Planète-Séries

Informations et discussions sur les séries télévisées

Fermeture provisoire des inscriptions -> En savoir plus ...
Derniers sujets
» Le décor du forum
Hier à 10:57 par Maalje

» Trois mots pour deviner une série [J.Live] [J.2]
Hier à 10:55 par Maalje

» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2]
Mer 7 Déc 2016 - 2:39 par Alexandra

» Les fonctionnalités et le codage du forum
Mer 30 Nov 2016 - 10:04 par Neptunia

» Le jeu du changement [J.Vrac] [J.4]
Mer 30 Nov 2016 - 9:40 par Neptunia

» Fermeture provisoire des inscriptions
Lun 28 Nov 2016 - 21:22 par Neptunia

» Mirmo Zibang! [2002] [S. Anim]
Sam 26 Nov 2016 - 20:36 par Neptunia

» Les statistiques du forum
Sam 19 Nov 2016 - 9:09 par Neptunia

» De quel dessin animé est tirée cette image ? [J.Anim] [J.2]
Lun 14 Nov 2016 - 10:25 par Neptunia

» Le jeu de l'intrus [J.Anim] [J.8]
Dim 13 Nov 2016 - 21:55 par Neptunia

» Votez pour le plus beau kit pour Wicket
Dim 13 Nov 2016 - 18:57 par Dinah de Vador

» L'apprenti sorcier [2010] [film live]
Dim 13 Nov 2016 - 18:40 par Dinah de Vador

» He is a Beast [2012] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:37 par Dinah de Vador

» L♥DK ou L-DK [2009] [manga]
Dim 13 Nov 2016 - 18:35 par Dinah de Vador

» Comme des bêtes [2016] [F.Anim.]
Dim 13 Nov 2016 - 18:31 par Dinah de Vador

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Julie et Stéphane [1985] [S.Anim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Message n° 1 Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Jeu 7 Nov 2013 - 16:21

Alexandra


Mew Mew
Mew Mew
Julie et Stéphane
smiley03 smiley01 




Alpen Rose est un shojo manga créé par Michiyo Akaishi. L'adaptation en dessin animé a été faite par Tatsunoko Productions en 1985 1ère diffusion 7 septembre 1988 (Antenne 2 - Chaud les Glaçons !)







Synopsis :2ruban20: smiley34 




Années 30. Stéphane , un jeune garçon suisse, découvre par hasard en suivant un perroquet blanc une petite fille de 5 ans qui semble perdue. Unique survivante d'un accident d'avion et amnésique qui plus est, Stéphane la prénomme alors Julie  et la ramène chez lui. Ils passeront leur enfance ensemble, finissant par tomber amoureux l'un de l'autre.

Ce n'est que quelques années plus tard que Julie, âgée alors de 16 ans, décide de partir à la recherche de son passé. La seule chose dont elle se souvient est une chanson, "Rose Alpine". Stéphane part alors avec elle et débute une aventure, en plein début de 2nde guerre mondiale, où ils devront faire face à de nombreux obstacles, à commencer par le Conte De Gourmont qui les poursuivra sans relâche.

Ils feront notamment la connaissance de Léonard Ashenbach, compositeur de renom et auteur de la musique "Rose Alpine", que reconnaîtra Julie...






Cliquer ici pour voir le Générique français + AMV de Julie et Stéphane  :

[ 






Voir le profil de l'utilisateur http://alexa2608.skyrock.com

Message n° 2 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Ven 8 Nov 2013 - 22:28

Une magnifique série que j'ai regardée il n'y a pas longtemps :smiley15: 


Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Message n° 3 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Sam 16 Nov 2013 - 21:09

 Jamais vu smiley23
Voir le profil de l'utilisateur

Message n° 4 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Dim 22 Déc 2013 - 23:47

Alexandra


Mew Mew
Mew Mew
moi ça fait très longtemps que je n'ai pas regardé Julie et Stéphane depuis 2006 je crois  :diablo01:





Voir le profil de l'utilisateur http://alexa2608.skyrock.com

Message n° 5 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Ven 10 Jan 2014 - 23:20

Personnellement, je n’ai ni aimé ni pas aimé ce dessin animé, il est quelconque pour moi.
Je l’ai vu qu’une fois et ce sera la dernière.

Je vous fais partager les commentaires du dessin animé et certains personnages que ma fille Narcisse avait déjà créés auparavant.

J’adresse à ma fille Narcisse une mention très spéciale pour cette superbe analyse minutieuse et psychologique du personnage complexe du comte de Gourmont.
Elle a toujours été major de promotion au cours de ses études. A mon tour ici, de lui décerner le diplôme :
- Des Meilleures Analyses de Dessins Animés, avec Mention Suprême. Kao_Blanc_joyeux1

Je suis fière de toi ma fille




L’avis de Narcisse :


C’est un dessin animé que j’aime bien, mais si je l’ai autant apprécié, c’est véritablement grâce au comte de Gourmont qui est un personnage qui m’a marquée et touchée. J’aime aussi beaucoup Céraste et Leonard.

Dans ce dessin animé, j’ai trouvé qu’il y avait de légères ressemblances avec les dessins animés Candy et Georgie.
Les ressemblances avec Candy : Comme Candy, Julie est infirmière, on retrouve à peu près les mêmes scènes du fait que Julie courre dans les couloirs et que les médecins lui disent de ne pas le faire avec « affection », ensuite elle tirait la langue comme Candy (cela se passe au premier épisode de Julie et Stéphane).
Les ressemblances avec Georgie : - Julie a recouvert de son corps Stéphane pour le réchauffer et le sauver (Arthur avait réchauffé Georgie pour la sauver, mais je préfère de loin la scène avec Arthur hi hi).
- Quand Stéphane est vêtu de sa cape noire avec le perroquet sur son épaule, cela m’a fait penser à la scène où l’on voit Abel en Angleterre, qui est parti retrouver Georgie, vêtu de sa cape avec son perroquet, (mais je préfère la scène avec Abel, je trouve Abel beaucoup plus beau et impressionnant que ce soit sur le plan du physique, de la personnalité et du caractère hi hi).

Mises à part ces minis ressemblances qui sont très légères, Julie et Stéphane est un dessin animé totalement différent de Candy et Georgie.
J’ai aimé l’amour qui unit Stéphane et Julie, il est profond. Ce couple ne me marque pas mais je le trouve mignon.
Ce que j’aime, c’est leur lien indestructible, ils s’aiment depuis leur enfance de façon intense.
J’ai trouvé ça très beau que Stéphane l’est lui-même prénommée Julie et cette dernière y tient. Même lorsqu’elle a retrouvé la mémoire, elle tenait à ce qu’on continue à l’appeler Julie car c’est Stéphane qui lui a donné ce prénom, j’aimais beaucoup l’attitude de Julie.
J’aime tout ce qu’elle dit sur Stéphane comme : « Je n’ai pas peur quand je suis avec toi, peu importe de retrouver la mémoire à partir du moment où je suis avec Stéphane. ».

Aussi, lorsqu’une petite fille (Clara) a demandé à Julie si Stéphane était son amoureux, Julie a répondu « peut-être que oui », elle était toute rouge hi hi…

C’était si romantique lorsqu’ils se sont jurés devant Dieu de s’aimer dans la richesse comme dans la pauvreté, de ne jamais se séparer jusqu’à ce que la mort les sépare. Pour moi c’est comme s’ils s’étaient mariés à cet instant hi hi…
Il y a plusieurs scènes que j’aime entre eux :
C’était touchant quand ils étaient petits et que Julie devait partir pour suivre ses études d’infirmière : Stéphane était très triste, alors pour ne pas le montrer, il s’est montré un peu sec avec Julie mais il l’a ensuite rattrapée pour lui dire au revoir.
Quand Stéphane est tombé dans l’eau après avoir empêché que la bombe explose sur le pont et qu’il avait disparu, Julie était sûre qu’il n’était pas mort, elle le ressentait.
En Autriche, elle pensait à Stéphane qui avait disparu et disait : « Où es-tu j’ai tellement besoin de toi », elle ne peut pas vivre sans Stéphane.
Stéphane et Julie se ressentent : quand Stéphane est arrivé à Salzbourg, Julie s’en allait dans le train de départ en jouant de la flute. Malgré tout le bruit, Stéphane a entendu l’air de flute : c’est son amour pour elle qui lui a permis de l’entendre. C’est un couple très lié et soudé.
J’ai beaucoup aimé la scène où Stéphane sauve Julie et Leonard des hommes du comte de Gourmont (quand ils étaient tous deux sortis des égouts hi hi).
Où que Julie soit, Stéphane la retrouve, c’est ça l’amour !
Et Julie est aussi formidable que Stéphane sur le plan amoureux : elle est d’une fidélité exemplaire envers son bien aimé, à aucun moment elle n’a été attirée par Leonard.

J’ai aimé lorsque le père de Julie a confié sa fille à Stéphane : il lui a confiée car il sait qu’ils sont très amoureux l’un de l’autre et que Stéphane protégera Julie toute sa vie.
C’était trop mignon quand Julie disait aux deux filles du « bucheron » que son prince est sur un cheval blanc, qu’il a les cheveux châtains et les yeux couleur pain d’épice hi hi.. (Elle parlait de Stéphane bien sûr).
Stéphane est formidable, il s’occupe si bien de Julie à tel point qu’il ne lui faisait pas part de ses souffrances personnelles.
En effet, il voulait ménager les souffrances de Julie : quand il était petit, il ne parlait pas de son père à Julie. Il l’a fait une fois que Julie ait retrouvé sa mère. Cette délicatesse a fortement touché Julie qui ressent une fois de plus à quel point Stéphane l’aime.
Enfin, j’ai aimé quand il lui a dit que jamais plus il ne la quittera.
La fin est vraiment belle : ils se sont mariés, la scène est romantique et j’aime tant les mariages. Il ne pouvait pas y avoir de plus belle fin pour ce couple qui s’aime intensément.


J’aime toutes les scènes avec le comte de Gourmont (ce sont mes préférées). Ce personnage fait vraiment partie de ma liste des personnages masculins favoris parmi tous les dessins animés.
Aussi, dès que j’ai vu Leonard et sans qu’on sache encore son identité, j’ai deviné que c’était lui, c’était assez facile hi hi J’aime d’ailleurs son apparition, quelle beauté et quelle élégance. Leonard est mon troisième personnage masculin préféré de ce dessin animé (je dis ce que je pense de lui ci-dessous).
Comme je l’ai dit, j’ai aussi aimé quand Stéphane sauve Julie et Leonard des hommes du comte de Gourmont (quand ils étaient tous deux sortis des égouts).
Il s’agit d’ailleurs de la première rencontre entre Stéphane et Leonard, j’ai aimé ce moment : ils se sont serrés la main, et Stéphane l’a remercié pour tout ce qu’il a fait pour Julie.

Je trouve que la composition de Leonard, l’étoile des montagnes, est très jolie.

Sinon, j’ai trouvé que c’était chouette que tout le monde se retrouve chez les grands-parents de Julie (Hélène, Julie, Leonard, Stéphane, Martha et Clara) et que Clara et Matha deviennent des membres de la famille.

Concernant Céraste, qui est le deuxième personnage que je préfère : j’aime son allure et sa classe, je le trouve séduisant mais pas autant que le comte de Gourmont hi hi
Aussi, il a délibérément laissé vie sauve à Stéphane, il était incapable de faire du mal à son frère.
Et je l’aime d’autant plus qu’il a sauvé la vie du comte de Gourmont durant l’incendie, sans l’intervention de Céraste le comte serait mort.

Céraste a été reconnaissant, à sa manière, envers son frère et Julie qui lui ont sauvé la vie (lorsqu’il a été grièvement blessé, il aurait pu en mourir). Mais j’aurai vraiment voulu que la relation entre Céraste et Stéphane soit approfondie et développée, cela aurait été plus intéressant pour moi.
Il m’a touchée quand il a été grièvement blessé car dans son délire, il a revu sa mère et l’a appelée.
Je le trouve beau hi hi et il a du cœur en réalité, c’est vraiment un homme bien et je pense qu’il a du beaucoup souffrir de la perte de sa mère (celle qui l’a élevée, elle reste sûrement « sa vraie mère » pour lui).
J’ai aimé la scène quand il tirait sur Leonard et faisait en sorte de le rater tout en prenant soin de tirer très près de lui.
Ensuite, il a menti en disant qu’il ne lui restait plus de balles mais il avait en fait enclenché le système de sécurité et tiré afin d’épargner Leonard.
C’est un tireur d’élite impressionnant, il vise et tire à la perfection.

Enfin, j’ai trop aimé le dénouement du dessin animé. C’est tout attendrissant, on sait ce que deviennent les personnages et j’ai particulièrement aimé voir le bonheur de Julie et Stéphane, et surtout celui du comte de Gourmont…
Cependant, j’aurai vraiment aimé en savoir un peu plus sur Céraste, c’est vraiment dommage.




Julie




Julie et sa mère ont du sauter d’un avion en parachute. Julie en perdit la mémoire. Elle avait alors six ans.
C’est Stéphane qui l’a trouvée et l’a appelée Julie.
Il s’occupera d’elle, ils vivront ensemble, puis elle partira faire des études pour devenir infirmière.
Julie deviendra une bonne infirmière et elle retrouvera Stéphane cinq années après leur séparation.
A peine se retrouvent-ils que le comte de Gourmont enlève Julie (car il a vu en elle la femme qu’il aimait et cette femme n’est autre que la mère de Julie : Hélène).
Au cours de son bref moment passé chez le comte, Julie valsera avec lui et là, le comte sera impressionné car Julie sait parfaitement danser la valse et le rapprochement avec Hélène ne sera que plus intense.
Julie sera également étonnée de savoir aussi bien valser (les souvenirs commenceront très légèrement à refaire surface : nous verrons que c’est auprès de son père que Julie a appris à danser la valse).
C’est la comtesse qui va délivrer Julie et Stéphane (lequel était parti sauver Julie) en les aidant à prendre la fuite.
Stéphane et Julie quitteront l’hôpital.
Quand Julie entendra la chanson rose alpine, elle en aura très peur car cette chanson a un rapport avec son passé.
Cette chanson « rose alpine » a été composée par Leonard Aschenbach.
Etant donné que cette chanson a un lien avec le passé de Julie, Stéphane et Julie vont se rendre en Autriche afin de rencontrer ce compositeur car Julie pense qu’il s’agit de son père.
Avant de partir pour l’Autriche, Hans va les dénoncer afin de toucher la récompense (car Julie et Stéphane sont recherchés par le comte de Gourmont).
Hans était leur ami mais il est pauvre et souhaitait toucher la récompense pour payer l’opération de sa petite sœur. C’est Martha qui demandera à Stéphane et Julie de fuir.
Stéphane et Julie vont donc s’enfuir pour prendre le train conduisant à l’Autriche (pour Salzbourg).
Julie est bonne car elle n’en voudra pas à Hans. Ce dernier regrettera son geste et va vouloir se racheter en leur donnant des passeports. Au moment où il le leur remettra, le comte de Gourmont lui tirera dessus, Hans mourra, ce qui affectera beaucoup Julie.
Mais, le voyage en train sera mis en péril par la présence d’une bombe.
Stéphane détachera une bombe pour la jeter dans l’eau, il tombera dans l’eau, et disparaitra.
Julie sera persuadée que Stéphane n’est pas mort.
Ses souvenirs d’enfance reviendront peu à peu dans les rues d’Autriche.
Aussi, elle fera la rencontre du général Henri Guizan qui lui viendra en aide (c’est un ancien ami du grand père maternel de Julie, Julie l’appellera « mon oncle » par la suite), ils valseront même ensemble. Il dira à Julie qu’il aimerait tant qu’elle soit de sa famille.
La première fois que Julie a rencontré le général Guizan, il était en voiture et il a failli la renverser, dès qu’il a croisé le regard de Julie, il a ressenti quelque chose de familier.

En Autriche, Julie rencontre Leonard Aschenbach dans une grande demeure à l’air abandonné.
Il chasse d’abord Julie en lui disant que Leonard est mort. Mais Julie se réintroduit dans sa demeure. Elle sera déçue en voyant que Leonard est trop jeune pour être son père.
Leonard sauvera Julie alors que le comte de Gourmont tentait une nouvelle fois de l’enlever.
Il reconnaitra que Julie est en réalité Alicia, la petite fille avec laquelle il jouait dans la roseraie lorsqu’il était petit.
Lorsque Julie s’est recouverte d’une nappe dans son jardin, Leonard a immédiatement reconnu Alicia car c’est la même scène qui s’est passée lorsqu’ils étaient enfants.
Julie racontera à Leonard tout ce qu’elle a vécu.
Leonard appelle Julie « Alicia » mais Julie préfère qu’on continue à l’appeler Julie car c’est Stéphane qui lui a donné ce prénom.
Julie aidera Leonard en s’emparant du registre de la liste des résistants.
Grâce à ce document, Julie découvrira que ses parents ont fui en Suisse et que sa véritable identité est Alicia Brendel.
A cet instant, elle aura le désir de retourner en Suisse pour retrouver ses parents mais avec Stéphane dont elle a tant besoin.
Elle va s’enfuir de Salzbourg avec Leonard car ils étaient poursuivis par les nazis.
Le comte de Gourmont va les retrouver mais ils s’enfuiront.
En sortant du train, ils seront aidés pas un médecin qui les aidera à fuir par un passage secret menant aux égouts.
En sortant des égouts ils seront pris par les hommes du comte de Gourmont, c’est Stéphane qui les sauvera.
Avec Leonard et Stéphane, Julie va retrouver son père qui est gravement malade.
Le médecin dira à Stéphane que le père de Julie va mourir.
Ils devront ensuite s’enfuir car les nazis vont attaquer l’hôpital (les résistants s’y cachent).
En prenant la fuite, Julie va retrouver la mémoire.
Son père lui apprendra qu’il ne voit plus sa femme à cause des parents de cette dernière qui l’en empêchent. Il va demander à Julie de retrouver sa mère et de lui apprendre le chant de l’étoile des montagnes.
Julie va s’endormir sur son père. A son réveil, le père de Julie va demander à Stéphane de prendre soin de sa fille.
Son père mourra, ce qui affectera profondément Julie qui venait de retrouver son père ainsi que sa mémoire.
Elle ira ensuite avec Stéphane sauver Leonard qui a failli périr dans un incendie provoqué par la comtesse, alors qu’il était en captivité chez le comte de Gourmont. Ils croiront que le comte et sa femme sont morts dans l’incendie (mais en réalité le comte n’est pas mort).

Julie se rendra dans la demeure de ses grands-parents maternels avec Stéphane.
Sa grand-mère la reconnaitra immédiatement mais Julie découvre qu’une jeune fille prénommée Mathilde a pris sa place, et que ses grands parents font croire à Hélène (la mère de Julie) que Mathilde est Alicia.
Les grands parents de Julie ont conclu un accord avec le père de Mathilde qui fait pression sur eux.
Le père de Mathilde chassera Julie mais Hélène (dont la santé est fragile, sa vue a notamment fortement baissé) entendra tout et saura alors que Mathilde n’est point sa fille.
Avant de partir, Julie remettra un mot à Stéphane : elle compte rejoindre le général Guizan afin qu’il chasse les intrus qui sont chez ses grands parents maternels.
En route, Julie s’est évanouie en pleine forêt. Elle sera recueillie par un bucheron.
Stéphane retrouvera Julie et lui dira que sa mère sait que c’est elle est la vraie Alicia.
Julie rejoindra la demeure de ses grands parents avec Stéphane, le général Guizan et ses hommes qui chasseront les intrus.
Julie sera enfin auprès de sa mère et elle lui fera part du message que son père lui avait demandé de transmettre.
Leonard rejoindra Julie et Stéphane au sein de la demeure des grands parents et il assistera à l’anniversaire de Julie.
Stéphane partira en pleine nuit sans lui dire pourquoi, Julie sera en pleine détresse.
Elle ne supportera pas l’absence de celui qu’elle aime et décidera de partir en France pour le retrouver, Leonard l’accompagnera.
En France, Edith aidera Julie et Leonard et leur sauvera la vie.
Julie et Leonard retrouveront Stéphane qui viendra ensuite sauver Julie qui s’est fait enlever par Céraste (le frère de Stéphane, Céraste est son nom de guerre et son prénom est Jean).

Ensuite, Julie apercevra le comte de Gourmont, et saura donc qu’il n’est pas mort.
Stéphane refusera de quitter la France sans revoir son frère, et Julie le suivra.
Et heureusement qu’ils sont restés en France car Céraste a été grièvement blessé par les acolytes de Dubois. C’est Julie qui le soignera.
Jean dira à Leonard, Julie et Stéphane de faire attention car le comte de Gourmont est à Marseille.
Julie apprendra que le Comte de Gourmont va tenter de tuer le général Guizan, et aura l’idée de lancer un message à la radio dans l’espoir qu’il l’entende.
Grâce à l’intervention de Leonard, Julie pourra adresser ce message car les animateurs-radio ne voulaient pas la laisser au départ.
Elle chantera rose alpine en changeant les paroles de la chanson pour dire au général de faire attention à sa vie car à dix heures, il va se faire tuer.
Le général recevra le message, et Dubois ira arrêter Julie, Stéphane et Leonard. Les acolytes de Dubois aideront Julie, Stéphane, Leonard et leurs deux amis à s’échapper.
Guizan interviendra à temps pour maitriser Dubois.

Le comte de Gourmont cessera de poursuivre Julie, elle lui dira qu’elle est sûre qu’il pourra un jour trouver le bonheur. Il lui dira que le moment est venu pour lui d’écrire une nouvelle page dans sa vie.
Stéphane apprendra à Julie que Léonard est parti et elle pensera à lui en le remerciant.
Après la guerre, Stéphane épousera Julie.



Julie n’est pas un personnage que j’ai spécialement apprécié, elle est assez insignifiante pour moi et ne me marque absolument pas. Je préfère de loin d’autres personnages dans ce dessin animé.

Sinon, je trouve qu’elle a du caractère, quand elle prend une décision, elle ne change pas d’avis.
Je pense à ce propos qu’il n’y a que Stéphane qui puisse lui faire changer d’avis hi hi..
Je n’aime pas trop la voix de Julie, et je la trouve moins jolie que Candy, Gwendoline et Georgie.

Aussi, je la trouve très courageuse non seulement par rapport à tout ce qu’elle a vécu mais aussi, elle est prête à risquer sa propre vie pour sauver celle des autres, elle a par exemple traversé le pont détruit pour prévenir l’autre train de la présence d’une bombe, signe d’un très grand courage.

Ce que j’ai vraiment aimé chez Julie, c’est le profond et puissant amour qu’elle ressent pour Stéphane. Elle n’a jamais cessé de l’aimer, ne pense qu’à lui, à aucun moment elle n’a été attirée par Leonard.
Je trouve que c’est une fille fidèle et formidable sur le plan des sentiments amoureux. J’admire vraiment son comportement envers Stéphane. Et c’est son amour inconditionnel pour Stéphane qui fait que mon avis à son sujet penche plutôt pour le fait que je l’aime bien, alors qu’au départ je disais que je ne l’appréciais pas spécialement.
Stéphane, c’est le seul homme de sa vie et personne ne pourra jamais rivaliser avec lui dans le cœur de Julie.
Si Julie avait quitté Stéphane pour Leonard, j’aurai été très choquée et mon avis aurait été très sévère la concernant car après tout ce qu’elle a vécu avec Stéphane, le quitter pour un autre aurait été une ignominie.
Mais Julie n’est pas comme ça hi hi Elle est éperdument amoureuse de Stéphane et leur amour est très fort et très beau.





Stéphane




Stéphane est un jeune homme suisse. Lorsqu’il était petit, il a trouvé une petite fille dans la forêt. Elle était devenue amnésique. Il l’a appelée Julie.
Ils sont restés ensemble, se sont profondément attachés l’un à l’autre et Julie partira pour devenir infirmière.
Cinq ans plus tard, lorsqu’il retrouve Julie, il empêche le comte de Gourmont de tuer un oiseau.
Le comte blessera Stéphane alors qu’il tentait de l’empêcher d’enlever Julie.
Stéphane rejoindra le domaine du comte pour s’enfuir avec Julie.
C’est ensuite la comtesse Françoise qui va délivrer Julie et Stéphane en les aidant à prendre la fuite.
Stéphane et Julie quitteront l’hôpital.
Etant donné que la chanson « rose alpine » a un lien avec le passé de Julie, Stéphane et Julie vont se rendre en Autriche (à Salzbourg) afin de rencontrer ce compositeur car Julie pense qu’il s’agit de son père.
Mais, le voyage en train sera mis en péril par la présence d’une bombe.
Stéphane détachera une bombe pour la jeter dans l’eau, il tombera dans l’eau, et disparaitra.
Mais il n’est pas mort. Il ratera Julie à Salzbourg car à son arrivée, Julie et Leonard prenaient au même moment le train de départ.
Stéphane aura rencontré Marie, une fille qui l’a soigné, entretenu et qui est tombée amoureuse de lui. Elle dira à Stéphane que Julie a été arrêtée mais au même instant, Stéphane saura la vérité grâce aux domestiques qui passaient dans le couloir : Julie a pris la fuite.
Stéphane va quitter la maison de Marie après qu’elle lui ait avoué son amour pour lui, et sachant que Julie est en fuite.
Il retrouvera Julie et Leonard et les sauvera des hommes du comte de Gourmont.
Ils partiront ensemble retrouver le père de Julie.
Avant de mourir, le père de Julie va demander à Stéphane de prendre soin de Julie.
Stéphane ira ensuite avec Julie sauver Leonard qui a failli périr dans un incendie provoqué par la comtesse, alors qu’il était en captivité chez le comte.

Stéphane accompagnera Julie dans la demeure des grands-parents de celle-ci.
Mathilde, la demoiselle qui se fait passer pour Alicia Brendel, tombe amoureuse de lui.
Lorsque Julie sera chassée de la demeure par le père de Mathilde, Stéphane s’enfuira sur un cheval blanc et ira à la rencontre du général Guizan, mais il sera étonné que Julie n’y soit pas.
Comme toujours, Stéphane retrouvera Julie et ils iront à la demeure des grands parents de Julie avec le général Guizan et ses hommes.
Bonchamp, le père de Mathilde, sera donc maitrisé et ses plans échoueront.

Stéphane désire devenir médecin comme l’était son père. Les grands parents maternels de Julie veulent le prendre en charge, ils sont attachés à lui et reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour leur petite fille.
Stéphane était traité comme un domestique par son oncle.

Leonard rejoindra Julie et Stéphane au sein de la demeure des grands parents et il devinera que Stéphane ne va pas bien. Il ira à sa rencontre, le soir où Stéphane est parti en pleine nuit.
En effet, Stéphane a appris qu’il avait un frère qui est devenu nazi.
Stéphane souhaite donc partir en France pour le retrouver.
Il demandera à Leonard de ne rien dire à Julie pour ne pas la mettre en danger.
Stéphane retrouve son frère en France : il s’agit de Jean alias Céraste (nom de guerre), le messager du comte de Gourmont.
Stéphane viendra délivrer Julie qui a été kidnappée par Céraste, mais Céraste laissera la vie sauve à son frère.
Stéphane refusera de quitter la France sans revoir son frère.
Et heureusement qu’il est revenu, car Céraste a été grièvement blessé par les acolytes de Dubois. C’est Julie qui le soignera. Jean dira à Leonard, Julie et Stéphane de faire attention car le comte de Gourmont est à Marseille.
A noter que le frère de Stéphane a été volé à la naissance par une femme qui venait de perdre son bébé.

Stéphane aidera Julie à tout faire pour empêcher l’assassinat du général Guizan. Quand il sera hors de danger, il promettra à Leonard de rester auprès de Julie et de la protéger jusqu’à la fin de ses jours.
Il apprendra à Julie le départ de Leonard et lui dira que jamais plus il ne la quittera.
Après la guerre, Stéphane épousera Julie.



J’aime bien Stéphane ! Quel garçon courageux ! Il est aussi gentil et bon.
Sinon, je trouve que Stéphane ressemble un peu physiquement à Arthur dans Georgie.

Stéphane est prêt à tout pour sauver Julie. Il est vraiment très brave, il est même prêt à risquer sa vie pour sauver celle des autres, il en fallait du courage pour détacher une bombe pour la jeter à l’eau. Stéphane a failli en mourir.

Je suis admirative du comportement de Stéphane envers Julie ! Où qu’elle soit, il parvient toujours à la retrouver, c’est ça l’amour hi hi
Stéphane aime tant Julie qu’il a sauté sur Bonchamp avec énergie lorsque celui-ci avait tenté de la tuer, j’ai bien aimé cette scène hi hi…
En tout cas, Stéphane est un garçon droit, honnête, sincère et assez attachant. Sa façon d’aimer et protéger Julie me touche. Julie a eu beaucoup de chance de tomber sur un garçon comme lui.

J’aurai aimé que sa relation avec son frère Jean (Céraste) soit un peu plus exploitée car j’aimais beaucoup Céraste hi hi et aussi, je pense qu’une relation fraternelle solide aurait pu s’installer entre eux, on en avait eu les prémisses : ils se sont mutuellement protégés et sauvés la vie.




Leonard



Leonard Aschenbach est un compositeur et musicien célèbre. C’est un génie de la musique.
L’étoile des montagnes (rose alpine), le chant de résistance contre le nazisme, est une de ses compositions.
En Autriche, Julie rencontre Leonard Aschenbach dans sa grande demeure à l’air abandonné.
Il chasse d’abord Julie en lui disant que Leonard est mort. Mais Julie se réintroduit dans sa demeure.
Leonard dit qu’il a arrêté de composer. Il sauvera Julie dès le début de leur rencontre alors que le comte de Gourmont tentait une nouvelle fois de l’enlever.
Leonard, qui connait le comte de Gourmont, lui dira que Julie est sa cuisinière.
Leonard proposera à Julie de rester autant de temps qu’elle le souhaite.
Il reconnaitra que Julie est en réalité Alicia, la petite fille avec laquelle il jouait dans la roseraie lorsqu’il était petit.
Lorsque Julie s’est recouverte d’une nappe dans son jardin, Leonard a immédiatement reconnu Alicia car c’est la même scène qui s’est passée lorsqu’ils étaient enfants.
Julie racontera à Leonard tout ce qu’elle a vécu.

Les nazis ont interdit à Leonard de diffuser ses compositions en public.
Les nazis ordonneront à Leonard de jouer pour eux lors d’un concert. Il acceptera car il a un plan…
Leonard est à la recherche du registre de la liste des résistants pour savoir où sont ses parents.
C’est Julie qui parviendra à s’en emparer.
Dans ce registre, Leonard apprendra que ses parents sont morts pendant leur séjour en prison.
Leonard a été menacé par les nazis de se produire en concert. Il a accepté car il a monté le plan suivant : en plein concert, le lumières se sont éteintes, la salle fut éclairée par des bougies, Leonard s’est mis à faire jouer l’étoile des montagnes (rose alpine), le chant de la résistance.
Leonard disparaitra en plein concert et s’enfuira avec Julie.
Ils prendront le train, Leonard devra se déguiser en fille pour échapper aux hommes de main du comte de Gourmont, et le comte de Gourmont va les retrouver.
Le comte de Gourmont tirera sur Leonard pour qu’il lâche la main de Julie et ne puisse pas regagner le train en marche. Malgré sa blessure, Leonard va résister à la douleur et regagner le train.
En sortant du train, ils seront aidés pas un médecin qui les aidera à fuir par un passage secret menant aux égouts.
En sortant des égouts, ils seront pris par les hommes du comte de Gourmont, c’est Stéphane qui les sauvera.
Ils partiront tous les trois retrouver le père de Julie.
Après la mort du père de Julie, Leonard se fera kidnapper par le comte de Gourmont dans le but de faire venir Julie à lui.
Durant cette « captivité », Leonard assistera à une scène de ménage entre le comte de Gourmont et sa femme, et il apprendra tout au sujet des souffrances du comte, de son passé, et Leonard en aura pitié. Leonard sera sauvé par Julie et Stéphane de l’incendie provoqué par la comtesse.
Quand Julie et Stéphane lui diront qu’ils prieront pour la comtesse, il leur dira qu’il faut aussi prier pour le comte. L’histoire du comte de Gourmont a touché Leonard.

Ensuite, il retrouvera Julie et Stéphane au sein de la demeure des grands parents de Julie, et il partira avec Julie pour la France afin d’y rejoindre Stéphane qui est parti à la recherche de son frère qui s’est rangé du côté des nazis.
En France, Edith aidera Julie et Leonard et leur sauvera la vie.
Leonard, Julie et Stéphane se retrouveront.
Par la suite, grâce à l’intervention de Léonard, Julie pourra adresser un message, pour le général Guizan qui risque d’être assassiné ; les animateurs-radio ne voulaient pas la laisser au départ. Mais, ces derniers seront enchantés de laisser jouer du piano Leonard Aschenbach.
Leonard devait pourtant rester à la maison car il est recherché par les nazis. Mais il prendra ce risque pour Julie. Il jouera du piano pendant que Julie chantera la chanson rose alpine tout en changeant les paroles pour prévenir le général du danger qui le menace.
Le général recevra le message, et Dubois ira arrêter Julie, Stéphane et Leonard. Les acolytes de Dubois aideront Julie, Stéphane, Leonard et leurs deux amis à s’échapper.
Guizan interviendra à temps pour maitriser Dubois.

Leonard décidera de rentrer chez lui et demandera à Stéphane de rester auprès de Julie et de la protéger jusqu’à la fin de ses jours. Il partira sans dire au revoir à Julie, c’était trop douloureux pour lui.
Il continuera à écrire des chansons pour aider ceux qui résistent aux nazis.
On le voit à la fin dans sa demeure en Autriche, en train de boire dans la tasse de sa défunte mère, et il continue à composer des musiques chez lui.
Après la guerre, il jouera au grand jour.



J’aime beaucoup Leonard !
Je le trouve vraiment beau, j’aime sa magnifique chevelure, il est aussi élégant et très talentueux.
Il me fait vraiment penser à Tristan de Lucile amour et rock’n roll par rapport à sa taille, sa chevelure, c’est un musicien, mais Leonard est vraiment plus beau, et il a plus de caractère que Tristan.
Je trouve que physiquement, il ressemble un peu à la femme du comte de Gourmont hi hi

Leonard a énormément aidé Julie et je pense que c’est lui qu’elle aurait surement épousé si elle n’avait jamais pas eu cet accident ; elle aurait en effet continué à voir Leonard et n’aurait jamais connu Stéphane.

Leonard est un personnage qui m’a touchée : il s’est battu contre la solitude durant six années pendant lesquelles il s’est enfermé, et il a continué de composer des musiques.
Il m’a aussi touchée quand il a appris que ses parents étaient morts ; il a demandé à Julie de lui sortir le service à thé de sa mère pour boire dans une tasse que sa mère lui interdisait de toucher quand il était petit.
Il a dit que désormais, il avait droit d’y boire.

Aussi, je trouve que Leonard est un jeune homme intelligent, doux et bon.
C’est grâce à lui qu’Edith ne boira plus et renouera avec le piano. En effet, elle n’avait plus gout à la vie depuis que sa famille s’est fait tuer par les nazis, elle noyait son chagrin dans l’alcool.
Leonard a vraiment exercé un "travail psychologique" auprès d'elle.
Les mots de Leonard ont touchés Edith au plus profond d’elle-même.
De plus, le piano était leur point commun et Leonard a su trouver les mots pour réveiller Edith afin qu’elle cesse de se morfondre à ressasser le passé, et qu’elle se batte. Elle a aussi été touchée par le courage de Leonard et Julie.
En fait, je ne pense pas qu’elle nourrissait un amour profond pour Leonard mais pour expliciter ma pensée, je pense plutôt qu’elle a été "prise d’affection" pour lui : elle a aimé ce qu’il a dit, son courage, son attention, sa persévérance, tout ce qu’il a fait ; et je crois que cela se serait transformé en amour s’il était resté auprès d’elle.
Leonard est un garçon qui est touché par la souffrance des autres ; j’ai beaucoup aimé son attitude après qu’il ait entendu les souffrances du passé du comte de Gourmont, Leonard était touché.

J’aime le côté naturellement autoritaire de Leonard tant de part son physique que part son langage. Il est aussi toujours très classe, et il a de la prestance.

J’aimais bien quand il réconfortait Julie en lui disant qu’il était sûr que Stéphane est vivant.
Leonard a été d’une aide précieuse pour Julie, il était lui aussi prêt à tout pour elle.
Il m’a encore touchée car il aimait Julie en silence. Pendant son concert, il pensait à Alicia (Alicia étant le prénom de naissance de Julie).
Leonard s’est automatiquement effacé car il a bien vu que le cœur de Julie bat pour Stéphane, il n’a jamais tenté quoi que ce soit car il est très respectueux des liens qui unissent Julie et Stéphane. Leonard est un garçon très droit !
Il m’a émue quand il a demandé à Stéphane de rester auprès de Julie et de la protéger jusqu’à la fin de ses jours (car en fait, il aurait aimé le faire lui-même).
Et j’ai été encore plus émue par le fait qu’il parte sans vouloir dire au revoir à Julie, on ressent à quel point cela aurait été encore plus douloureux pour lui de la voir pour lui dire adieu.
Il savait très bien qu’il ne pouvait pas rester auprès d’elle, car Julie et Stéphane sont profondément amoureux l’un de l’autre.
Et s’il était resté, il n’aurait quand même pas tenu la chandelle hi hi… Il en aurait plus souffert qu’autre chose.
Je comprends donc son choix, il était amoureux et savait que partir était la meilleure solution pour lui et il a raison ; et puis, il avait des projets à réaliser en Autriche.
J’espère qu’il trouvera le bonheur auprès d’une femme qui lui conviendra car il le mérite vraiment !




Le Comte de Gourmont



Ô le comte Georges de Gourmont, comme je l’aime !
Je l’ai aimé à l’instant même où je l’ai vu et c’est mon personnage préféré dans ce dessin animé.
C’est un homme très élégant, raffiné, et je le trouve séduisant hi hi…
C’est un personnage qui me marque, je le trouve très intéressant. Sa personnalité est assez complexe.

A cause de ce qu’il a vécu, il souffre de profonds troubles psychologiques qui engendrent en lui une violence que je qualifierai d’involontaire.
Il a la gâchette facile, il tire sur les hommes comme sur des lapins. Il a un sixième sens (il voit tout, il sent tout, il sait tout), rien ne lui échappe.
Mais je dois avouer que je n’étais pas insensible à la classe qu’il avait au moment où il brandissait son arme pour tirer, quelle allure…

Le comte de Gourmont m’a vraiment touchée car il est longtemps resté bloqué sur un événement de sa vie : il a par le passé aimé la mère de Julie : Hélène.
Pendant dix ans, son amour pour Hélène est resté intact. Il voyait Hélène en Julie et a donc voulu conquérir Julie pour remplacer Hélène car il n’a pas supporté qu’Hélène aime un autre homme que lui.
Il a buggé et n’arrivait pas à dépasser ce stade.
Cela m’a vraiment émue, j’aime beaucoup ce genre de personnages masculins torturés et déchirés.
Il n’était nullement amoureux de Julie, il a seulement vu sa mère en elle (puisqu’elle lui ressemble physiquement).
Il voulait donc garder Julie à la place d’Hélène.
Au cours de son bref moment passé chez le comte, Julie dansera la valse avec lui et là, le comte sera impressionné car Julie sait parfaitement la danser, le rapprochement avec Hélène n’en sera que plus intense.
Plus Julie cherche à le fuir, plus son désir de la retrouver s’accroit.

J’aime ce comte blessé de ne pas avoir concrétisé son amour avec la femme qu’il voulait, et le rejet qu’elle lui a opposé lui fut fatal, il en est devenu fou.
Mais je ne pense pas qu’il était si fou amoureux de la mère de Julie, de là à ne pas pouvoir vivre sans elle (comme nous le verrons par la suite). Le problème du comte de Gourmont, c’est qu’il n’a pas pu dépasser cet évènement douloureux pour lui, et on va bien avoir les preuves que ce refus, que lui a opposé Hélène, n’est pas une épreuve insurmontable pour le comte.
C’est un homme de pouvoir, et comme le disait sa femme, il se comporte parfois comme un enfant cynique et gâté, il n’a pas supporté d’être repoussé car il ne supporte pas qu’on lui résiste, qu’on lui dise non.
Il était seulement aveuglé par ce caprice d’enfant gâté.
Il fallait simplement le brusquer et l’atteindre psychologiquement et émotionnellement pour qu’il prenne conscience du fait qu’il gâche inutilement sa vie en restant bloqué sur une malheureuse déception du passé. Et c’est sa femme qui le fera :

Sa femme Françoise a profondément souffert de ce qu’il lui a fait endurer. Le comte a pourtant épousé une femme formidable mais il s’en est rendu compte bien trop tard….
Je trouvais que c’était un manque de respect vis-à-vis de sa femme qu’il conserve un portrait d’Hélène, cela devait être horrible pour Françoise.
J’ai été très marquée par la scène de leur dispute, je pense que lorsque sa femme lui a dit toute la vérité en face, elle a provoqué un premier déclic chez son mari.
En effet, elle lui a dit : que l’amertume s’est installée dans leur couple, qu’elle a tout fait pour le garder et effacer du cœur de son mari l’image d’Hélène, qu’il a retrouvé en Julie l’image d’Hélène, cette femme qu’il a aimée et qu’il avait tout fait pour conquérir, mais il a échoué, car malgré tout son pouvoir il ne pouvait pas l’empêcher d’aimer un autre homme.
Françoise lui a bien dit qu’il veut empêcher Julie d’aimer Stéphane comme il a voulu empêcher Hélène d’aimer Friedrich, qu’il n’a cessé d’aimer Hélène, et que sa seule idée c’était de faire prendre à Julie la place d’Hélène.
Ces paroles ont changé quelque chose en lui, on le voyait physiquement complètement instable.
Ensuite, elle lui a tiré dessus et déclenché l’incendie.
Sa femme lui a dit qu’elle n’a jamais aimé un autre homme que lui.
Il a dit à sa femme que son amour pour elle s’était éteint, il lui a demandé de partir pour qu’elle ne meurt pas dans l’incendie avec lui et lui a dit qu’elle pouvait encore vivre sans lui, mais elle a répondu que non et a refusé de partir. Et à cet instant il a eu un deuxième déclic.
Il l’a suppliée de partir pour qu’elle ne meurt pas, il en avait les larmes aux yeux, elle l’a embrassé et s’est ensuite suicidée sous ses yeux en se tirant une balle dans la tête, le choc pour le comte fut intense, ce qui lui a provoqué un troisième déclic.
Sa femme aurait pu lui tirer dessus et se sauver mais elle a voulu se tuer car elle a eu honte, non seulement de son acte envers son mari qu’elle aime tant mais aussi, elle ne pouvait pas vivre sans lui.
Cette femme est bien car malgré tout ce qu’il lui a fait subir, elle a touché son cœur en lui disant qu’elle l’aimait : elle aime son mari pour lui-même (et non pour son argent et son pouvoir).
Lorsqu’elle s’est suicidée, son geste m’a fait penser à Aphélie dans Goldorak qui s’est jetée à la mort car elle ne pouvait pas supporter d’avoir attaqué physiquement et moralement Actarus, son bien aimé (à rappeler qu’Aphélie n’était plus elle-même dans ces moments).

Quel bonheur pour moi que le comte ne soit pas mort, hi hi.
A l’instant où je l’ai vu assis de dos avec son chat noir, j’étais heureuse hi hi car on a su à ce moment qu’il était vivant.
Depuis l’incendie, il est aussi devenu moins violent : il n’a pas tué le traitre de Dubois et ses acolytes qui ont élu domicile chez lui, alors qu’il les aurait surement supprimés avant.
Il a été très reconnaissant envers Céraste, il lui fait une très grande confiance car il lui doit la vie.

Les deux seules raisons de vivre du comte de Gourmont sont : le pouvoir et l’amour.
Il s’est enfin rendu compte qu’il avait vraiment perdu l’amour le soir où sa femme s’est donné la mort. Aussi, il s’est dit qu’il ne lui restait donc que le pouvoir : il a noyé sa terrible peine dans un désir démesuré (de pouvoir), qui s’est traduit par la volonté de conquérir la Suisse.
A noter que lorsqu’un soir, vers la fin des épisodes, le comte a rencontré Julie, laquelle a arrêté sa voiture, et qu’il lui a proposé de lui offrir une vie de reine, qu’il l’attendait, il était à ce moment toujours dans sa folie, il était dans une solitude intense, ce n’était nullement de l’amour, il voulait combler un manque violent d’amour qui le rongeait, il avait tout perdu au plan sentimental. Cette demande à Julie laissait transparaitre sa profonde détresse.
On peut souligner aussi, que depuis la mort de Françoise il ne poursuivait plus Julie.
Le comte regrette amèrement qu’elle soit morte, il s’est rendu compte à cet instant que sa femme l’aimait éperdument et qu’elle préférait mourir plutôt que de vivre sans lui.
On peut ressentir, que c’est peut-être la première fois de sa vie qu’il s’est senti réellement aimé par une femme, cela a tout chamboulé chez lui et il en est devenu encore plus fou qu’auparavant : il a perdu l’amour quand Françoise est morte.
Et je pense sincèrement qu’il est tombé amoureux de sa femme le jour où elle s’est donné la mort.
En voulant combler le violent manque d’amour qu’il ressentait, son désir intense de conquête s’est accru, il voulait donc conquérir par son propre chef (ce qui n’est pas le cas du titre de comte qu’il a reçu en héritage).
Le comte a de monstrueux regrets depuis la mort de sa femme, il s’est dit qu’il ne pouvait plus être heureux car celle qu’il aimait est partie ; d’autant plus qu’avant qu’elle meurt il lui a dit que son amour pour elle s’est éteint, et il n’a jamais pu lui dire que finalement il s’est rendu compte qu’il l’aimait et qu’il avait de la chance de l’avoir auprès de lui. Il était désormais trop tard.

Au dernier épisode, après que son rêve de conquête ait échoué et se soit envolé, il m’a profondément émue quand il a dit qu’il ne lui restait rien ni personne. A ce moment, il a sorti et regardé le pistolet avec lequel sa femme s’est donné la mort et il s’est remémoré son visage, il est hanté par cette vision qui le marquera à jamais.
Et c’est très important lorsqu’il dit qu’il n’a plus personne en repensant à sa femme, cela souligne bien qu’il regrette amèrement son attitude envers elle, il s’est rendu compte, mais bien trop tard, qu’il avait auprès de lui l’amour durant toutes ces années où il s’était enfermé dans un aveuglement stupide.
Julie a eu la grande intelligence et délicatesse de lui dire qu’elle est sûre qu’il trouvera un jour le bonheur, ce qui a donné au comte un espoir, et il finira par dire qu’il est possible que le moment soit venu pour lui d’écrire une nouvelle page dans sa vie.

Le fait que l’amour soit sa raison de vivre fait de lui un homme sensible et émouvant ce qui m’a énormément plu, cela m’a émue et affectée. Quelle délicatesse, quelle tendresse qui se dégagent de ce comte emporté par la violence !
J’ai beaucoup aimé le dernier épisode où il retrouve l’amour, même si je pense qu’il a toujours des séquelles et qu’il n’oubliera jamais son épouse Françoise, qui s’est tuée pour lui.
En effet, je pense qu’il ne sera jamais guéri véritablement, il aura toujours sa blessure de ne pas avoir aimé comme il le fallait sa première femme et surtout de ne lui avoir jamais dit.
Mais cette blessure est désormais masquée par son nouvel amour qu’il cultive.
Je suis très contente de voir qu’un homme tel que lui puisse avoir droit à un nouveau départ dans la vie, il mérite vraiment d’être heureux.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 6 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Sam 31 Mai 2014 - 1:36

Alexandra


Mew Mew
Mew Mew
Y a 15 jour j'ai regardé tous les épisodes de Julie et Stéphane  :diablo01: 





Voir le profil de l'utilisateur http://alexa2608.skyrock.com

Message n° 7 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Sam 31 Mai 2014 - 6:05

Héhé bonne idée.

Je parie que l'image était encore plus belle qu'en 2006 quand t'avais regardé pour la dernière fois.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Message n° 8 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Dim 1 Juin 2014 - 21:14

Alexandra64 a écrit:Y a 15 jour j'ai regardé tous les épisodes de Julie et Stéphane   :diablo01: 

Cela a dû te rappeler des souvenirs, te faire découvrir aussi des choses que tu n’avais pas vues la première fois ? C’est bien de voir un dessin animé plusieurs fois.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 9 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Jeu 5 Juin 2014 - 1:29

Alexandra


Mew Mew
Mew Mew
Neptune a écrit:Héhé bonne idée.

Je parie que l'image était encore plus belle qu'en 2006 quand t'avais regardé pour la dernière fois.
Oui  l'image était très belle et le son était de meilleurs qualité  smiley02 

@Maman de Narcisse a écrit:
Alexandra64 a écrit:Y a 15 jour j'ai regardé tous les épisodes de Julie et Stéphane   :diablo01: 

Cela a dû te rappeler des souvenirs, te faire découvrir aussi des choses que tu n’avais pas vues la première fois ? C’est bien de voir un dessin animé plusieurs fois.
Oui sa fait toujours plaisir de revoir ce dessin animé et dire que la première fois que j'ai vu Julie et Stéphane c’était en 1988 sur Antenne 2 je crois





Voir le profil de l'utilisateur http://alexa2608.skyrock.com

Message n° 10 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Sam 14 Juin 2014 - 19:17

Oh comme c’est touchant, tu l’as vu la première fois l’année de naissance de ma petite Narcisse.
Moi je ne connaissais pas du tout, ma fille me l’a fait découvrir l’année dernière.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.narcisse-et-les-dessins-animes.com

Message n° 11 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Dim 3 Aoû 2014 - 1:11

Alexandra


Mew Mew
Mew Mew
Voici la version longue du générique de Julie et Stéphane



Générique Japonais de de Julie et Stéphane






Voir le profil de l'utilisateur http://alexa2608.skyrock.com

Message n° 12 Re: Julie et Stéphane [1985] [S.Anim] le Lun 25 Aoû 2014 - 9:23

Avant de connaître Alex, ce dessin animé m'était inconnu... Je ne vois pas comment, j'ai fait pour pouvoir le louper vu son année de sortie mais bon maintenant, il m'attire pas plus que ça


Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum