroit pas très orthodoxe, et qu’elle lui a sauté dessus en lui disant qu’elle veut qu’il la prenne dans ses bras. C’est vraiment honteux, quelle effrontée ! Le pire, c’est qu’elle sait pertinemment que Yamazakura ne veut pas d’elle et qu’il est amoureux de Minatsu. Je déteste ce genre d’attitude.
Elle sait que Yamazakura ne l’aime pas, pourquoi insister ?!
Elle a même tenté de séparer Minatsu et Yamazakura, comme je l’ai expliqué dans sa présentation. C’est totalement inadmissible. Il fallait qu’elle se fasse une raison, elle a enfin lâché l’affaire après qu’il lui ait fermement fait comprendre qu’il ne l’aimera jamais, qu’elle n’a aucune chance avec lui.
Aussi, je trouve qu’Ayako est une mauvaise fréquentation : elle proposait des cigarettes à Minatsu. En plus, elle a une mauvaise hygiène de vie, son apparence physique me répugne un peu. Comme je l’ai dit dans sa présentation, sa mauvaise hygiène de vie lui donne un teint grisâtre et l’allure négligée et dépravée. On ne dirait vraiment pas qu’elle est riche quand on la voit.

Naoto, je l’aime bien, surtout dans les débuts. Il a le regard affirmé, il avait l’air d’être un dur, mais il ne faut pas se fier à son apparence de dur à cuire car il est en fait naïf et il tourne parfois au ridicule, surtout dans le manga. Avec l’auteur Adachi, il ne faut jamais se fier aux apparences…
Ça ne lui allait pas de fréquenter Shû, il avait perdu son aspect de dur.
Naoto n’a pas de conversation, il est un peu niais, pas très intelligent, ça ne l’arrange vraiment pas de vivre tout seul.
Néanmoins, ce que j’aime chez Naoto, c’est qu’il a le sens des responsabilités malgré son jeune âge. Mais il est tout de même influençable, ce qui est un gros défaut.
Je trouve que pour un jeune garçon de 17 ans, il est déjà doté de belles qualités et de bonnes valeurs.
À 17 ans, il cherche la femme de sa vie, il est prêt à se marier et à fonder une famille, c’est très rare à son âge. Il était même prêt à prendre toute la famille de « Maria » en charge.
J’ai aimé la scène où Naoto a serré « Maria » dans ses bras après lui avoir reparlé de son projet d’avenir. Naoto est un garçon très sincère. J’aime aussi son côté solitaire et peu sociable.
J’aime beaucoup le côté direct et entreprenant de Naoto. En matière de relation amoureuse, c’est une qualité chez un homme. En même temps, Yamazakura ne pouvait pas de son côté demander en mariage Minatsu dès le début. Il faut se remettre dans le contexte : Naoto n’a qu’un an de plus que Minatsu tandis que Yamazakura est bien plus âgé, il ne pouvait pas précipiter les choses, d’autant plus que c’est son entraineur. Il y va donc en douceur, tout en étant entreprenant, il a parfaitement su se positionner.
Par ailleurs, j’ai trouvé cela touchant quand Naoto a invité Chika à manger et qu’il lui a donné la plus grosse part de galette. Cette scène peut paraitre banale, mais elle montre que Naoto a un grand cœur.

Naoto aurait pu être en couple avec Minatsu : son père l’a tout de même amené dans ses bras à sa fille quand il lui a demandé de s’occuper de lui quand il était souffrant. Minatsu avait la bénédiction de son père si elle avait voulu de Naoto (mais le père de Minatsu a ensuite voulu Yamazakura pour Minatsu, il a du goût hi hi…).
Surtout, Naoto a failli donner un baiser d’amour à Minatsu (il lui avait demandé de fermer les yeux, Minatsu ne savait pas qu’il comptait l’embrasser, elle pensait qu’il allait la frapper pour la punir de lui avoir caché que Maria et elle ne formaient qu’une), et si Shû n’avait pas empêché cette éteinte, Minatsu aurait été comme obligée de se mettre en couple avec Naoto puisque c’est dans les anciennes mœurs japonaises : la fille est destinée à celui qui lui donne un baiser.

Minatsu est une jeune fille posée, calme, et c’est surtout cela que Naoto aime en elle (il le dit dans le manga).
Naoto est tombé amoureux de Minatsu bien avant de rencontrer « Maria Sûdo ». Dès qu’il a rencontré Minatsu, elle ne lui était pas indifférente, se sentant bien auprès d’elle, il se confiait beaucoup à elle (alors que Naoto est un personnage renfermé, peu sociable et solitaire).
Il a beaucoup aimé Minatsu depuis sa rencontre avec elle dans l’ascenseur (malgré son physique attirant, elle n’a pas donné suite à ses avances lorsqu’il récitait sa déclaration), mais son sentiment pour elle était refoulé. Toutefois, le jour où elle s’est occupée de lui et l’a soigné, Naoto a ressenti un sentiment qu’il n’avait encore jamais connu, son amour refoulé a rejailli par toute l’attention que Minatsu lui a procurée, il est tombé complètement amoureux d’elle. Jamais personne n’avait pris soin et ne s’était occupé de lui comme elle l’a fait.

Minatsu étant très difficile à cerner, Naoto ne l’approche pas comme les autres. Dans la rue, en se promenant, il rencontre « Maria », il est alors attiré par « Maria » (ressentant en elle fortement Minatsu) sans savoir qu’elles ne formaient qu’une seule et même personne.
Il tombe ensuite amoureux de Maria uniquement parce qu’il ressent fortement Minatsu en elle. Le véritable être aimé est Minatsu. Naoto le dit lui-même quand il apprend que Minatsu et Maria ne forment qu’une seule et même personne, Maria n’était qu’une apparence, le fond était Minatsu. Ses sentiments amoureux ont toujours été portés vers Minatsu, et il comprend donc qu’il a toujours aimé Minatsu, et qu’il aimait Maria uniquement parce qu’il ressentait Minatsu en elle.
Dans le manga, nous pouvons voir des scènes illustrant l’amour de Naoto pour Minatsu :
- Bien avant de rencontrer Maria, quand Naoto retrouve Minatsu au club de boxe, il lui dit « Hé bien quelle rencontre inattendue », il s’intéresse à elle et il demande de suite après à Shû comment s’appelle « cette fille ». Il était tombé amoureux d’elle dans l’ascenseur (sentiment refoulé) et comme dans l’animé son amour devient absolu après qu’elle ait pris soin de lui, le jour où il était malade.
- Après le cinéma avec « Maria », Naoto et elle se retrouvent au café. Là-bas, Naoto questionne « Maria » au sujet de Minatsu et Shû. Il veut savoir s’ils sortent ensemble depuis longtemps. « Maria » dit qu’ils sont juste amis. Shû vient voir Naoto pour lui dire qu’il recherche Minatsu. Naoto s’inquiète pour Minatsu, il craint qu’il ne lui soit arrivé quelque chose. Naoto plante « Maria » en plein café pour partir à la recherche de Minatsu.
Lorsque Naoto se retrouve ensuite chez Minatsu (car le père de celle-ci l’a invité à diner), Naoto est gêné qu’elle sache qu’il s’inquiète pour elle hi hi…
- Naoto a demandé à Minatsu de l’aider à choisir un cadeau pour « Maria ». Minatsu a pris un poulet en peluche et dit qu’elle aimerait en avoir un. Elle a conseillé à Naoto de l’acheter à « Maria ».
Quand Naoto s’est retrouvé avec « Maria », il lui parlait de Minatsu et comptait offrir aussi à celle-ci un poulet en peluche. « Maria » qui n’a pas envie d’en avoir encore un autre lui dit que Minatsu vient justement de se l’acheter hi hi…
- Ce même jour, « Maria » lui faisait la cuisine. Pendant ce temps Naoto repensait à la fois où Minatsu lui a cuisiné une soupe, et qu’elle l’avait soigné. « Maria » parie que c’était mauvais. Naoto se lève d’un bond en hurlant : « Absolument pas » Enervé, il dit avec force en brandissant son poing : « Sa soupe était excellente ! Et en plus, ça m’a remis sur pied alors que j’étais complètement HS. Sa soupe était vraiment extraordinaire. »
Quand « Maria » lui sert ensuite à manger, Naoto a envie de convier Minatsu pour partager son repas avec elle, ce qui est un signe d’amour.
- Bien avant de savoir que Maria et Minatsu ne forment qu’une seule et même personne, lors d’une promenade avec « Maria » Naoto a cru que Minatsu était en danger (menacée par un type armé d’un couteau), fou de rage il a surgi pour cogner le voyou (il le met K.O d’un seul coup de poing), et sauve une jeune fille (ce qui lui vaut une parution au journal).
- Naoto, amoureux de Minatsu, veut la rendre jalouse en lui disant que Maria est venue chez lui, pour lui faire à manger.
- Minatsu vient un jour à sa rencontre et il distingue une grande ressemblance entre « Maria » qu’il s’imagine et Minatsu.

Dans l’animé, on retrouve à peu près la même scène : en rencontrant un jour Minatsu, Naoto voit en elle l’image de la fille aux lunettes et aux cheveux longs, et se pose par la suite des questions. Il ressent donc bien Minatsu en « Maria ».
- Les supporters de l’équipe Shirokuma ont insulté Minatsu et elle s’est blessée à cause d’eux. Alors qu’il côtoyait « Maria », Naoto les a attendus à la fin pour les boxer et venger Minatsu. Trop tard, il les a découverts gisants inanimés dans l’herbe, quelqu’un était passé avant lui (c’est Yamazakura qui est passé avant lui pour leur régler leur compte hi hi…).

Je trouve que Minatsu a été beaucoup trop loin dans cette histoire de double identité, le pauvre Naoto ! Minatsu s’en voulait, cette situation malhonnête et indélicate lui donnait mauvaise conscience.
Mais c’est bien parce que Naoto prenait tant cette histoire à cœur que Minatsu se sentait comme obligée de continuer à le voir sous l’identité de « Maria ». Encore heureux, Naoto n’a pas eu à en souffrir puisqu’il était amoureux de Minatsu.

L’entraineur Yamazakura est le personnage le plus intéressant de cette œuvre.
Encore une fois, avec l’auteur Adachi, il ne faut jamais se fier aux apparences et dans Slow Step, l’auteur nous le démontre surtout avec le personnage de Yamazakura.
Comme je l’ai écrit, en réalité, il ne faut pas se fier à son apparence désinvolte et négligée, Yamazakura est un homme très intelligent, responsable, très fort, sérieux (même s’il ne le montre pas), posé et c’est un grand boxeur.
Même Shû, dans le manga, a crié sur son père en lui disant qu’il ne fallait pas juger Yamazakura sur son apparence. Shû a beaucoup de respect pour Yamazakura.
C’est aussi grâce à lui que le couple Ayako/Somei s’est formé, Yamazakura a de suite perçu que c’était Ayako qu’il fallait pour Somei.
On fait à tort porter à Yamazakura la réputation de pervers alors qu’il en est tout le contraire. Il est de bonnes mœurs, il est timide en amour, il rougit, c’est un homme de valeur, très loin d’être un pervers.
Lorsqu’Ayako l’a conduit au parc la nuit dans un endroit peu orthodoxe, Yamazakura était très gêné, il rougissait, il était mal à l’aise et voulait rentrer chez lui.

Dans le manga, il y a de nombreuses fois où l’on peut voir Yamazakura très sérieux, et quand on le voit sous cet aspect (qui le reflète tel qu’il est réellement), il est vraiment bien physiquement.
Il y a une scène dans le manga, non adaptée dans le dessin animé, où Yamazakura règle le compte de voyous, venus interrompre l’entrainement de softball pour accuser mensongèrement les joueuses d’avoir abimé leur voiture avec une balle.
Yamazakura s’était bien énervé et les voyous sont partis en panique totale. Les joueuses étaient étonnées de voir cet aspect de leur entraineur qu’elles ne connaissaient pas.


Yamazakura n’est pas mal quand il est sérieux, par exemple, quand il a mis le casque de receveur il était bien physiquement :



Il était beau du temps où il boxait, avec une forte corpulence physique :



Il reprend à présent la boxe, il est pas mal du tout en boxeur hi hi :



L’histoire de Yamazakura me touche, il a été marqué par les épreuves de la vie et cela se voit jusque dans son physique.
Le traitement du registre de la mort est récurrent chez Adachi. Dans Slow Step, la mort de la sœur de Yamazakura a bouleversé la vie de Kango Yamazakura, il a mis fin à sa carrière pour s’occuper de Chika (que je trouve très mignonne).
La vie est facile dans la jeunesse, une fois qu’on a des responsabilités, une famille, cela devient plus compliqué, et surtout là, il s’est laissé aller depuis la mort de sa sœur, d’où son apparence négligée. Il a tout sacrifié pour élever la petite Chika.
Yamazakura est un père très aimant mais il avait vraiment besoin de se marier, il ne pouvait pas s’en sortir à lui tout seul. Heureusement que Minatsu est entrée dans sa vie, c’est la femme qu’il lui fallait et c’est une bonne mère pour Chika.

J’aime beaucoup la relation entre Yamazakura et sa fille. Il la surveille, c’est si mignon comment il la regardait avec amour en train de dormir :



Quand Yamazakura rentre chez lui et trouve sa petite endormie, il la couvre de sa veste, c’est attendrissant.
C’était émouvant quand il a cru que sa fille était morte, renversée par une voiture.
Il a promis à sa défunte sœur de s’occuper de Chika, alors là qu’il a failli la perdre, il s’en est terriblement voulu et s’est promis de ne plus la faire travailler, et de rester avec elle.
Il a eu extrêmement peur, il a eu un choc émotionnel. Après cet accident, il ne l’a plus jamais quittée, il a redoublé d’attentions.

Minatsu est formidable avec Chika, cette petite la touche et elle fait au mieux pour combler le vide laissé par la mort de sa mère.
- Minatsu est chagrinée d’apprendre que c’est Chika qui cuisine tout le temps habituellement. - Dans le manga, elle pense même à elle : quand sa mère lui demande de l’aider pour les taches ménagères, Minatsu refuse, mais en repensant à Chika elle est motivée pour accomplir n’importe quelle tâche.
- Yamazakura est heureux que sa fille s’entende si bien avec Minatsu, dans le manga il ajoute même que c’est encourageant hi hi…
- Dans le manga (tout comme dans l’animé) Minatsu s’inquiète pour Chika : elle avait demandé à Yamazakura s’il avait attrapé froid car il avait des médicaments pour le rhume auprès de lui (Minatsu s’inquiétait pour Yamazakura car elle l’aime).
Il lui a dit que c’était pour Chika. Ce soir là, Yamazakura a passé la soirée chez Minatsu et s’est endormi sur le fauteuil. Minatsu a alors pensé à Chika et s’est précipitée à l’appartement de Yamazakura pour lui apporter ses médicaments. Elle est étonnée de la voir en pleine santé. On apprend que Yamazakura avait pris le soin d’appeler sa fille, il était donc au courant qu’elle était guérie. Il serait immédiatement rentré chez lui si sa fille se sentait mal (comme le dit si bien Chika à Minatsu).

- Quand Chika était convalescente, Minatsu s’est très bien occupé d’elle, comme une maman.


Dans cette histoire, Minatsu n’a jamais été amoureuse Ô grand jamais de Naoto et Shû.
Shû est un ami rien de plus, elle le dit souvent et le pense.
Elle dit que Naoto est lourd, elle dit souvent que c’est un vrai boulet (dans le manga). Faut dire que Naoto a vraiment le disque rayé, il répète toujours la même chose.
Elle s’ennuyait à mourir pendant ses rendez-vous avec Shû et Naoto. Elle s’en moque complètement (elle le dit même dans le manga). Elle dit même à Chika dans le manga, qui lui demande lequel des deux elle préfère, qu’elle en aime aucun. Chika a dit que son père sera content de l’apprendre hi hi…
Même dans le manga, Reiko, la sœur de Naoto, a remarqué que Minatsu n’est pas amoureuse de Shû (elle crie même à ce dernier : Où t’as vu qu’elle était amoureuse de toi ?! Elle s’en fiche complètement ! » Reiko a bien vu que Minatsu aimait Yamazakura.
De plus, comme je l’ai expliqué dans la présentation de Minatsu, dans le manga, elle s’endort carrément pendant toute la durée du combat qui oppose Shû et Naoto : ce combat allait au-delà de l’aspect sportif, les deux garçons combattaient pour le cœur de Minatsu et elle le sait très bien. Cependant, elle n’est amoureuse d’aucun des deux. Le fait qu’elle se soit endormie pendant tout le match a pour but de faire comprendre qu’elle ne nourrit aucun sentiment amoureux pour eux.

Minatsu apprécie beaucoup Naoto et Shû, ce sont seulement de très bons amis pour elle, rien d’autre.
Minatsu n’est pas tombée amoureuse subitement du jour au lendemain de son entraineur, elle l’a toujours aimé au fond d’elle-même :



Le couple Minatsu/Kango Yamazakura



Au début du dessin animé, il n’est pas étonnant que Minatsu et Kango Yamazakura se connaissent déjà : grâce au manga, on apprend qu’ils se connaissent depuis un an, en entrant au lycée Minatsu entame sa deuxième année au club de softball.

Yamazakura et Minatsu vont super bien ensemble, rien que de les voir côte à côte, je trouve qu’ils sont très bien assortis.
Minatsu l’aimait depuis un bon moment, son amour pour lui n’est pas soudain. Ses sentiments pour Yamazakura étaient toujours présents, simplement elle était trop jeune pour analyser ce qu’elle ressentait réellement. Avec le temps, Minatsu s’est rendu compte que celui qu’elle aimait, c’était lui. Comme je l’ai écrit, Minatsu a toujours été intéressée et captivée par Yamazakura, ses sentiments pour lui s’éclaircissent et se renforcent tout au long de l’histoire.

Yamazakura a toujours été attentionné avec Minatsu, il ne cachait pas sa préférence pour elle, et celle-ci le ressent bien.
Au début de l’animé, Yamazakura la suivait en voiture, il lui disait qu’elle a grandi, qu’elle est jolie hi hi…C’est trop mignon, il l’a repérée depuis longtemps.
Il s’inquiète pour elle quand elle n’est pas là, Minatsu le regardait souvent. Elle écoute toujours ses conseils, lui obéit. Elle reste régulièrement à part avec lui, ils sont souvent en retrait rien que tous les deux.
C’est aussi très net dans le manga : dès le début, Minatsu l’aime, elle n’arrête pas de le regarder.

Dans l’animé, on peut voir dès le début que c’est Yamazakura que Minatsu aime dans le fond. Il suffit de regarder sa réaction lorsqu’elle lui a demandé de lui rendre le magazine (comme expliqué plus haut, des garçons avaient collé la photo de la tête de Minatsu sur celle d’une femme posant pour un magazine obscène, Yamazakura avait trouvé ce magazine et cru que c’était Minatsu). Yamazakura lui avait dit : « Tu me fais honte » Il lui faisait une vraie scène, c’est comme s’ils étaient en couple.
Yamazakura avait rougi en recollant la photo de Minatsu dans le magazine, celle-ci lui a demandé de le lui rendre (la façon dont elle l’a dit, on aurait vraiment dit un petit couple d’amoureux hi hi…).

Minatsu n’était pas contente quand elle a cru qu’il était marié ; elle s’est arrêtée net en entendant la petite Chika crié « Papa » et elle se demandait s’il est marié.



Minatsu n’était pas contente du tout lorsqu’elle a appris qu’Ayako voulait sortir avec Yamazakura. Dans le manga, on voit aussi bien que Minatsu n’est pas du tout contente qu’Ayako s’intéresse à Yamazakura.
Comme expliqué plus haut, Yamazakura voulait intégrer Ayako dans l’équipe en tant que receveuse car elle seule est capable de recevoir les lancers puissants de Minatsu. Pour ce faire, il a eu une brillante idée : si Ayako rate les trois balles de son as Minatsu, elle intègre l’équipe.
Quand Minatsu l’entend, elle refait un troisième strike, car elle ne voulait pas qu’il sorte avec Ayako. Et l’entraineur a aussi fait exprès de le dire de sorte que Minatsu l’entende, et ne rate pas son lancer.
C’est ce fameux jour que Yamazakura a annoncé devant toute l’équipe que c’est Minatsu son as.
Yamazakura est un homme très intelligent, il avait analysé la situation depuis des années, il savait que Minatsu était son as. Minatsu est son arme secrète qu’il a personnellement entrainée.
Quand il l’a annoncé à tous, Minatsu est restée à le regarder fixement. Elle était étonnée et réjouie en même temps. Elle pensait à tort que c’était un pervers, et elle a constaté avec plaisir que c’est en fait un homme très intelligent qui l’a entrainée en secret, et qu’il a confiance en elle.


Dans le manga, Yamazakura s’énerve de trouver Minatsu et Shû ensemble dans un café. Il leur crie : « Qu’est ce que vous faites ici ? » Shû dit qu’ils ont rendez-vous. Yamazakura demande à Minatsu si c’est vrai. Elle lui répond : « Il y a rendez-vous et rendez-vous » ce qui veut dire qu’elle vient juste boire quelque chose avec son ami, ils ne se voient pas en tant qu’amoureux. On peut évidemment avoir rendez-vous avec un garçon sans être en couple avec lui, encore heureux !
Yamazakura hurle après Shû que Minatsu « ne peut pas avoir un rendez-vous avec qui que ce soit sans mon autorisation ! » hi hi…


Quand Minatsu est partie faire le diner chez Yamazakura, elle a été touchée de le découvrir sous un tout autre aspect : elle le voit posé, responsable, aimant avec sa fille (qui d’ailleurs dormait avec la peluche que Minatsu lui a gagnée au parc d’attraction).



Minatsu trouve le portrait d’une femme chez Yamazakura. Elle le croyait veuf, elle a été rassurée de savoir que c’est le portrait de sa défunte sœur, qu’il est célibataire et qu’il n’a jamais été marié (dans le manga, elle avait été rassurée à ce sujet dans les sources thermales car Ayako lui avait raconté l’histoire de l’entraineur).
Dans le manga, quand Minatsu voit le portrait de la mère de Chika, elle sait donc déjà que c’est la sœur de l’entraineur, et lui dit : « C’est la mère de Chika ? Votre sœur donc ? »

Ensuite, dans le dessin animé comme dans le manga, nous voyons Yamazakura parler avec admiration et émotion de sa sœur décédée.
Minatsu est touchée par son histoire.



Yamazakura est un homme qui protège Minatsu, il n’a rien d’une lavette, c’est un homme au moins :
Dans le manga, l’équipe de Minatsu affronte l’équipe Shirokuma. Les supporters de cette équipe étaient des voyous. L’un d’eux lance une cannette en direction de Minatsu, elle glisse dessus et se blesse. Malgré sa blessure au genou, Minatsu joue très bien et porte son équipe à la victoire. Les voyous l’insultent et lui lance des objets.
À la fin du match, Yamazakura, en colère, rejoint cette bande de voyous et les boxe. Ils gisent, au sol, inanimés dans l’herbe. Yamazakura est un homme très fort et il ne fallait surtout pas toucher à sa Minatsu hé hé !


Minatsu aime voir Yamazakura s’occuper de sa fille :
- Dans le manga, à la source thermale, Minatsu voit Yamazakura s’occuper de sa fille avec amour. Elle regarde Yamazakura affectueusement.
- Dans le manga, lors des vacances d’été à la plage, elle le regardait avec affection jouer avec Chika.

Toujours durant ces vacances d’été, Minatsu est contente que Yamazakura lui dise qu’il ne veut pas qu’elle se retrouve seule avec Akiba.


Minatsu était en colère après Shû et Naoto (ils avaient décidé que le perdant du match renoncerait à Minatsu), elle ne se rend plus au lycée. Minatsu ne veut pas être l’objet de ce genre de pari.
Yamazakura lui rend donc visite chez elle et lui apporte des fleurs. Il laisse l’étiquette indiquant le prix (200 yens) sur les fleurs hi hi C’est la première fois qu’il offre des fleurs à quelqu’un. Minatsu est son premier et unique amour.
Yamazakura lui donnait des ordres à la maison, il lui a ensuite dit : « Tu n’es pas prête à être une bonne épouse » Minatsu, gênée, lui répond que cela ne le regarde pas, Yamazakura lui dit : « Je ne crois pas » hi hi…
Le père de Minatsu arrive, Yamazakura lui fout un coup de poing, car le père de Minatsu arrivait menaçant prêt à le frapper. [Dans le manga, comme expliqué dans la présentation de Yamazakura, la scène du coup de poing n’a pas du tout lieu à ce moment.]
Lors de cette visite, Yamazakura dit à Minatsu d’être plus positive, que Naoto et Shû se sont battus à fond pour elle, et qu’il y en a d’autres qui se battraient pour elle (il parle évidemment de lui).
Minatsu pardonne donc aux deux garçons puisqu’elle obéit toujours à Yamazakura, signe de son amour pour lui.

Dans le manga, Minatsu est même partie manger au restaurant avec Yamazakura.

Pendant que Yamazakura regardait Minatsu jouer au softball, il y avait en même temps une chanson très symbolique du dessin animé dont les paroles disaient : « J’ignorais que tu étais à coté ». Ces paroles font référence au couple Minatsu/Kango Yamazakura parce que c’est vrai, depuis le début, c’est Yamazakura qui est la destinée de Minatsu qui ne savait pas encore qu’il était l’amour de sa vie et qu’elle allait finir avec lui.

En rentrant un soir avec Shû et Naoto, Minatsu voit Ayako s’enfuir en courant et Yamazakura débarquer. Il se justifie complètement désorienté de voir Minatsu : « On avait un contrat elle ne voulait pas voir un film et puis une bière et la fontaine, il ne s’est rien passé »
Yamazakura craignait que Minatsu ne se fasse de mauvaises idées.
Ayako s’entretient plus tard avec Minatsu, elle lui dit qu’elle a Shû et Naoto mais de ne pas oublier qu’il y en a un autre.
Elle ajoute que ce soir-là, il ne s’est rien passé entre Yamazakura et elle (c’est ce soir-là qu’Ayako a sauté sur Yamazakura qui l’a repoussée).
Minatsu comprend qu’elle lui parle de l’entraineur, le vent se met à souffler…C’est un vent annonciateur d’apaisement (Minatsu est apaisée : Yamazakura n’a jamais été intéressé par Ayako) et porteur d’un message (le doux avenir de Minatsu est auprès de Yamazakura).

Dans le manga, Minatsu se rend un jour dans la salle des professeurs pour aller voir Yamazakura et lui apporter un caisson.
Il n’est pas là, sur son bureau elle trouve un mot de Chika qui écrit que c’est à nouveau la période du pique-nique en famille (organisé par l’école primaire) mais qu’elle est malheureuse car elle n’a pas de maman. Elle dit que son papa est le meilleur de tout le Japon mais qu’ils ne pourront pas gagner, et quand elle regarde ses amis qui ont un papa et une maman, et qui ont l’air si heureux, elle devient une enfant malheureuse.
Yamazakura a laissé exprès en évidence le mot de sa fille pour que Minatsu le lise. Il savait qu’elle voudrait venir. Quel petit manipulateur hi hi…
Ensuite, il a demandé à deux petites filles de parler de Chika pour que Minatsu les entende. Elles disaient que Chika ne va pas bien parce qu’elle n’a pas de maman pour se rendre avec elle au pique-nique, et qu’une personne peut remplacer la mère de Chika à condition d’aimer celle-ci. Elles disent aussi que pour le pique-nique, il faut des équipes de trois personnes, et que Chika a dit qu’il y avait une gentille lycéenne avec qui elle s’entendait très bien.
Minatsu décide de venir au pique-nique en famille, qui se compose de plusieurs épreuves.
Un homme dit à Yamazakura qu’il a de la chance d’avoir une femme aussi jeune hi hi…
L’équipe formée par Yamazakura, Minatsu et Chika remporte les huit premières épreuves.
La dernière épreuve est le test de l’entente : les parents doivent être pris en photo en train de s’embrasser. Minatsu refuse car elle est très gênée mais quand elle entend Chika dire qu’elle n’a pas de maman et qu’ils ne sont pas une vraie famille, par gentillesse Minatsu accepte que Yamazakura l’embrasse.
Minatsu ferme les yeux, elle a un peu peur hi hi... Mais par respect, Yamazakura ne l’embrasse pas.
Yamazakura dit à sa fille de lui laisser encore un peu de temps, il lui promet une belle photo de baiser hi hi…


Lorsque le club de softball devait voter pour choisir entre Yamazakura ou Somei comme entraineur, Minatsu avait peur de perdre Yamazakura comme entraineur, elle a voté pour lui.
D’ailleurs, lorsque Somei est arrivé et que le proviseur a dit qu’il était excellent en softball, Minatsu était très inquiète, sa réaction première a été de regarder Yamazakura.

Yamazakura a appelé les balles puissantes que Minatsu lance « Les balles Minatsu Yamazakura », il le dit devant tout le monde : ils ont travaillé ensemble ces lancers alors il les a nommées ainsi, c’est romantique hi hi…
Yamazakura dit donc devant tout le monde qu’il veut l’épouser.

Minatsu est très déçue que ce soit Somei qui soit élu le nouvel entraineur de softball.
Yamazakura et Minatsu se retrouvent seuls, il lui demande si elle ne trouve pas qu’elle pourrait porter son nom. Minatsu, gênée, répond : « Pas du tout »
Elle va ensuite le rejoindre pour le remotiver. Elle lui crie de se ressaisir, qu’il a conduit une équipe de perdantes en finale ! Qu’il doit se battre pour récupérer sa place, qu’il ne doit pas s’effacer !
Yamazakura et Minatsu se retrouvent sur le toit de l’immeuble du lycée. Il lui rappelle quand elle lui a dit de se ressaisir. Il lui demande si elle pense tant que ça à lui hi hi…Minatsu, gênée, répond que c’était un conseil en tant que membre du club.
Il lui demande : « C’est tout ? « Elle répond que oui et part en courant, puis elle se retourne pour le regarder. Minatsu commence à prendre conscience de ses sentiments amoureux pour lui. Quant à Yamazakura, il est très heureux d’avoir la preuve que Minatsu partage ses sentiments.
Ce soir là, Minatsu rencontre Naoto qui répète encore son inlassable déclaration : « Je t’aime. Depuis que je t’ai vue, je n’arrête pas de penser à toi. » Il répète encore qu’il veut qu’elle vienne avec lui en Amérique.
Chez elle, Minatsu se demande pourquoi elle a tant de succès : elle dit qu’elle ne peut pas haïr Shû puisque c’est son ami d’enfance, elle dit que Naoto est si passionné et se demande si elle l’aime puisqu’elle n’a jamais rien ressenti pour lui, mais elle pense tout d’un coup à Yamazakura. Elle essaie de chasser cette image de son esprit et dit qu’elle ne veut pas de ce pervers. Puis elle repense aux instants où il s’occupait de sa fille, où il lui parlait de sa grande sœur. Minatsu s’allonge sur son lit et continue à penser à lui. Il est le seul qui occupe son esprit.


Minatsu voit un jour Chika courir dans la rue. Minatsu la suit et voit que Chika apporte les déjeuners de son père au club de boxe Nozaki. Minatsu découvre que Yamazakura a repris la boxe. Touché par les paroles et la réaction de Minatsu qui l’a remotivé, Yamazakura a décidé de reprendre sa passion afin de débuter une nouvelle carrière, et subvenir aux besoins de sa famille future.



Un moment dans le manga, Minatsu est jalouse car elle craint que Yamazakura soit intéressé par une autre femme. En effet, Mina, une femme qui s’occupe de la salle de boxe dans laquelle Yamazakura s’entraine, a été laissée par son mari, elle se retrouve seule avec son fils.
Minatsu était jalouse et inquiète, elle avait peur que Yamazakura soit attiré par cette femme. Elle pense à lui pendant la nuit et ne trouve pas le sommeil hi hi…Mais Minatsu verra bien que Yamazakura reprend la boxe avec passion et hargne, et que c’est la seule raison pour laquelle il se rend dans ce club de boxe.
Minatsu est ensuite contente et rassurée que le mari de Mina soit de retour hi hi…

De toute façon, le cœur de Yamazakura ne bat que pour Minatsu, jamais il ne pourrait aimer une autre femme.

Quand Chika a eu un accident de voiture, Minatsu a immédiatement rejoint Yamazakura à l’hôpital. Elle est restée très tard et il l’a raccompagnée.
Minatsu a remarqué qu’il a arrêté de fumer pour reprendre la boxe.
Sur le chemin, il dit à Minatsu que son rêve était de gagner le championnat universitaire et devenir pro. Mais il a dû abandonner son rêve pour s’occuper de Chika après la mort de sœur.
Il a été remotivé par Minatsu, et aussi en voyant Shû et Naoto. Yamazakura a envie de retenter sa chance. Minatsu le regarde fièrement et affectueusement. Elle est heureuse de l’entendre dire cela, il a un but dans la vie, il sait ce qu’il veut et où il va, tout ce qu’aime Minatsu.



Elle lui tend la main, il est heureux, il croit que c’est pour la lui tenir. Il lui prend donc la main. Mais Minatsu lui dit que c’est la clé de chez lui qu’elle veut hi hi.., car il va rester dormir à l’hôpital avec sa fille, alors elle va apporter à Chika des vêtements et lui fera ses plats préférés.
Yamazakura lui dit qu’il aime les apéritifs salés et les céleris pleins de sel.
Mais Minatsu veut savoir quels sont les plats préférés de Chika. Yamazakura lui répond qu’elle aime les plats sans viande. Minatsu lui dit que ce n’est pas vrai, c’est parce qu’il est fauché que Chika ne mange pas de viande.
Yamazakura l’appelle ensuite chez elle pour lui dire de lui apporter des caleçons hi hi…
Les parents de Minatsu entendent cette conversation, et ils sont d’accord pour que leur fille se marie avec Yamazakura.

Minatsu apporte des vêtements pour Chika, des caleçons pour Yamazakura, de quoi manger, et des fleurs. Minatsu s’occupe de Chika et reste auprès d’elle pendant toute sa convalescence. Chika est très contente de l’avoir auprès d’elle.
Yamazakura est heureux de voir Minatsu avec sa fille, et remarque que celle-ci s’est attachée à Minatsu. Il lui demande de ne plus revenir à l’hôpital car quand Chika rentrera à la maison elle sera seule. Il dit qu’elle a besoin d’une mère, et qu’il n’a pas d’argent ni le courage de se marier.
Minatsu se dit qu’elle ne peut pas devenir sa mère et part après lui avoir dit d’appeler s’il y a un problème (cette scène n’existe pas dans le manga).
Elle a eu un petit moment d’angoisse car elle est encore très jeune et élever un enfant est une grande responsabilité. Mais Minatsu est très attachée à Chika et s’occupe d’elle comme une vraie maman.

À la fête du nouvel an à la montagne, Minatsu s’ennuyait sans Yamazakura. Elle est devenue toute joyeuse quand il est arrivé avec sa fille et a couru pour les accueillir.
Elle leur a servi de quoi manger.
C’est le moment du slow : Shû et Naoto demandent à Minatsu de danser avec eux, mais Minatsu regarde Yamazakura. Elle dit à Shû et Naoto qu’avec eux elle fera toujours moitié-moitié, ce qui signifie qu’elle n’est amoureuse d’aucun des deux, c’est sans espoir.
Minatsu regarde la place où était assis Yamazakura, constatant qu’il n’est plus là, elle quitte Shû et Naoto pour partir à sa recherche.
Elle rejoint dehors Yamazakura et sa fille qui sont en train de faire un bonhomme de neige, mais ils n’arrivent pas à le construire ensemble.
Minatsu lance une boule de neige sur Yamazakura. C’est un geste très symbolique, c’est comme si elle lui disait : « C’est toi que j’ai choisi. »
En plus cette scène se déroule par une nuit enneigée, c’est tellement romantique.
Minatsu aide Yamazakura et Chika à faire le bonhomme de neige comme pour symboliser leur union, ils vont tous les trois construire leur avenir ensemble.



Yamazakura et Minatsu se marient. Tous les amis sont présents : Somei, Ayako, Shû, Naoto, le capitaine du club de boxe, les deux meilleures amies du club de softball de Minatsu.
À la toute fin, on voit le bonhomme de neige terminé, c’est un symbole : la famille s’est construite (sans Minatsu, Yamazakura et Chika n’arrivaient pas à construire ce bonhomme de neige, la tête tombait, il manquait un maillon dans la famille. Avec l’arrivée de Minatsu, la tête a tenu, le bonhomme a été entièrement construit et décoré d’accessoires : la famille est enfin fondée et soudée à jamais).
C’est la fin et je suis persuadée que l’image de ce bonhomme de neige, qui survient au générique de fin juste après l’image du mariage, n’est pas un hasard ; c’est sûrement lorsqu’ils construisaient ensemble ce bonhomme de neige que Yamazakura a demandé Minatsu en mariage.



Dans le manga, ce sont les bourgeons de cerisier fleurissants qui sont le symbole de l’amour entre Yamazakura et Minatsu. Celle-ci les regarde avec amour en pensant à l’avenir radieux qui l’attend avec son futur mari.
Et on sait qu’ils vont tous les deux vivre sur l’île de Mihara.


Dans cette histoire, Minatsu avait l’embarras du choix en terme de choix amoureux, heureusement que c’est une fille tranquille qui a su choisir le bon.
Minatsu voulait la stabilité, la sûreté, l’équilibre, la droiture, et c’est exactement ce que représente et ce que lui offre Yamazakura.






IMAGES



















Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 4Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 25 Mai 2014 - 16:08

Eric


Fan Club de Narcisse
Fan Club de Narcisse
Excellente présentation, on sent la fan ! Slow step est une des oeuvres les plus compliquées d'adachi et croyez moi quand je vous dis que même des fans japonais n'en ont pas saisi toutes les subtilités. C'est la première fois que je lis enfin une présentation aussi riche et parfaitement maitrisée dans les moindres subtilités. Très bien vu pour l'entraineur et naoto, ils étaient difficiles à sonder. Perso adachi est mon mangaka favori et il est très rare de trouver des gens qui comprennent ses oeuvres.
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 5Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 25 Mai 2014 - 16:42

Bonjour Eric, et  smiley43 sur Planète Séries.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Message n° 6Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 25 Mai 2014 - 20:20

Merci pour ton compliment qui me touche Eric, ma Narcisse sera heureuse de le lire, elle qui est une grande fan des œuvres d’Adachi. Il est vrai que lorsqu’elle analyse un dessin animé elle le fait en profondeur et y donne toute son âme (et cela pour n’importe lequel), elle est tellement passionnée.
Il faut dire que je lui ai transmis, dès son plus jeune âge, ma passion des dessins animés. Et maintenant, elle me fait découvrir pas mal de dessins animés comme celui-ci.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 7Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Mar 27 Mai 2014 - 14:28

Eric


Fan Club de Narcisse
Fan Club de Narcisse
Merci Neptune content d'être parmi vous. Maman de Narcisse, le travail de Narcisse, c'est du haut niveau et pour de la profondeur c'est de la profondeur. Je le redis slow step est une oeuvre très compliquée j'en ai lu des âneries sur le net et même au japon! Excellente analyse des personnages, du couple minatsu et kango, fallait le voir que minatsu l'aime depuis le début, fallait le voir que minatsu n'a jamais été amoureuse de shû et naoto, fallait le voir que naoto aime minatsu depuis le début et fallait le voir que l'entraineur n'est pas pervers. Bravo pour l'explication du bonhomme de neige, un de mes passages favoris du da. Il fallait comprendre la signification.
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 8Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 1 Juin 2014 - 21:12

Merci Eric pour tes éloges, oui je t’ai dit que Narcisse allait vraiment dans la profondeur des âmes des dessins animés. Je me répète mais elle est tellement passionnée.

Tu me fais trop rire en tout cas avec tes « fallait le voir », cela me rappelle une certaine réplique du genre « Moi président de la République » smiley05

Mais ne le prends pas mal, ce n’est pas moqueur, c’est juste amusant.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 9Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Dim 8 Juin 2014 - 15:52

Eric


Fan Club de Narcisse
Fan Club de Narcisse
Je ne le prends pas mal, j'ai de l'humour. Mon insistance est voulue j'ai marqué les points que des fans d'adachi n'ont même pas su voir et au cas où tu ne le saurais pas adachi en est très déçu. Perso je suis moi aussi un grand fan d'adachi ses oeuvres sont un peu compliquées, les intrigues amoureuses sont complexes sauf dans Touch où les sentiments amoureux des persos sont hyper clairs depuis le début et adachi l'a fait exprès. Les persos féminins d'adachi qui suscitent le plus mon intérêt sont minatsu de slow step et minami de touch : adachi personnifie à travers elles la femme idéale pour les japonais puritains, il a fait exprès de débuter leurs prénoms par "mina"
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 10Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Sam 14 Juin 2014 - 19:25

Ah bah tant mieux, ma petite Narcisse sera heureuse de lire que quelqu’un est aussi fan d’Adachi qu’elle, ce sera une première fois.
Moi aussi j’aime beaucoup Debbie, j’ai bien aimé le comportement de Minatsu qui malgré sa popularité reste sobre en tout point de vue.
Quant à Narcisse, c’est Zoé sa préférée dans Touch.

Oui je ne te le fais pas dire les œuvres d’Adachi sont compliquées, il faut savoir lire entre les lignes et surtout comprendre les regards. Mais ma Narcisse voit tout, comprend tout ; plus c’est compliqué plus elle aime et se dépasse.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 11Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Lun 16 Juin 2014 - 19:15

Eric


Fan Club de Narcisse
Fan Club de Narcisse
Exact minatsu est sobre. Dommage que ta fille soit pas inscrite,j'aurai bien échangé avec elle aussi, plus on est de fous plus on rit
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 12Sujet non listé Re: Slow Step [1991] [OAV] le Sam 21 Juin 2014 - 20:13

Oui c’est vrai. Et si elle était inscrite elle t’aurait fait des étincelles de philosophies animées.
Mais je ne pense pas que cela sera possible, car elle est très occupée et est souvent en voyage avec son mari, il ne peut tellement pas se passer d’elle qu’il l’emmène partout dans ses voyages d’affaires.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum