Planète-Séries

Informations et discussions sur les séries télévisées

Fermeture provisoire des inscriptions -> En savoir plus ...
Derniers sujets
» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2]
Mer 30 Nov 2016 - 19:13 par Alexandra

» Le décor du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:13 par Neptunia

» Les fonctionnalités et le codage du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:04 par Neptunia

» Le jeu du changement [J.Vrac] [J.4]
Mer 30 Nov 2016 - 9:40 par Neptunia

» Trois mots pour deviner une série [J.Live] [J.2]
Mar 29 Nov 2016 - 19:02 par Alexandra

» Fermeture provisoire des inscriptions
Lun 28 Nov 2016 - 21:22 par Neptunia

» Mirmo Zibang! [2002] [S. Anim]
Sam 26 Nov 2016 - 20:36 par Neptunia

» Les statistiques du forum
Sam 19 Nov 2016 - 9:09 par Neptunia

» De quel dessin animé est tirée cette image ? [J.Anim] [J.2]
Lun 14 Nov 2016 - 10:25 par Neptunia

» Le jeu de l'intrus [J.Anim] [J.8]
Dim 13 Nov 2016 - 21:55 par Neptunia

» Votez pour le plus beau kit pour Wicket
Dim 13 Nov 2016 - 18:57 par Dinah de Vador

» L'apprenti sorcier [2010] [film live]
Dim 13 Nov 2016 - 18:40 par Dinah de Vador

» He is a Beast [2012] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:37 par Dinah de Vador

» L♥DK ou L-DK [2009] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:35 par Dinah de Vador

» Comme des bêtes [2016] [F.Anim.]
Dim 13 Nov 2016 - 18:31 par Dinah de Vador

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gwendoline [1987] [S.Anim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Message n° 1 Gwendoline [1987] [S.Anim] le Lun 25 Nov 2013 - 17:43

Voici une autre création de ma fille Narcisse. Malgré qu’elle ait repris ses écrits de ses anciennes créations, elle offre une version remastérisée, approfondie et améliorée (avec des captures d’images, textes approfondis et retravaillés).




Narcisse vous présente :











Genre : Shôjo
Episodes : 57
Année : 1987
Pays : Japon
Réalisateur : Hiroshi Shidara
Auteur : Yoko Hanabusa
Musique : Kôhei Tanaka
Character Designer : Kazuhiro Ochi
Décors : Takao Sawada
Studio : Toei animation




Résumé de l’histoire :

Gwendoline est une merveilleuse enfant qui, au premier épisode, se rend en Angleterre accompagnée de sa mère pour rencontrer son père pour la première fois, et vivre enfin avec lui.
George Russel et la mère de Gwendoline se sont rencontrés aux Etats-Unis alors que George était en voyage d’affaires. Ce fut un véritable coup de foudre. Ils se sont mariés, Gwendoline est ensuite née. George voyageait beaucoup, il était rarement avec sa femme.
Mais le jour où la famille est sur le point d’être réunie un grand malheur va les frapper : sur le chemin qui les amène au manoir Marble, Gwendoline et sa mère sont victimes d’un accident de voiture. La mère de Gwendoline y perdra la vie en protégeant sa fille. George est effondré et c’est à l’hôpital qu’il rencontrera pour la première fois sa fille.
Au manoir Marble, Gwendoline va rencontrer sa demi-sœur Annie, ainsi qu’Arthur et Edward. Malheureusement, elle devra affronter de grandes difficultés à cause de la baronne de Wibbery et ses enfants Antoine et Mary qui vont lui faire endurer des jours bien difficiles.
Gwendoline restera forte et sera notamment soutenue par Annie, Edward et Arthur.

Lors de la seconde saison, George qui s’est débarrassé de la baronne de Wibbery a perdu son manoir, Gwendoline devra donc vivre avec sa chère tante Isabelle.
Gwendoline devra affronter de nouvelles difficultés, se fera de nouveaux amis, et grâce à son caractère exceptionnel, son père pourra récupérer son manoir car elle va remporter le concours hippique.




Présentation des personnages



Gwendoline


Gwendoline est une fille formidable que j’aime vraiment beaucoup !
Elle est mignonne, très affectueuse, pleine d’énergie, courageuse, belle, innocente, douce, bonne, sincère, généreuse et très attendrissante. Ceux qui la côtoient ne peuvent que l’aimer.
Elle possède des qualités exceptionnelles, surtout pour son âge.

Gwendoline m’a profondément touchée, elle s’évertue à garder la même ligne de conduite et rester fidèle à l’enseignement de sa mère qui l’a profondément marquée : il s’agit de la promesse qu’elle a faite à sa mère dans l’avion, laquelle lui a fait promettre de toujours être bonne, douce et généreuse avec tous et affronter les difficultés de la vie avec le sourire.

Elle a apporté du bonheur à tous ceux qu’elle a croisés : Eric et Peggy, Viviane, Sophie et sa mère, son grand père, son père, tante Isabelle, Annie, Edward et Arthur, les propriétaires de la mère d’Andrew etc.
Sa bonté, sa générosité et sa tendresse ont été capables de provoquer de véritables changements bénéfiques dans la vie de ceux qui l’entourent.

J’ai été très marquée par le fait qu’elle ait même réussi à attendrir M. Reynolds, le grand père de Mary (le père de la baronne de Wibbery).
Il était contre George Russel, a menacé les banquiers pour qu’ils refusent de lui octroyer un prêt et ce, par la faute de Mary qui ne lui avait raconté que des mensonges au sujet de Gwendoline.
Mais M. Reynolds s’apercevra que Gwendoline n’est pas celle qu’il croyait.
M. Reynolds en voyant notamment que Gwendoline est fortement soutenue par ses camarades, et avec l’intercession de M. Spencer, acceptera qu’un prêt soit octroyé à George Russell (le père de Gwendoline) pour qu’il récupère son manoir mais à la condition que Gwendoline remporte le concours hippique.
Le jour du concours, M. Reynolds ira à sa rencontre et lui dira que quelqu’un lui a dit que son manoir familial serait vendu à des étrangers si elle ne réussit pas à gagner le concours hippique, et lui demandera si c’est vrai. Gwendoline affirmera que oui et M. Reynolds lui dira qu’elle est très jeune pour endosser une telle responsabilité et qu’à sa place il serait complètement paniqué.
Gwendoline lui dira qu’elle a un peu peur mais que son désir le plus cher est de remporter la victoire à ce concours et de pouvoir retourner vivre au manoir Marble avec sa famille, et que si elle fuit devant la difficulté uniquement parce qu’elle a peur elle ne pourra jamais réaliser ce rêve, alors elle reste et se bat
Cette scène m’a énormément marquée, M. Reynolds a eu beaucoup de respect et d’admiration  pour Gwendoline et a pensé à sa petite fille Mary qui elle, au contraire, fuit devant les difficultés et les problèmes.
Il félicitera Gwendoline pour son courage et Gwendoline le touchera quand elle lui expliquera la promesse qu’elle a faite à sa défunte mère.
Il lui souhaitera bonne chance et voudra que Gwendoline l’emporte. Il se demandera comment il a pu être aveugle pendant si longtemps, et il donnera le feu vert à Spencer pour accorder un crédit à Russell.
Après la victoire de Gwendoline, il dira qu’elle a un caractère exceptionnel, et demandera même à Spencer de féliciter Gwendoline de sa part tout en emmenant brutalement sa petite fille Mary dont il n’est absolument pas fier.

Gwendoline a une relation magnifique avec tante Isabelle, très unie avec Annie et une belle relation avec Edward qui l’aime de toute son âme.
Elle souffrait que son grand père refuse de la voir mais celui-ci, en passant en voiture et en voyant Gwendoline, fut touché par sa petite fille, il a vu qu’elle était toute mignonne et attendrissante. C’est cela, entre autres, qui l’a poussé à venir assister à la finale du championnat du concours hippique.

C’est une forte relation qui l’unit à son cheval Andrew, elle a gagné sa confiance alors qu’il était sauvage, indomptable, il s’emballait régulièrement.
Comme l’a remarqué son entraineur Jim, elle fait corps avec son cheval, la relation entre Andrew et Gwendoline est fusionnelle.
Ils ont tous deux la même histoire : leur mère est morte en leur sauvant la vie.
Et Gwendoline a su le guérir de son traumatisme de l’écureuil et d’ailleurs l’écureuil King est devenu l’ami d’Andrew.
Elle sait trouver les mots pour apaiser Andrew et pour Gwendoline, il s’est surpassé et lui a fait remporter la victoire.

C’était un moment très fort en émotion lorsque Gwendoline a remporté le concours hippique ainsi que tout ce qui s’en suivit, notamment lorsque son grand père la regardait et qu’il lui a dit qu’elle a été formidable, qu’il est fier d’elle et qu’elle est vraiment sa petite fille.
Et Edward regardait cette scène les larmes aux yeux, c’était si beau !
Je suis toujours en larmes en regardant cet épisode qui est très émouvant.

Ce fut vraiment le comble du bonheur le jour du championnat hippique car Gwendoline a gagné la course, elle fut reconnue avec amour par son grand père, elle obtiendra le titre de petite Lady de St Patrick, retournera vivre au manoir Marble avec son père et sa sœur Annie, et on sait qu’elle finira sa vie avec son prince (elle l’a appelé ainsi) : Edward.

Enfin, Gwendoline va devenir une femme magnifique, aussi belle que sa mère !


Gwendoline est une fille exceptionnelle qui fait ressortir le meilleur de ceux qui l’entourent.



Annie


Annie est la demi-sœur de Gwendoline. Elles ont le même père (George Russell) mais pas la même mère.
Annie et Gwendoline se rencontrent pour la première fois lorsque Gwendoline est venue emménager au manoir Marble à l’âge de cinq ans.
Annie a tout d’abord rejeté sa petite sœur Gwendoline, Annie a été très méchante avec sa sœur dès leur première rencontre : elle ne voulait pas lui parler, la congédiait méchamment, a jeté avec violence les fleurs que Gwendoline lui avait cueillies.
Mais comme le dira Annie, la petite Gwendoline l’attire et malgré son envie de la rejeter, elle ne pourra pas s’empêcher de l’aimer et très rapidement, elle acceptera sa petite sœur qui est si affectueuse avec elle, Gwendoline a toujours appelé Annie « grande sœur chérie ».
Une relation d’amour intense les unira très rapidement, au début de la première saison, et Annie qui est pourtant faible, prendra constamment la défense de sa petite sœur face aux méchancetés et injustices de la baronne.
A la seconde saison, comme leur père n’a pas épousé la baronne et qu’il n’a pas pu rembourser ses dettes, ils ne pourront pas vivre au manoir ensemble.
Annie sera placée chez son grand père paternel et Gwendoline sera accueillie chez tante Isabelle.
Les deux sœurs souffriront de cette séparation et leur père leur offrira un pendentif en forme de cœur à l’intérieur duquel il y a une photo de tous les trois.
A la fin, Annie et Gwendoline seront folles de joie par la victoire de Gwendoline au championnat hippique et la reconnaissance de Gwendoline par son grand père paternel.
Et Annie, Gwendoline et leur père seront enfin tous les trois réunis au sein de leur manoir.


Annie est une jeune fille douce, à la santé fragile, mais je trouve qu’elle a tout de même une personnalité assez insignifiante, elle est très fade (que ce soit au niveau de son comportement, sa personnalité, son apparence physique).
Ce personnage ne me marque pas en lui-même.

Cependant, elle représente un élément important du dessin animé notamment concernant le lien puissant qui l’unit à Gwendoline.
Annie est une sœur formidable pour Gwendoline (malgré les débuts où elle a été méchante en refusant de lui parler et en jetant les fleurs offertes par Gwendoline au sol).
Annie est une grande sœur protectrice et malgré sa faiblesse, elle défendait sa petite sœur contre les acharnements et punitions sévères et injustifiées de la baronne de Wibbery.

La présence de Gwendoline a comblé Annie de bonheur.
Annie était seule, renfermée sur elle-même, elle ne sortait jamais. L’arrivée de Gwendoline lui a donné de la joie de vivre, elle sortait un peu plus, ce qui a ravivé un peu ses couleurs et lui a donné un peu plus d’énergie.
J’aime beaucoup leur relation, elles sont très soudées et s’aiment intensément.
Le fait de ne pas avoir leur mère respective les a encore plus rapprochées.

Annie m’a touchée quand elle pleurait pour Gwendoline, elle ne voulait pas qu’elle retourne chez ses grand parents, elle a promis de s’occuper d’elle et de l’aimer.
C’était très émouvant quand elle a donné la clé du coffret à Gwendoline, et lorsqu’elle a remis à Gwendoline (sur demande de son père) les bijoux de sa mère ; Annie, en voyant Gwendoline pleurer était sur le point de fondre en larmes.

Annie était méchante au tout début avec Gwendoline car avant même l’arrivée de Gwendoline, elle avait décidé de la détester mais face à la tendresse et l’affection de sa sœur, Annie n’a pas pu lui résister et a fini par accepter les roses de Gwendoline. A ce moment, Gwendoline était si heureuse, elle m’a tellement touchée.

Annie ne voulait pas que la baronne révèle à Gwendoline que sa mère est morte, malgré cela, la baronne l’a révélé à Gwendoline et Annie a réconforté Gwendoline en lui disant qu’elle se souvient des paroles affectueuses, de l’amour et de la tendresse de sa mère, et qu’elle ne doit jamais l’oublier car elle au contraire, sa mère est morte quand elle était bébé et elle n’en n’a aucun souvenir. C’était un moment très fort.

Annie veut protéger Gwendoline et j’ai beaucoup aimé quand elle a dit à Gwendoline qu’elle ne devait pas sacrifier ses envies pour lui faire plaisir et qu’elle ne devait pas renoncer à son amitié avec Arthur.
Leur relation m’a un peu marquée notamment quand Annie a offert une chaine à Gwendoline pour qu’elle ne perde pas la clé que sa mère lui a offerte.
Aussi, quand la robe de Gwendoline s’est salie à cause d’un mauvais coup de Mary, Annie est sortie en pleine nuit pluvieuse pour la raccommoder, elle n’est revenue qu’une fois le travail accompli.

Et c’est très fort ce quand elle dit à Gwendoline : « Mon plus grand bonheur est de te rendre heureuse ».
Elle a fait le portrait de Gwendoline pour son concours de peinture, cela en dit long sur le profond amour qu’elle porte à sa petite sœur.
C’était touchant lorsqu’elles dormaient toutes deux main dans la main.

Enfin, c’était tellement émouvant quand le grand père de Gwendoline l’a enfin reconnue et Annie était si heureuse qu’elle en pleurait de joie. C’est vraiment beau qu’elles puissent vivre ensemble avec leur père dans leur manoir.


La présence d’Arthur est également d’une grande importance dans la vie d’Annie. L’amour qu’ils partagent tous deux, leur complicité et leur lien indestructible permet à Annie de faire face aux difficultés de la vie, de ne pas renoncer à ses rêves.

Son grand père paternel tient énormément à elle, mais elle n’était pas pleinement épanouie dans le château de ce dernier, elle se sentait si loin de sa sœur et son père. Arthur l’a d’ailleurs bien ressenti et a su trouver les mots pour la réconforter.

Annie m’a touchée car elle souffre de la mort de sa mère qu’elle n’a pas pu connaitre, elle n’en conserve malheureusement aucun souvenir, ce qui l’a profondément affectée.
Heureusement qu’elle a son père qui lui apporte beaucoup d’attention malgré ses absences répétées.

Annie connaitra le vrai bonheur en vivant enfin réunie avec son père et Gwendoline, et en épousant Arthur (c’est le manga qui montre leur mariage).



Arthur


Arthur Brighton est le voisin et l’ami d’enfance d’Annie.
Arthur rend souvent visite à Annie, il la comprend, sait ce qu’elle ressent et lui avouera son amour lors de la seconde saison.
Arthur est d’un naturel très doux envers Annie, c’est son prince charmant et les sentiments amoureux qu’ils se portent sont sincères et durables.
C’est un jeune homme très doux, simple, gentil, tendre et sincère.
Il aime profondément Annie, ressent énormément d’affection pour Gwendoline et il est très soudé avec son frère Edward.
Il fera tout son possible pour soulager les difficultés de la vie de Gwendoline qui doit faire face aux méchancetés de la baronne de Wibbery et de ses enfants.
Lors de la seconde saison, il fera son retour de l’étranger pour revenir auprès des siens.
Il se rapprochera davantage d’Annie et soutiendra Gwendoline lors de la finale de la course hippique.


J’aime bien Arthur mais je le trouve un peu simplet et je pense qu’il se laisse facilement manipuler.

Il est notable que lorsqu’on le voit au départ, il fait un peu penser à Anthony (du dessin animé Candy) à cause de l’apparence physique et des scènes où il emmène Gwendoline sur la jument blanche Alexandra. Mais les ressemblances s’arrêtent là car ils n’ont pas du tout la même personnalité.

Je le trouve moins intelligent que son frère Edward : quand Antoine a provoqué la chute d’Edward en tirant sur la jument et que ce dernier a eu un accident, Antoine a dit mensongèrement que Gwendoline était la fautive de cet accident car elle avait insisté pour monter sur Alexandra.
A ce moment Arthur avait un peu parlé sèchement à Gwendoline, ce qui était profondément injuste. Il s’excusera certes mais Edward n’aurait jamais agi de la sorte, d’ailleurs Edward croit toujours tout ce que Gwendoline raconte.
Aussi, Arthur a cédé au chantage de Mary.

Cela dit je trouve Arthur très gentil, tendre et affectueux.
D’ailleurs Gwendoline se sent rassurée avec lui, elle disait qu’elle avait l’impression qu’il était comme sa maman.

J’aime bien sa relation avec Annie et j’ai beaucoup apprécié quand, lors de la première saison, il a gagné sa course hippique et n’a pas du tout fait attention à Mary, au contraire, il s’est directement dirigé vers Annie.
Je pense qu’ils vont parfaitement bien ensemble, ils sont faits l’un pour l’autre et leurs deux personnalités se marient à merveille. Ces deux là sont faits pour être ensemble, cela relève de l’évidence même.
Ils cultivent ensemble un amour très doux et calme. Annie est une fille très fragile qui ne supporte pas d’être brusquée, Arthur qui est d’une grande douceur est celui qu’il lui faut.
J’ai trouvé que c’était très beau quand Arthur a rendu visite à Annie dans le château de son grand père, et qu’il lui a avoué explicitement son amour en lui disant que ses sentiments pour elle se sont renforcés avec le temps.
Arthur la connait par cœur, il sait quand elle ne va pas bien, il a d’ailleurs perçu qu’elle était mal et lui dira de ne pas renoncer à ses rêves. Grâce à ce réconfort, Annie ne renoncera pas à son bonheur et jouera de la flûte tout comme le faisait sa défunte mère.
Arthur est celui qui sait consoler Annie, il trouve toujours les mots qu’il faut pour la réconforter ; il va d’ailleurs réussir à le faire suite au grand chagrin d’Annie après l’incendie des paquebots de son père.
Et la fin nous laisse percevoir qu’Arthur et Annie vont se marier, c’est simplement dommage que l’animé ne nous montre pas ce mariage (c’est le manga qui nous le montre).

J’ai enfin trouvé que c’était un magnifique moment lorsqu’Edward et Arthur étaient fous de joie quand Gwendoline a remporté le championnat de course hippique.



Edward


Edward Brighton est le petit frère d’Arthur.
C’est un jeune garçon un peu impulsif, qui ne se laisse pas faire.
Il est très amoureux de Gwendoline et n’a pas cessé de la protéger et de lui venir en aide.
Edward a une relation très paisible avec son frère, sans ombre.
Leur seule dispute eut lieu après le chantage de Mary : lorsqu’Arthur s’est présenté au bras de celle-ci lors d’une réception, Edward n’a pas supporté que Gwendoline souffre de cette humiliation, et a assené un coup de poing à son frère.
Mais ils se réconcilieront bien vite, Edward s’en voudra d’avoir eu ce geste, d’autant plus qu’Arthur n’a pas agi de la sorte de gaieté de cœur.
Edward deviendra un très beau jeune homme : il fait son grand retour à la seconde saison, on apprend que son frère et lui seront dans la même école que Gwendoline et qu’ils rentreront chez eux seulement pour les vacances.
Edward brillera en équitation.
Il sera malheureusement blessé et ne pourra pas participer au championnat masculin de course hippique.
Il soutiendra de toutes ses forces Gwendoline lors du championnat féminin de course hippique et c’est lui son prince charmant.

Edward et Gwendoline se connaissent depuis que Gwendoline est arrivée au manoir Marble à l’âge de cinq ans.
Ils seront immédiatement très attachés l’un à l’autre et Edward tombera amoureux de la petite Gwendoline malgré leur jeune âge.
Edward est le protecteur et le défenseur de Gwendoline qu’il n’a jamais cessé d’aimer.
Il prendra sa défense contre les Wibbery, mais aussi plus tard, contre Viviane et les manigances de Mary.
Lorsqu’il reviendra lors de la seconde saison pour rejoindre le collège de Gwendoline, celle-ci en sera folle de joie.
Edward veillera toujours sur elle et lui donnera des conseils pour se perfectionner en équitation. Il ne cessera de la soutenir et sera fou de joie lors de la victoire de Gwendoline au championnat, il compte à présent lui offrir le fameux bijou orné de roses rouges qui sera le symbole de leur amour.
Gwendoline se rendra compte de ses sentiments et qu’Edward est son prince.

J’aime beaucoup Edward, c’est le personnage masculin que je préfère au sein de ce dessin animé.
J’aime son côté impulsif et la façon dont il protège Gwendoline. J’ai beaucoup aimé la scène lorsqu’il a foutu un coup de poing à Antoine qui avait poussé violemment Gwendoline.
Edward connait Gwendoline par cœur, il lui fait confiance et n’a jamais douté de sa parole.
Par exemple, quand Antoine avait tiré sur la jument Alexandra et qu’il est tombé avec Gwendoline, suite à cet accident, Antoine a menti en disant que Gwendoline était la fautive, qu’elle avait incité Edward à la faire monter.
Tous ont douté de la parole de Gwendoline, sauf Edward qui a dit que Gwendoline ne mentait jamais !
De plus, il a protégé Gwendoline de son corps en tombant de cheval afin qu’elle ne soit pas blessée.

C’était trop mignon quand il s’est déguisé en père noël pour faire une surprise à Gwendoline.
Aussi, il n’aime pas l’école et ne s’était jamais levé tôt sauf le jour de la rentrée de Gwendoline car il tenait à l’y conduire, malheureusement c’est l’horrible baronne Maud qui l’a emmenée.

Je trouve qu’Edward est un garçon juste, droit, très gentil et généreux, franc qui ne mâche pas ses mots, il est intelligent et ne se laisse pas manipuler facilement contrairement à son frère.
Edward est aussi tant amoureux de Gwendoline qu’il a su trouver les mots pour convaincre Viviane d’annoncer la vérité au sujet de la course interdite.
Ce que j’aime le plus chez Edward, c’est sa façon d’aimer Gwendoline.

J’aime la relation entre Arthur et Edward car il s’agit là de deux frères qui s’aiment autant l’un que l’autre, ils se comprennent, se respectent, se soutiennent et s’entraident mutuellement notamment dans leurs relations sentimentales.

Suite au chantage de Mary, Arthur avait accepté d’être son cavalier et Edward lui assénera un gros coup de poing devant toute l’assemblée pour défendre l’honneur de Gwendoline car Arthur l’a humiliée en se présentant au bras de Mary, qui est une ennemie de Gwendoline.
Cette scène m’a marquée, elle en dit long sur l’amour qu’Edward porte à Gwendoline.
Evidemment, Arthur avait fait l’objet d’un chantage de la part de Mary.

Une autre scène m’a marquée : lorsqu’Edward allait offrir un cadeau à Gwendoline, Arthur est arrivé et Gwendoline a couru à sa rencontre car cela faisait très longtemps qu’elle ne l’avait pas vu.
Edward fut blessé et en colère, et c’est en pensant à Gwendoline qu’il fit une chute de cheval.
Mais Arthur n’y était bien sûr pour rien, il ne savait pas que son frère était auprès de Gwendoline sinon il ne serait pas venu.

Arthur a encouragé Edward à garder le bijou et à l’offrir à Gwendoline, il encourage Edward à avouer à Gwendoline son amour, et je trouve cela très beau.
Arthur taquine souvent Edward au sujet de Gwendoline hi hi…

En tout cas, c’est une belle relation car il n’y a aucune jalousie entre eux, c’est un lien fort qui les unit et je trouve cela très romantique que ces deux frères vont épouser deux sœurs qui leur correspondent parfaitement.

Dès que j’ai vu Edward, j’ai su qu’il était fait pour Gwendoline.
Il la défend avec force, il rougissait quand elle le regardait avec admiration quand ils étaient ensemble sur la jument Alexandra.
Il n’a jamais cessé de rougir en sa présence : quand elle lui a offert un bouquet de fleurs, quand il la regardait dans sa nouvelle robe d’école…
J’aime la façon dont il regarde Gwendoline, c’est tellement beau !
Gwendoline était si émue quand Edward devait partir le soir après lui avoir rendu visite chez la tante Isabelle, elle avait envie de le retenir, elle avait les larmes aux yeux.

C’était trop mignon quand il a dit qu’il avait un RDV et quand Philip lui a demandé si c’était un RDV avec sa fiancée, il est devenu tout rouge, c’était Gwendoline qu’il devait rejoindre hi hi…
Et aussi, quand il est devenu tout rouge quand son frère lui a dit pour le taquiner qu’il sait qu’il rend souvent visite à Gwendoline hi hi..

Suite à sa chute de cheval, à l’hôpital, il a dit qu’il avait été ébloui par un rayon de soleil, un magnifique rayon de soleil, en faisant référence à Gwendoline, c’était magnifique !!
C’était trop beau quand il est parti voir Gwendoline pour lui offrir un bijou, il était tout rouge, il patientera donc pour lui offrir le bijou car la présence de son frère a gâché cet instant.
Et un moment trop joli, c’est quand Edward a fait un bisou à Gwendoline pendant qu’elle dormait, sa façon de la regarder avec grande tendresse ! Ses yeux sont toujours illuminés d’amour quand Edward regarde Gwendoline, comme là par exemple :


J’ai aimé quand Edward est parti retrouver Gwendoline pour la consoler suite au chantage de Mary et qu’il lui a mis la veste sur ses épaules.
Edward la connait par cœur, et savait où elle s’était réfugiée, il sait comment Gwendoline réagit.
Et ce qu’il dit est tellement beau, c’était magnifique quand il a dit qu’il ferait n’importe quoi pour voir sourire Gwendoline, et quand il a dit : « Je l’ai vu sourire et cela me suffit ».

C’est simplement dommage qu’on ne voit pas quand il lui offre le bijou même si on sait qu’il le fera.
Et la fin est très belle, Gwendoline dit que c’est Edward son prince.

C’est un couple magnifique, Edward aime Gwendoline d’une façon merveilleuse, il l’aime bien plus qu’avec le cœur, il l’aime de toute son âme et il n’y a rien de plus beau.



George Russel


George Russell est le vicomte de Marble.
Il a deux filles : Annie, née de son premier mariage et Gwendoline, née de son second mariage.
George est un homme qui a été veuf à deux reprises, il en est profondément marqué.
Sa seconde femme est morte le jour même où elle rejoignait enfin l’Angleterre pour s’installer définitivement avec lui. En effet, George Russel n’avait encore jamais vu sa fille Gwendoline âgée de cinq ans car son père n’a jamais accepté sa seconde union.
A la mort de la mère de Gwendoline, George refusera de le révéler à cette dernière. (C’est la baronne de Wibbery qui le lui dira très brutalement).
George souffre du fait que son père ne veuille pas reconnaitre officiellement Gwendoline.
Son père fait de plus pression sur lui en l’incitant à épouser la baronne de Wibbery en échange de quoi, il lui promet de reconnaitre Gwendoline.
George finira par accepter mais pour empêcher cela dans le but de ne pas faire souffrir son père, Gwendoline inventera à son père qu’elle souhaite retourner aux Etats Unis chez ses grands parents. A l’aéroport, Annie, Edward et Arthur stopperont ce départ et expliqueront à George la vérité.
Ce dernier, profondément ému décidera de ne pas épouser la baronne de Wiberry au risque de perdre son manoir.
Gwendoline sera accueillie par la tante Isabelle et Annie ira vivre chez son grand père paternel.
George finira par réunir les fonds nécessaires pour rembourser ses dettes et pouvoir reprendre possession de son manoir mais les paquebots contenant ses ressources finiront dans un incendie.
Grâce au caractère exceptionnel de Gwendoline et à l’aide des fidèles amis de cette dernière, M. Spencer, le père de Viviane, acceptera de faire un prêt à George, et M. Reynolds (le grand père de Mary) finira par lui donner le feu vert.
George et ses deux filles retourneront vivre en famille dans leur manoir, et il offrira à Gwendoline le coffret en forme de carrosse qui appartenait à la mère de celle-ci.


J’aime bien le père de Gwendoline mais je l’ai trouvé tout de même assez idiot, simplet et très faible. Il peine à imposer sa volonté, à se faire respecter, il n’est pas du tout autoritaire et a tout de même failli épouser la baronne alors qu’il ne l’aimait pas du tout. Certes c’était pour le bonheur de Gwendoline mais la solution de ne pas épouser cette femme fut la meilleure car Gwendoline aurait été profondément malheureuse d’avoir cette femme acariâtre en guise de belle mère.

Il m’a néanmoins touchée car il est profondément triste depuis la mort de sa première femme qu’il aimait plus que tout. Par chance, il a retrouvé l’amour auprès d’une autre femme qui ressemblait à sa première femme mais il a encore connu un grand malheur par la mort de celle-ci, ce qui n’a fait qu’approfondir sa tristesse.
Même lorsqu’il sourit, on décèle une profonde peine dans son regard, il est tel un mort vivant.
C’est un homme anéanti mais heureusement, il a l’amour de ses deux filles.
J’aime d’ailleurs la relation qui l’unit à ses filles, il en est profondément attaché et chacune d’elle lui fait rappeler les femmes qu’il a aimées.



La Baronne de Wibbery


La Baronne de Wibbery (Maud de son prénom) est une femme au caractère acariâtre, très cruelle, qui déteste Gwendoline.
Elle voulait épouser le père de Gwendoline uniquement pour obtenir un titre de noblesse, elle était prête à tout pour arriver à ses fins, elle croyait pouvoir tout acheter avec de l’argent.
Elle a donc commencé à éponger les dettes du vicomte espérant ainsi le conquérir mais le vicomte de Marble ne l’a jamais aimée et, pour ne pas faire de peine à ses filles, a repoussé ses avances et refusé de se marier avec elle au risque de perdre son manoir et que Gwendoline ne soit pas reconnue.
Les projets de la baronne partirent en fumée et elle quitta l’Angleterre avec ses deux enfants pour la Suisse.
Elle reviendra lors de la seconde saison suite à un plan orchestré par sa fille qui, avec l’aide de son grand-père, compte reprendre le manoir Marble.
Mais ce plan échouera et grâce à la pureté, la bonté et la générosité de Gwendoline, le père de la baronne se rendra compte que Gwendoline vaut mieux que ses petits enfants et qu’elle ne mérite pas un tel acharnement.


Je déteste ce personnage. Cette femme est sans cœur, cruelle : elle enfermait dans le cagibi la pauvre petite Gwendoline pour la punir des horreurs commises par son fils Antoine.
Elle n’a aucune pitié, elle a annoncé brutalement à Gwendoline que sa mère était morte, c’était profondément cruel.
Elle envoyait Gwendoline à pied à l’école alors que ses enfants étaient conduits en voiture.

Cette femme ne recule devant rien : elle a soudoyé un membre du jury pour que le portrait de sa fille gagne au concours de peinture. Heureusement, c’est Annie qui a gagné, le jury étant ébloui par le portrait qu’elle a peint de Gwendoline.
Elle comptait même envoyer Annie en pension une fois mariée avec le vicomte, et marier sa fille Mary avec Arthur.
Heureusement tous ses complots ont échoué et même son propre père s’est rendu compte de la noirceur qui habite son cœur.



Antoine et Mary


Antoine et Mary sont les enfants de la baronne de Wibbery.
Ils sont très mauvais. Antoine, l’aîné, a présenté un comportement encore plus odieux que celui de sa sœur lors de la première saison.
Il tirait à bout portant sur Gwendoline, piétinait sauvagement ses fleurs, c’est un lâche, il ne respecte pas la nature et se montre cruel envers les animaux.
Il a monté de nombreux complots avec Mary pour faire du mal à Gwendoline et Annie, notamment :
- Il a tiré sur la jument Alexandra pour faire passer Gwendoline responsable de la chute de cheval d’Edward ;
- Il a échangé le tableau d’Annie contre un tableau vierge pour que son tableau ne parvienne pas au jury dans les délais imposés, et que Mary soit victorieuse du concours de peinture.
Quant à Mary elle a notamment : - volé la clé de Gwendoline (un souvenir qu’elle garde de sa mère) et lui a dit de retourner au stade en autobus en lui faisant croire qu’elle l’avait surement fait tomber là-bas, alors que Gwendoline n’était qu’une toute petite fille. Elle a failli en mourir car le temps était glacial.
- Mary a gribouillé la photo des parents de sa préceptrice avec les pastels de Gwendoline pour la faire accuser (mais la vérité éclatera) ;
- Elle a envoyé le chat Prince pour qu’il salisse la nouvelle robe de Gwendoline.

Lors de la seconde saison, Mary reviendra en Angleterre ayant formaté un complot avec son grand père auquel elle a dressé un portrait erroné de Gwendoline et sa famille, son but étant de reprendre le manoir du vicomte Marble.
Elle invitera Gwendoline à une réception et fera du chantage à Arthur : il devra accepter d’être son cavalier en échange de quoi, elle ne dira pas à Gwendoline que son père est dans l’incapacité de récupérer le manoir.
Arthur acceptera mais Mary, qui n’a pas le sens de l’honneur et de la parole donnée, ira tout de même révéler la vérité à Gwendoline.
C’est aussi une grande menteuse invétérée : elle dira à son grand père qu’elle a perdu la finale de son match de tennis à cause de Gwendoline qui l’a distraite.
Elle fera de nouveau du chantage à Gwendoline pour qu’elle renonce au titre de petite Lady, en échange de quoi elle intercédera en sa faveur auprès de son grand père pour que son père puisse récupérer le manoir.
Fort heureusement tous ses plans se retourneront contre elle et son grand père s’occupera personnellement de son cas. Il l’empêchera de fuir et l’emmènera de force voir les prouesses de Gwendoline lors du championnat hippique.


Je les déteste tous les deux, ils sont horribles, mesquins, mauvais.
J’ai l’impression que l’auteur a voulu faire une sorte de couple à la Elisa et Daniel, sauf qu’ici Mary est moins pourrie qu’Elisa, et Daniel est bien plus bon qu’Antoine.

Je pense qu’Antoine est un peu plus mauvais que Mary, il était tellement cruel, sans pitié et abject !
Il tirait sur Alexandra, il mentait, il est lâche : il frappe une toute petite fille (Gwendoline), lors de la compétition de rugby face à l’équipe d’Edward, il l’a frappé à l’endroit où Edward était blessé.
Antoine est un être exécrable.

Quant à Mary, je la déteste aussi.
- Elle voulait monter Annie et Gwendoline l’une contre l’autre mais ça n’a pas marché.
- Elle disait à Annie que Gwendoline était très proche d’Arthur pour la rendre jalouse, et elle est partie voir Gwendoline pour lui dire qu’Annie était fâchée contre elle car elle était trop proche d’Arthur.
A cause de Mary, Gwendoline est sortie en pleine nuit alors qu’il neigeait, et lorsqu’on a dit que Gwendoline pouvait mourir par un temps pareil, Mary a eu des remords, elle a eu peur que Gwendoline meurt, donc elle lui a remis la clé qu’elle lui avait volée, c’était le signe de son regret. C’est à ce moment que je me suis dit qu’il pouvait y avoir quelque chose de bon en Mary et qui méritait d’être exploité.
Et Mary se démarque d’Elisa car ses plans sont moins ingénieux, elle s’est elle-même dénoncé sans le vouloir à Annie, et elle a eu ce remords ci-dessus présenté. Elisa n’aurait jamais ressenti les choses de cette manière.

Néanmoins, je trouve que les manières de Mary sont grossières, elle n’a aucune classe, c’est la fille la plus malfaisante de ce dessin animé.
Et son retour à la seconde saison nous montre qu’elle n’a pas changé, au contraire, elle n’a cessé de faire du chantage et a même réussi à manipuler son grand père en lui racontant n’importe quoi au sujet de Gwendoline.
Mais son grand père la punira pour le mal qu’elle a fait, il se rendra compte que Gwendoline est une fille exceptionnelle et aura honte de sa petite fille qui fuit devant les difficultés de la vie. J’ai beaucoup aimé ces moments.
Et il est possible que son grand père s’occupe personnellement de son éducation, ce qui pourra peut-être changer quelque chose en Mary car je pense qu’il n’est pas trop tard pour qu’elle change et devienne une jeune fille respectable.



Viviane


Viviane est la capitaine du club d’équitation.
Au départ, je ne l’aimais pas du tout car elle détestait Gwendoline depuis le jour où celle-ci a réussi à calmer son cheval Andrew.
En effet, Viviane a violemment fouetté son cheval Andrew car il l’a désarçonnée après avoir été effrayé par un écureuil.
Andrew s’est enfui, Gwendoline l’a rattrapé et rassuré alors qu’Andrew n’est pas un cheval docile.
Suite à cet épisode Viviane en a voulu à Gwendoline.
Son acharnement à l’encontre de Gwendoline s’est intensifié avec l’arrivée d’Edward.
Viviane jalousera Gwendoline car Edward ne porte d’attention qu’à Gwendoline, et il ne fait pas du tout attention à elle.
Ces deux facteurs (Andrew et Edward) sont les principales causes de l’animosité de Viviane à l’égard de Gwendoline.

Viviane sera l’auteur de nombreuses mesquineries, notamment :
- A sa fête d'anniversaire, elle invitera tout le monde, sauf Gwendoline ;
- Elle va effrayer Andrew lors d’un concours hippique (mais il réussira à passer l’obstacle car la relation qui l’unit à Gwendoline est plus forte que sa peur).

Mais Viviane va changer suite à son accident, lors de la course interdite.
Nous verrons qu’elle n’est pas du tout mauvaise, elle dira au directeur du collège qu’elle était seule responsable de sa chute, et grâce à son intervention Gwendoline pourra officiellement représenter l’équipe hippique féminine du collège.

Viviane va donc devenir gentille au plus grand bonheur de Philip qui en sera tout illuminé.
Je trouve qu’ils forment un très beau couple tous les deux, Viviane est sa princesse comme Philip le dit si bien.

Viviane deviendra une alliée pour Gwendoline :
- Elle demandera à Philip d’aller voir Edward afin qu’il protège Gwendoline de Mary ;
- Elle écoutera la conversation entre Mary et Gwendoline au collège, et pour défendre Gwendoline, elle ira à son tour faire du chantage à Mary en lui disant de cesser d’importuner Gwendoline sinon elle la dénoncera auprès du directeur du collège (à savoir que c’est Mary qui a coupé les lanières d’Andrew) ;
- Elle réussira grâce à l’aide d’Edward, Cathy et Philip à convaincre son père d’aider Gwendoline.
Elle dira à son père qu’elle a appris une chose importante de la vie auprès de Gwendoline : être bonne, généreuse et aider son prochain car c’est le secret du bonheur.
C’était vraiment un moment touchant, je n’arrête pas de pleurer en revoyant cette scène (c’est le cas pour de nombreuses scènes de ce dessin animé hi hi..).
Le père de Viviane était tellement heureux que sa fille lui fasse enfin une demande désintéressée ! Les propos de Viviane étaient très touchants.

Et la fin est vraiment magnifique, tout le monde encourage Gwendoline dont Viviane, et à l’instant de la victoire de Gwendoline, Viviane en était très heureuse et son regard était si beau !

Enfin, Viviane est une fille que je trouve très belle, son visage ressemble à celui de Milady (du dessin animé Sous le signe des mousquetaires).
C’est une fille autoritaire, fière, qui a de la prestance, de la classe, des bonnes manières de jeune fille respectable et elle impose un certain respect par sa présence.



Tante Isabelle


Gwendoline rencontre sa tante Isabelle par hasard dans le château de son grand-père paternel. Le grand père de Gwendoline refusait de la voir et de la reconnaitre.
Mais la tante Isabelle après avoir discuté avec Gwendoline, sera profondément émue par cette petite fille qui a retenu ses larmes après avoir évoqué le souvenir de sa maman et qui lui a dit qu’elle était très heureuse car elle avait son père, sa sœur, Arthur et Edward qui l’aimaient très fort.
Isabelle dira que dès qu’elle a vu Gwendoline, elle a été séduite.
Isabelle ira voir son frère pour tenter de le convaincre de rencontrer Gwendoline qui est tout à fait charmante et très attachante, sans succès.
A la seconde saison, Gwendoline ira vivre chez sa tante Isabelle (car George Russell a perdu le manoir et Annie sera placée chez leur grand père).
La relation entre tante Isabelle et Gwendoline sera encore plus intense, Isabelle sera comme une mère pour Gwendoline.


C’est une relation très affectueuse qui unit tante Isabelle et Gwendoline.
Tante Isabelle a donné tout son amour et sa tendresse à Gwendoline, elle la connait par cœur, elle est comme une mère pour elle.
Grâce à sa tante, Gwendoline n’a manqué de rien.
C’était très beau quand Gwendoline a apporté à sa tante des orchidées sauvages, ces fleurs que sa tante aime tant car elles lui font rappeler des merveilleux souvenirs de son défunt mari.
Aussi, tante Isabelle a offert à Gwendoline sa propre veste d’équitation qu’elle portait durant sa jeunesse, j’ai beaucoup aimé ce moment.
La présence de Gwendoline a apporté énormément de joie et d’amour à la tante Isabelle.
Je pense que sa présence lui manquera quand Gwendoline vivra au manoir avec Annie et son père.

En tout cas, leur relation m’a souvent émue et la fin du dessin animé est si intense, tante Isabelle pleurera de joie lorsque son frère (le grand père de Gwendoline) lui dira que le sang des Warban  coule dans les veines de Gwendoline.



Le duc Richard Warban


Le duc Richard Warban est le grand père paternel d’Annie et Gwendoline.
C’est un homme froid, entêté, solitaire, assez sévère qui refuse de rencontrer et reconnaitre Gwendoline comme étant une Warban  puisque son fils George a épousé sa seconde femme sans son consentement.
Le duc Warban ne savait pas que c’était un mariage d’amour, il pensait à tort que la seconde femme de son fils était intéressée par l’argent.
De plus, il était refroidi par le fait que c’était une américaine, qu’elle n’était pas issue d’une haute lignée.

Lors de la première saison, il ordonne à son fils d’épouser la baronne de Wibbery pour que leurs soucis financiers soient résolus.
Il le fera chanter ensuite en faisant pression sur lui pour qu’il épouse la baronne de Wibbery en échange de quoi, il lui promet de reconnaitre Gwendoline. Mais son fils ne l’épousera pas.

A la seconde saison, le duc va passer en voiture et en voyant Gwendoline, il sera touché par sa petite fille : il a vu qu’elle était toute mignonne et attendrissante. C’est, entre autres, cela qui l’a poussé à venir assister à la finale du championnat du concours hippique ; d’autant plus que tous ceux qui ont côtoyé cette petite fille ne lui en disaient que le plus grand bien.
Lors du concours hippique, il dira (en parlant de Gwendoline) : « Lorsqu’un Warban se fixe un but il va toujours jusqu’au bout, il n’abandonne jamais. Le sang qui coule dans ses veines est celui d’une noble lignée. »
Lorsque Gwendoline va gagner ce concours hippique, son grand-père ira la voir pour lui dire qu’elle a été formidable, il lui dira ensuite : « Je suis très fier de toi, tu es vraiment ma petite fille. » ; Gwendoline va fondre en larmes dans ses bras. Tout le monde sera ému.
Gwendoline est enfin reconnue.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 2 Re: Gwendoline [1987] [S.Anim] le Lun 25 Nov 2013 - 17:43

Sophie


Sophie Montgomery apparait lors de la seconde saison, c’est une descendante de la tante Isabelle.
Sa mère l’a envoyée chez la tante Isabelle en disant à cette dernière qu’elle a droit à l’héritage car c’est une cousine éloignée.
La tante Isabelle voudra la renvoyer elle et sa mère, mais entre temps Sophie aura attendri Gwendoline en lui racontant qu’elle veut rester ici et ne pas retourner en pension.
Gwendoline aura de la compassion pour elle et demandera à sa tante de la faire rester.
Sophie voudra détrôner Gwendoline et jalousera énormément le fait que Gwendoline soit profondément aimée par la tante Isabelle.
Elle fera de multiples plans et manigances pour discréditer Gwendoline aux yeux de la tante Isabelle.
Mais si Sophie agit de la sorte c’est uniquement par la faute de sa mère qui lui a donné pour mission de préparer le terrain chez la tante Isabelle, d’être gentille pour obtenir l’héritage et devenir très riche. Sa mère lui a dit qu’elle devait évincer Gwendoline et qu’elle retournerait en pension si elle ne réussissait pas son plan.
Sophie souffre du manque d’attention de sa mère à son égard et aimerait que sa mère l’aime et soit fière d’elle, c’est pourquoi, elle exécute ses ordres.

Puis, Sophie va entendre Gwendoline dire à son ami Paul qu’il faut faire preuve de patience envers elle, qu’il faut être bon et compréhensif car elle n’a pas sa mère auprès d’elle.
Ses paroles provoqueront un changement radical chez Sophie qui se montrera gentille et polie, elle pleurera seule en se disant qu’elle ne veut pas être méchante avec Gwendoline mais que c’est sa mère qui l’y contraint.
Elle ne voudra plus nuire à Gwendoline, refusera de faire du mal à Andrew (le cheval de Gwendoline) lorsque sa mère viendra la menacer, car elle aime Gwendoline.
Sophie va se blesser en tombant, sa mère dira à la tante Isabelle que c’est à cause de Gwendoline que Sophie s’est enfuie car Gwendoline la maltraitait. Elle demandera à sa fille de le dire à Isabelle mais Sophie hurlera que c’est faux en pleurant, et dira à sa mère qu’elle la déteste.
Sophie partira pour étudier dans un collège en France, elle fera ses adieux à Gwendoline en lui promettant de toujours lui écrire et de venir la voir.
Sophie reviendra pour le jour de son anniversaire et aussi pour reprendre son écureuil King par la même occasion car elle a quitté son collège en France pour vivre avec sa mère.
Nous noterons un changement radical chez la mère de Sophie qui comprendra qu’elle a mal agi, elle se souciera enfin de sa fille et elle qui déteste les animaux, offrira une jument blanche à Sophie. Nous assisterons aux réconciliations émouvantes entre Sophie et sa mère qui auront enfin un vrai lien mère-fille.
La tante Isabelle et Gwendoline ont fait des miracles pour cette famille.
Sophie aidera Gwendoline quand Mary lui fera du chantage, et sa mère et elle soutiendront vivement Gwendoline lors de son championnat de course hippique.


Au départ, j’ai détesté Sophie, je trouvais qu’elle avait un regard glaçant.
Je n’aimais pas le mal qu’elle faisait à Gwendoline.
Elle a fait de nombreuses manigances :
- Elle a effrayé Andrew en lui montrant son écureuil afin que la garde en soit retirée à Gwendoline.
- Elle a mis une aiguille sur la chaise de Gwendoline qui a sursauté et tout renversé ce qu’il y avait sur la table. Le but de Sophie était de faire passer Gwendoline pour une jeune fille qui n’est pas digne de son rang.
- Elle offrira des fleurs à la tante Isabelle mais ce sont les fleurs de Gwendoline qui feront le plus plaisir à la tante : Gwendoline lui offrira des orchidées sauvages qui plaisent tant à sa tante car ils lui font rappeler de très beaux souvenirs de son défunt mari.
- Sophie a déposé des biscuits sur le sol pour que son écureuil les mange, ces biscuits le conduisant à Andrew et il s’est encore une fois emballé.
- Pour garder son écureuil, Sophie va faire la petite éplorée à la tante Isabelle, en disant que s’il part il sera comme elle quand elle était en pension.
- Elle était méchante avec les animaux de Gwendoline, elle écrasait même la queue du chat Prince.
- Elle fuguera et à son retour, dira à la tante qu’elle a fugué à cause de Gwendoline qui l’a laissée seule, alors que c’est Sophie qui avait insisté pour que Gwendoline sorte, elle avait refusé d’accompagner Gwendoline.

Mais en voyant le portrait de la mère de Gwendoline, Sophie a repensé à la méchanceté de sa propre mère, ce qui contrastait avec le visage bienveillant et doux de la mère de Gwendoline.

Nous verrons un changement total d’attitude chez Sophie le jour de l’anniversaire de Paul : encore une fois elle a été odieuse en prenant la place d’honneur alors que Paul y avait convié Gwendoline.
Sophie a été impolie et désagréable avec tout le monde, mais en apprenant que c’est Gwendoline qui a demandé à Paul de l’inviter, elle en sera marquée.

Sophie m’a touchée car elle souffre du comportement de sa mère qui ne s’intéresse pas à elle et ne pense qu’à l’argent.
J’ai beaucoup aimé l’évolution de Sophie ainsi que l’évolution de sa relation avec sa mère qui deviendra une femme bien qui se souciera enfin du bonheur de sa fille.

Gwendoline est le modèle de Sophie, elle veut devenir comme Gwendoline plus tard, ce que j’ai trouvé très mignon.
J’ai aimé la dévotion de Sophie à l’égard de Gwendoline : quand elle entendra Mary faire un chantage odieux à Gwendoline, elle racontera tout à la tante Isabelle.

Enfin, j’aime sa façon de parler et j’ai été marquée par la scène finale notamment celle où Sophie et sa mère encouragent de tout leur cœur Gwendoline.
Je trouve que Sophie est une petite fille très mignonne et attachante.




L’avis de Narcisse :

Gwendoline est un merveilleux dessin animé qui m’a émue du début à la fin.
Aussi, il y a beaucoup de beaux blonds aux yeux bleus à mon plus grand bonheur !

Ce dessin animé est très émouvant dès le départ avec le décès de la mère de Gwendoline.
Elle a eu le réflexe de prendre Gwendoline dans ses bras pour la protéger de la mort, c’était un instant très fort.
George Russell perd une épouse pour la deuxième fois, ça m’a vraiment marquée et fait de la peine pour lui. Il était déjà si malheureux d’avoir perdu sa première femme.
Ce qui m’a aussi frappée c’est qu’il a eu la chance d’épouser deux femmes qui se ressemblent.
La mère de Gwendoline était similaire à la mère d’Annie au plan de la personnalité.
En tout cas, le vicomte est complètement anéanti et cela se ressent tout le long du dessin animé. Et l’amour qu’il porte à ses deux filles est très touchant.
J’ai été marquée par le départ de George à la gare, il ne voulait pas quitter Gwendoline et l’avait serrée très fort contre lui, cela lui coûte de s’absenter si souvent.

Ce fut une scène déchirante lorsque Gwendoline a su très brutalement que sa mère était morte par la cruelle baronne de Wibbery. Ce fut un moment bouleversant.
Heureusement, Annie a su trouver les mots justes pour donner du courage à Gwendoline qui a toujours été fidèle à la promesse qu’elle a faite à sa mère.

J’ai déjà dit ce que je pense des personnages, et Gwendoline et Edward sont les personnages que je préfère ici.

Le comportement de la baronne et de ses enfants suscitait l’indignation !
Ils n’ont apporté que le malheur au manoir Marble. Gwendoline était maltraitée, encore heureux, il y avait Annie, Edward, Arthur et les domestiques pour lui venir en aide.
Le départ de Tom était triste tout comme celui de Jill qui a dû partir après avoir giflé Antoine. Il l’avait bien mérité ! Il avait en effet dit que Gwendoline apportait le malheur aux autres et que c’est à cause d’elle que sa mère est morte.

Gwendoline a aussi beaucoup souffert du fait que son grand père ne veuille pas la rencontrer.
Ce dernier a d’ailleurs fait du chantage à Annie pour qu’elle ne s’oppose pas au mariage de son père avec la baronne. Heureusement qu’elle a dit à son père qu’elle détestait la baronne !
Et surtout, heureusement qu’Edward a prévenu que Gwendoline partait non pas parce qu'elle voulait retrouver ses grands-parents, mais pour empêcher son père d’épouser la baronne.
Mais ce dernier allait le faire seulement pour faire reconnaitre Gwendoline, c’était la seule chose qui comptait à ses yeux. Quant au grand-père, il désirait ce mariage pour résoudre leurs difficultés financières.

Ce fut une grande joie que le vicomte n’épouse pas la baronne !
Quelle grande émotion lorsqu’Annie, Edward et Arthur se sont précipités à l’aéroport pour empêcher le départ de Gwendoline !
Même s’il y a des soucis financiers et qu’Annie, Gwendoline et leur père ont perdu leur manoir et ont dû vivre séparément, ils étaient bien plus heureux ainsi que si le vicomte avait épousé la baronne. Car, elle aurait maltraité Gwendoline et envoyé Annie en pension.
En tout cas, cette scène finale de la première saison était très émouvante.

J’ai trouvé que le passage à la seconde saison était trop brusque. Il aurait été, je pense, mieux de nous montrer la réaction de la baronne en apprenant que le vicomte refuse de l’épouser, son humiliation et son départ pour la Suisse.

En tout cas, ayant perdu le manoir, le vicomte a placé Annie chez son grand père paternel (d’ailleurs, j’aimais bien la façon dont ce dernier aimait Annie, on perçoit bien qu’il portait la mère d’Annie dans son cœur).
Quant à Gwendoline, elle a profondément attendri sa grande tante Isabelle, elle était si touchante quand elle s’est retenue de pleurer après avoir évoqué le souvenir de sa maman et quand elle a affirmé qu’elle avait des êtres qui l’aimaient : son père, Annie, Edward et Arthur.
A l’instant même où Isabelle a rencontré Gwendoline, elle l’a intensément aimée, et c’est chez elle que Gwendoline vivra à la seconde saison. Leur relation est très touchante, j’ai beaucoup aimé.

J’aime aussi la relation de Gwendoline avec Edward, on voit l’évolution des sentiments de la part de Gwendoline à son égard, car du côté d’Edward, son amour pour Gwendoline fut immédiat.

L’histoire d’Andrew était tragique, cela a fait rappeler à Gwendoline sa propre histoire avec sa mère qui est morte en la protégeant. Comme je l’avais déjà expliqué, ils ont un lien fusionnel, ils font tous les deux corps comme l’a remarqué l’entraineur Jim.
Gwendoline a accompli un travail exceptionnel avec Andrew.

Aussi, comme je l’ai dit, Gwendoline n’a apporté que le bonheur dans son entourage, elle a provoqué de véritables bouleversements et a fait ressortir le meilleur de ceux qui l’entourent (notamment : chez Annie, Sophie et sa mère, Viviane, M. Spencer, M. Reynolds etc.).

Par ailleurs, j’ai trop aimé l’épisode du mariage entre Eric et Peggy, c’était trop beau !!! Gwendoline y est pour beaucoup hi hi….Ils étaient faits pour être ensemble toute leur vie, s’aimaient depuis toujours et Peggy est une mère idéale pour le frère et la sœur d’Eric.

J’ai beaucoup aimé l’intervention de Viviane, Edward, Cathy et aussi Philip qui ont réussi à convaincre M. Spencer (le père de Viviane) d’accorder un prêt au père de Gwendoline.
Et surtout, j’ai profondément aimé lorsque Gwendoline a réussi à toucher M. Reynolds !
Il s’est bien rendu compte que Gwendoline est exceptionnelle, il aura honte de sa petite fille Mary qui fuit les difficultés alors que Gwendoline affronte la vie avec le sourire et se bat.
Il était même pour elle lors de la course car cela lui aurait couté de revenir sur sa parole (il avait consenti d’accorder un prêt au père de Gwendoline, mais à la seule condition que Gwendoline remporte le concours. Et si Gwendoline n’avait pas gagné, M. Reynolds aurait été attristé de ne pas accorder ce prêt car il a fini par aimer Gwendoline et sortir de son aveuglement. Je crois donc que même si Gwendoline n’avait pas gagné, M. Reynolds aurait accordé le prêt).

Et le dernier épisode (je parle du « vrai dernier épisode » et non pas des quatre derniers qui ne sont que des résumés) est extrêmement émouvant, intense et riche.
La victoire de Gwendoline lors de la finale du concours hippique avec la présence de tous ceux qui l’aiment et la soutiennent était tellement belle !
Et ce qui marque le comble de l’émotion, c’est la présence du grand père de Gwendoline qui l’a enfin reconnue en disant qu’elle avait le sang des Warban qui coulait dans ses veines.
Ce fut une émotion intense quand Gwendoline a serré son grand père après qu’il lui ait dit qu’il était fier d’elle et que c’était sa petite fille. J’en pleure à chaque fois.
Gwendoline est tellement attendrissante, j’aime aussi énormément son rire et sa voix si mignonne.
Lorsqu’elle obtient le titre de petite Lady de St Patrick, la boucle est bouclée : Gwendoline devient une vraie dame, comme sa mère le voulait, car elle a été gentille, douce et généreuse avec tous.

Enfin, les quatre derniers épisodes sont totalement inutiles !!! C’est un résumé de ce qui précède !
C’est totalement débile ! Il aurait été beaucoup plus judicieux voire indispensable de nous montrer ce qui se passe par la suite notamment :
- Le moment où Edward offre le bijou à Gwendoline et qu’il lui déclare son amour ;
- Le retour des domestiques au manoir Marble ;
- Le mariage d’Arthur et Annie ;
- Les fiançailles d’Edward et Gwendoline…






IMAGES



















Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum